Acceuil / Citations par auteurs / Citations de Mike Horn, aventurier de l’extrême
citation-mike-horn

Citations de Mike Horn, aventurier de l’extrême

Quel type d’aventurier est Mike Horn ?

Mike Horn est né le 16 juillet 1966 à Johan­nes­burg en Afrique du Sud est un aventurier et un explorateur de nationalité suisse et sud-africaine.

Très jeune, Mike pratique déjà du sport de manière très intense. Il pratique des sports très variés comme le cricket, le vélo ou le rugby.

A 18ans, on peut dire qu’il poursuit une voie sportive puisqu’il s’engage dans l’armée en rejoignant les forces spéciales sud-afri­caines. C’est dans ce contexte qu’il forme son caractère d’aventurier et qu’il apprend ses premières techniques de survie.

C’est suite au décès de son père que Mike décider de s’envoler pour la Suisse, rare pays acceptant les sud-afri­cains qui ne possèdent pas de visa. Il surmonte néanmoins cette tragédie et les montagnes Suisse lui donne envie de devenir moniteur de ski.

À partir de là, son caractère s’affirme et son côté explorateur ne le lâchera plus. Il peut enfin s’exprimer dans sa vocation de toujours : l’aventure ! Il participe alors à plusieurs expéditions, se lance sans cesse de nouveaux défis et parvient à battre certains record à couper le souffle !

  • 1995 : il obtient le record du monde de descente de la plus haute chute d’eau (22 M) avec un hydrospeed sur la rivière Pacuare au Costa-Rica
  • 1997 : traver­sée de l’Amérique du Sud en soli­taire durant six mois
  • 1997 : il bat le record du monde de la traver­sée de l’Atlan­tique avec son équipage : Mari Cha III
  • 1999 : il fait le tour de la Terre en suivant l’équateur : plus de 40 000km à pied et à la voile
  • 2001 : élu meilleur sportif alternatif de l’année par le Laureus Award
  • 2002 : baptisée expédition Aktos, il réalise le tour du monde en solitaire sur le cercle polaire arctique
  • 2006 : La North Pole Winter Expedition lui permet d’atteindre le pôle Nord après 1000km à pied dans des conditions extrêmement rudes
  • 2017 : À travers l’expédition Pole2Pole, il travers l’An­tar­c­tique en soli­taire : plus de 5000 kilo­mètres à ski, en 57 jours

Plus récemment il est possible de voir Mike Horn à l’écran avec des passages dans plusieurs émissions de télé : The Island : les naufragés sur M6 ou A l’état sauvage, toujours sur M6

Citations de Mike Horn

Sur la nature et la montagne

La Nature est l’arbitre suprême.

La logique de la montagne n’est pas celle des hommes. Elle est implacable.

J’entends le chant de la montagne. Toutes les montagnes ont leur propre chant, leur propre voix, à travers les vents.

Si vous n’aimez pas le temps qu’il fait chez nous, dit-on souvent au Canada, revenez dans un quart d’heure. 

Sur la nature humaine

Drôle de monde quand même. La culture du spectacle envahit tout. Pour un peu de notoriété, pour quelques minutes de télévision, pour une médaille, des hommes sont prêts à salir ce qu’il y a de plus beau.

La vraie valeur dans la vie est en nous-mêmes. Chacun a quelque chose d’unique en lui. Personne, ni rien, ne peut nous le retirer. Cette énergie, ce désir, ne s’achètent pas.

Je crois à la générosité profonde de la nature humaine. Elle est simplement étouffée par la vie sociale. Là où je vais, la mascarade cesse et le meilleur ressort.

Assumer ses erreurs, c’est faire en sorte que les autres continuent de te respecter.

Plus on est honnête, plus on devient libre, parce qu’on a plus a s’encombrer de masques.

Sur l’aventure et la survie

Pour moi, l’anniversaire, ce n’est pas seulement une fête de naissance. C’est le rappel que tu as une année de moins pour réaliser tout ce qu’il te reste à faire. “ça veut dire bouge ton cul, mon pote, et vite !”

Chacun de nous, dans sa vie, a sa propre montagne à gravir.

Explorer, cela signifie trouver des réponses et revenir les partager avec les autres.

La clé de la survie, c’est l’accumulation des connaissances plus que les armes.

Je navigue entre la violence, la splendeur et les légendes.

Quand ne serait-ce que quelques gouttes d’océan Arctique vous glissent le long de l’échine… c’est comme si on vous injectait du gaz carbonique en intraveineuse !

J’ai avancé comme un funambule sur ma ligne de vie.

Sur la volonté et l’envie

Tu peux jamais gagner si tu as peur de perdre. Au départ, l’envie de gagner doit être beaucoup plus forte que la peur de perdre.

On n’atteint pas toujours son objectif. Ce n’est pas une raison pour renoncer.

On qualifie d’impossible les choses que l’on n’a pas vraiment envie de faire.

Je n’établis pas de nouveaux records à battre, je modifie une certitude : ce qui était théoriquement impossible ne l’est plus.

Avoir un mental 100% positif, c’est le secret. La clé de toutes les victoires.

Repousser ses limites est la seule manière de se connaître mieux et de progresser humainement.

Sur la vie

La pureté de l’air porte une menace totale : la vie, ici, ne tient qu’à un souffle.

Beaucoup de gens se gâchent la journée – et celle des autres – pour des détails. J’ai appris que les choses qui méritent de nous compliquer l’existence sont très rares.

Contrairement au dicton, le temps n’est pas de l’argent, c’est la vie même.

Dans la vie quotidienne on se laisse épuiser par le nombre de choses qu’on croit devoir faire… ou qu’on pourrait faire.

Quand on prend son temps, quand on limite le nombre d’options au maximum, on goûte pleinement à l’existence.

Vivre est un honneur.

Tant qu’on vit, il y a toujours d’autres questions, d’autres raisons d’aller plus loin…

Tant que tu as les pieds sur terre, tu peux atteindre les étoiles …

Une journée au cours de laquelle l’on a rien appris est une journée perdue.

La fortune tient moins aux possessions accumulées qu’à la capacité à vivre avec peu.

Sur le rêve

On rêve trop souvent les yeux fermés, il faut plutôt rêver les yeux ouverts.

Sur la liberté

J’ai couru toutes ces années, pas seulement à la recherche de sensations fortes, mais poussé par un sentiment qui touche à la vie même. La liberté

Sur l’humilité

On peut sauter plus haut, aller plus loin, montrer plus de courage, élever le niveau d’endurance, mais il ne faut jamais, jamais, oublier d’être simple.