Acceuil / Citations par auteurs / Top 10 des pensées et citations de Blaise Pascal
blaise-pascal

Top 10 des pensées et citations de Blaise Pascal

Biographie de Blaise Pascal

Blaise Pascal est un mathématicien, physicien, philosophe, moraliste et théologien de nationalité française.

Né en 1623 à Clermont-Ferrand, Pascal est scientifique avant d’être philosophe. Il a en effet étudié très jeunes des concepts physiques pointus comme l’étude des fluides, la pression et le vide. Il publie son premier traité de géométrie à l’âge de 16 ans !

Enfant précoce et grand scientifique, Pascal est surtout connu pour être l’inventeur de la première calculatrice : la “Pascaline”.

Mais la nuit du 23 novembre 1654, Pascal connait une nuit d’extase mystique, où il rencontre Dieu et est habité par des sentiments de “certitude, joie, paix, pleurs de joie”. À partir de ce moment, il décide de privilégier la philosophie et l’étude de Dieu aux sciences. Il a alors 31 ans.

Pascal consacre alors la majeure partie de son temps à écrire une apologie de la religion chrétienne, qu’on retrouve sous différents fragments et qui ne sera publiée qu’à titre posthume : ce sont Les Pensées.

Suite à plusieurs années de combat contre la maladie, Blaise Pascal meurt en Août 1662 à Paris.

Les oeuvres les plus connues de Pascal sont : Les Provinciales, 18 lettres adressées à un ami provincial (1656), l’Apologie de la religion chrétienne (1658) et Les Pensées (posthume).

TOP 10 des pensées de Pascal

Les 10 pensées les plus marquantes de la philosophie de Blaise Pascal extraites de son ouvrage : Les Pensées.

-1- Pensée 31 : Les hommes sont si nécessairement fous que ce serait être fou par un autre tour de folie de n’être pas fou.

-2- Pensée 67 : Ce qui m’étonne le plus est de voir que tout le monde n’est pas étonné de sa faiblesse.

-3- Pensée 75 : Quand on lit trop vite ou trop doucement on entend rien.

-4- Pensée 117 : Le monde juge bien des choses, car il est dans l’ignorance naturelle, qui est le vrai siège de l’homme.

-5- Pensée 125 : Il faut avoir une pensée de derrière, et juger de tout par là, en parlant cependant comme le peuple.

-6- Pensée 142 : Nous connaissons la vérité non seulement par la raison, mais encore par le coeur.

-7- Pensée 161 : Deux choses instruisent l’homme de toute sa nature : l’instinct et l’expérience.

-8- Pensée 198 : Nous courons sans souci dans le précipice après que nous avons mis quelque chose devant nous pour nous empêcher de le voir.

-9- Pensée 455 : Tout notre raisonnement se réduit à céder au sentiment.

-10- Pensée 481 : L’éloquence est une peinture de la pensée.

BONUS : Pensée 669 : À mesure qu’on a plus d’esprit, on trouve qu’il y a plus d’hommes originaux.

Autres citations de Pascal

Voici une liste de citations de Blaise Pascal extraites de ses différents ouvrages.

Sur la force et la faiblesse

Tout ce qui a été faible ne peut jamais être absolument fort.

Le propre de la puissance est de protéger.

Sur l’amour et l’amitié

Peu d’amitiés subsisteraient, si chacun savait ce que son ami dit de lui lorsqu’il n’y est pas.

L’amour n’a point d’âge : il est toujours naissant.

Personne ne parle en notre présence comme il en parle en notre absence. L’union qui est entre les hommes n’est fondée que sur cette mutuelle tromperie.

Sur le monde et la beauté

Le silence éternel de ces espaces infinis m’effraie.

La mode même et les pays règlent ce que l’on appelle beauté.

Sur la vanité

Voulez-vous qu’on dise du bien de vous : n’en dites point.

Mien, tien. – Voilà le commencement et l’image de l’usurpation de toute la terre.

Curiosité n’est que vanité. Le plus souvent, on ne veut savoir que pour en parler.

Rien ne nous plaît que le combat, mais non pas la victoire.

S’il se vante je l’abaisse ; s’il s’abaisse je le vante.

Sur le doute et la vérité

Il n’est pas certain que tout soit incertain.

Peu de gens parlent du doute en doutant.

Trop ou trop peu de vin interdit la vérité.

Sur l’homme et ses activités

L’homme qui n’aime que soi ne hait rien tant que d’être seul.

On aime mieux la chasse que la prise.

L’homme est né pour le plaisir : il le sent, il n’en faut point d’autre preuve.

L’homme est un roseau, le plus faible de la nature, mais c’est un roseau pensant.

Sur la pensée, l’opinion

L’opinion est comme la reine du monde mais la force en est le tyran.

Et si on m’aime pour mon jugement, pour ma mémoire, m’aime-t-on moi ?

Il faut savoir douter où il faut, se soumettre où il faut, croire où il faut.

La pensée fait la grandeur de l’homme.

Sur la connaissance et la philosophie

Il est bien plus beau de savoir quelque chose de tout que de savoir tout d’une chose.

Se moquer de la philosophie, c’est vraiment philosopher.

Sur le pouvoir et la gouvernance

Or ces cordes qui attachent donc le respect a tel ou tel en particulier sont des cordes de l’imagination.

On n’apprend pas aux hommes à être honnêtes, on leur apprend tout le reste.

Toute histoire qui n’est pas contemporaine est suspecte.

Les hommes se gouvernent plus par caprice que par raison.

Sue l’éloquence et la persuasion

L’art de persuader consiste autant en celui d’agréer qu’en celui de convaincre.

Il faut qu’il y ait dans l’éloquence de l’agréable et du réel, mais il faut que cet agréable soit réel.

La première règle est de parler avec vérité, la seconde est de parler avec discrétion.

Sur Dieu et la religion

Douter de Dieu, c’est y croire.

Dieu est une sphère infinie, dont le centre est partout et la circonférence nulle part.

C’est le coeur qui sent Dieu, et non la raison.

Incompréhensible que Dieu soit, et incompréhensible qu’il ne soit pas.

La nature a des perfections pour montrer qu’elle est l’image de Dieu, et des défauts pour montrer qu’elle n’en est que l’image.

Sur la raison

Le cœur a ses raisons que la raison ignore.

Deux excès : exclure la raison, n’admettre que la raison.

Sur l’action et le mouvement

Notre nature est dans le mouvement, le repos entier est la mort.