Acceuil / Citation

Citations de : William-Claude Fields

N’essayez jamais d’impressionner une femme ! Parce que si vous le faites, elle s’attendra à ce que vous mainteniez le rythme tout le restant de votre vie. Et le rythme, mes amis, c’est la dévastation.

Votez pour moi (1973)

Car c’est une chose que d’expliquer à un homme pourquoi un crédit d’un milliard de dollars a été voté, mais c’en est une autre de faire comprendre à une femme pourquoi le bouchon d’un tube de dentifrice doit être après usage revissé.

Votez pour moi (1973)

Plus d’hommes se sont noyés dans l’alcool que dans la mer.

Si un clown est triste c’est qu’il est mal payé.

Les résolutions prises lors des campagnes électorales ne sont rien d’autres que l’agrandissement de celles que l’on prend au Nouvel An.

Votez pour moi (1973)

Si je bois, c’est pour rendre les autres intéressants.

Le secret de ma bonne santé, c’est ma tempérance. Je n’ai ni bu d’alcool ni fumé le cigare avant l’âge de neuf ans.

Les femmes sont pour moi comme les éléphants. J’aime bien les regarder, mais je n’aimerais pas en posséder une.

(A quelqu’un qui lui demandait pourquoi il ne buvait pas d’eau.) – Mais les poissons ont baisé dedans!

Un homme qui hait les petits chiens et les enfants ne peut pas être foncièrement mauvais.

Si j’aime les enfants? Oui, bien frits!