Acceuil / Citation

Citations de : Walter Georg Groddeck

Il n’y a pas de maladie et il n’y a jamais eu de maladie, qui n’ait pas sa cause première dans la pulsion sexuelle et le combat avec cette pulsion.

Conférences psychanalytiques à l'usage des malades (1981)

Le trait saillant de l’Ancien Testament, c’est que la pureté de la race doit être maintenue autant que possible; il est présupposé d’emblée que l’hébreu épousera une femme de son peuple.

Conférences psychanalytiques à l'usage des malades (1981)

Aussi longtemps qu’un peuple n’est pas en mesure de donner naissance à l’art et à la poésie, s’il se trouve dans une situation où il a des poètes isolés mais où ce n’est plus la masse qui crée et qui invente, il n’y a pas de justification à l’existence.

Conférences psychanalytiques à l'usage des malades (1981)

Le sens de la vie personnelle est de retourner à l’enfance, ou plutôt de faire apparaître l’enfant qui jamais n’a disparu.

La maladie, l'art et le symbole (1933)

Dans la vie, on commence par être un enfant et on traverse l’âge adulte par mille chemins aboutissant tous au même point: l’on redevient un enfant; la seule différence entre les êtres est qu’ils retombent en enfance ou redeviennent enfantins.

Le livre du ça (1923)

Un trou n’a de cesse que l’on n’y enfonce quelque chose.

Le livre du ça (1923)

Le symbole est un moyen par lequel l’inconscient dirige notre conscient.

La maladie, l'art et le symbole (1933)

Le désir refoulé se manifeste dans la maladie.

Le livre du ça (1923)

Il ne sera pas inutile de mettre de l’ordre dans l’état affectif de la mère, étant donné que presque toutes les maladies du nourrisson sont des actes de vengeance dirigés contre la mère.

La maladie, l'art et le symbole (1933)