Acceuil / Citation

Citations de : Tony Duvert

Pendant les longues flemmes qu’elle tirait, l’après-midi, Raymonde Seignelet avait ses rites, qui étaient invariables.

L'Ile Atlantique (1979)

Eh tu l’entends le minus les pinces à vélo de sa grand-mère il est farce hein on croirait pas à le voir.

Paysage de Fantaisie (1973)

Il y a trois ou quatre cadavres nus entassés par terre au fond de la cave on les a tous flagellés, émasculés, égorgés, barbouillés de peinture …

Paysage de Fantaisie (1973)

Bernard fume assis près du pont, il a sa lampe de poche décorée de dragons en décalcomanie.

Paysage de Fantaisie (1973)

Les points de catgut qui retiennent les lèvres de mes blessures cèdent en déchirant la peau boursouflée.

Paysage de Fantaisie (1973)

Quand j’ordonne à un enfant: «Fais ceci!», il n’apprend qu’à ordonner: «Fais ceci!». Quand je punis un enfant, il n’apprend qu’à punir un enfant.

Abécédaire malveillant (1989)

Chaque année, j’ai un an de moins que l’année d’après. Dieu sait comment ça va finir.

Son foutre lâché, il a le temps de mettre la table et de cuire une omelette avant que sa bitte se soit assoupie.

Journal d'un innocent (1976)

Quand il a joui et me décule, il part se laver, se repeigner, chercher à boire, et réapparaît la queue aussi raide qu’avant; il la promène devant lui, inutile, magnifique, comme ces aigrettes, ces bosses, ces cornes décoratives qu’ont certains animaux.

Journal d'un innocent (1976)

Je dédie ce souvenir aux salauds qui me prêchent aujourd’hui le «respect» du mineur. Moralistes borgnes, j’ai été ce mineur et je l’ai subi, ce respect.

L'Enfant au masculin (1980)