Acceuil / Citation

Citations de : Scott Adams

Il est impossible de bien gérer son temps si on ne peut dire à ses collègues ce qu’on a sur le coeur.

Le Principe de Dilbert (1997)

Rien n’est plus efficace pour faire fuir le travail que la pure incompétence.

Le Principe de Dilbert (1997)

Le meilleur soutien que la direction puisse apporter à un projet, c’est de ne même pas soupçonner son existence avant qu’il ne connaisse la réussite.

Le Principe de Dilbert (1997)

La qualité la plus importante chez un chef, c’est sa capacité à s’attribuer le mérite des choses qui se font toutes seules.

Le Principe de Dilbert (1997)

Le premier travail d’un manager n’est pas d’apporter la motivation mais de supprimer les obstacles.

Le Principe de Dilbert (1997)

Tu as beau être intelligent, tu passes la plupart de ton temps à être un imbécile.

Le Principe de Dilbert (1997)

Personne n’aime travailler. Si les gens aimaient ça, ils travailleraient pour rien.

Le Principe de Dilbert (1997)

Les patrons sont comme les chats dans une litière. Instinctivement ils remuent tout pour cacher ce qu’ils ont fait.

Le Principe de Dilbert (1997)

Le travail en équipe, c’est le parfait contraire de la bonne gestion du temps.

Le Principe de Dilbert (1997)

Le travail est une chose fondamentalement désagréable par rapport aux autres choix possibles, et c’est la raison pour laquelle il faut le rémunérer.

Le Principe de Dilbert (1997)

La créativité autorise chacun à commettre des erreurs. L’art c’est de savoir lesquelles garder.

Le Principe de Dilbert (1997)

Toutes les entreprises ont besoin d’une stratégie pour que leurs salariés sachent ce qu’ils ne font pas.

Le Principe de Dilbert (1997)

Les gens normaux croient que si ça marche, c’est qu’il n’y a rien à réparer. Les ingénieurs croient que si ça marche, c’est que ça ne fait pas encore assez de choses.

Le Principe de Dilbert (1997)

Tout employé tend à s’élever à son niveau d’incompétence.

Le Principe de Dilbert (1997)

Tous les hommes sont formés dès la naissance à accepter les agressions verbales des femmes et à s’en remettre rapidement.

Pour un ingénieur, rien ne distingue la plupart des gens normaux sur le plan intellectuel d’un pois sauteur mexicain avec un visage.

Pour créer un marché il faut inventer un problème, puis trouver sa solution.

Les vêtements sont la dernière priorité d’un ingénieur, pour peu qu’ils soient adaptés à la température ambiante et ne franchissent pas le seuil de la décence.

Les salariés les plus inefficaces sont systématiquement mutés aux postes où ils risquent le moins de faire de mal: l’encadrement.

Le premier travail d’un dirigeant n’est pas d’apporter la motivation mais de supprimer les obstacles.

Le patron constitue le plus gros obstacle à l’oisiveté au bureau.

Le chef c’est celui qui peut prendre la dernière goutte de café sans avoir à en refaire.

L’intelligence a beaucoup moins d’applications pratiques que vous ne le pensez.

L’entreprise ne peut pas faire grand chose pour stimuler le bonheur et la créativité, mais elle peut faire beaucoup pour les tuer.

Il y a une limite au bonheur qu’on peut tirer de son travail. On est même d’autant plus heureux qu’on passe moins de temps au travail.

Aucun ingénieur ne regarde une télécommande sans se demander comment faire pour la transformer en un pistolet hypodermique.