Acceuil / Citation

Citations de : Russell Banks

Maintenant, c’était comme si pour la première fois, dans cette vieille épave de car scolaire, sur ce terrain minable, j’avais trouvé un vrai foyer et une vraie famille.

Sous le règne de Bone (1995)

Mais nos histoires, celle de Wade et la mienne, retracent la vie de garçons et d’hommes telle qu’elle existe depuis des millénaires, celles de garçons, battus par leur père et dont la capacité d’amour et de confiance a été mutilée presque à la naissance.

Affliction (1992)

Quand on abandonne et qu’on trahit ceux pour qui on a de l’empathie, on abandonne et ne trahit personne d’aussi réel que soi-même.

American darling (2005)

Quand on pardonne à quelqu’un, on n’a plus besoin de se protéger de lui – telle est la nature du pardon.

Affliction (1992)

On commence à écrire de la fiction, on commence à raconter des histoires, pour essayer d’atteindre ce qui est la vérité de l’existence humaine.

La Réserve (2008)

Je suis certain qu’il y a trois mille ans, des gens critiquaient le papyrus et regrettaient les anciens supports en pierre: je suis serein face à l’avenir du livre et à la numérisation.

Le Soir, à l'occasion de la Foire du Livre de Bruxelles, 8 mars 2008.

Je crois que la littérature peut changer une personne à la fois. J’ai moi-même changé en lisant certains livres.

Le Soir, à l'occasion de la Foire du Livre de Bruxelles, 8 mars 2008.

Quand je commence un roman, j’écris pour percer un mystère.

Le Soir, à l'occasion de la Foire du Livre de Bruxelles, 8 mars 2008.

Tout ce que j’ai écrit a été dicté par la colère, mais également par l’affection et par l’amour. La colère seule n’est pas très efficace. Mais uniquement user de bons sentiments rend le propos fade. Pour moi, il faut les deux.

Le Soir, à l'occasion de la Foire du Livre de Bruxelles, 8 mars 2008.