Acceuil / Citation

Citations de : Robertson Davies

Caroline avait douze ans. Elle était à cet âge, entre enfance et nubilité, où les filles semblent avoir la sagesse qui ne repose sur aucune expérience et une certaine lucidité qu’elles ne retrouveront qu’après la ménopause.

Le manticore (1972)

Le temps lui a donné raison, comme il le fait souvent avec les gens désagréables.

Le manticore (1972)

Nous tenons tous à nos chaînes. Il n’y a pas d’homme libre.

Le monde des merveilles (1975)

C’était cela, la force d’Hannah. Toute son énorme masse était remplie à ras bord de la connaissance et de citations de la Bible, qui suintaient d’elle comme du jus de groseilles d’une chausse à filtrer la gelée.

Le monde des merveilles (1975)

Il est extraordinaire de voir à quel point les gens sont dépourvus du sens de la langue et de la moindre notion de sa nature de jouet, l’un des plus impressionnants et des moins épuisables dont l’être humain ait été gratifié.

Lire et écrire

Personne ne lit jamais deux fois le même livre.

Lire et écrire

Dieu nous garde de ne lire que la crème. Mais Dieu nous garde aussi de nous satisfaire d’un perpétuel régime de médiocrité, parce que c’est la médiocrité, plutôt que la nullité flagrante, qui exerce une influence sur la majorité des lecteurs.

Lire et écrire

Seul un imbécile s’attend à être toujours heureux.