Acceuil / Citation

Citations de : Robert Bromont-Lamothe, dit Robert Bresson

Préfère ce que te souffle l’intuition à ce que tu as fait et refait dix fois dans ta tête.

Notes sur le cinématographe (1975)

Quand tu ne sais pas ce que tu fais et que ce que tu fais est le meilleur, c’est cela l’inspiration.

Notes sur le cinématographe (1975)

Il faut qu’une image se transforme au contact d’autres images comme une couleur au contact d’autres couleurs. Un bleu n’est pas le même bleu à côté d’un vert, d’un jaune, d’un rouge. Pas d’art sans transformation.

Notes sur le cinématographe (1975)

Comment se dissimuler que tout finit sur un rectangle de toile blanche suspendu à un mur? (Vois ton film comme une surface à couvrir).

Notes sur le cinématographe (1975)

Cinématographier quelqu’un n’est pas le douer de vie. C’est parce qu’ils sont vivants que les acteurs rendent une pièce de théâtre vivante.

Notes sur le cinématographe (1975)

Le cinéma puise dans un fonds commun. Le cinématographe fait un voyage de découverte sur une planète inconnue.

Notes sur le cinématographe (1975)

La litote me convient mieux que l’hyperbole.

Bresson par Bresson : Entretiens (1943-1983) (2013)

Je prends des boutures à la réalité et je les plante dans le film.

Bresson par Bresson : Entretiens (1943-1983) (2013)

Images et sons comme des gens qui font connaissance en route et ne peuvent plus se séparer.

Notes sur le cinématographe (1975)

Pour un acteur, la caméra est l’oeil du public.

Notes sur le cinématographe (1975)

Deux personnes qui se regardent dans les yeux ne voient pas leurs yeux mais leurs regards.

Notes sur le cinématographe (1975)

Creuse ta sensation. Regarde ce qu’il y a dedans. Ne l’analyse pas avec des mots. Traduis-la en images soeurs, en sons équivalents. Plus elle est nette, plus ton style s’affirme. (Style: tout ce qui n’est pas la technique).

Notes sur le cinématographe (1975)

L’oeil sollicité seul rend l’oreille impatiente, l’oreille sollicitée seule rend l’oeil impatient. Utiliser ces impatiences. Puissance du cinématographe qui s’adresse à deux sens de façon réglable.

Notes sur le cinématographe (1975)

Cinématographe, art, avec des images, de ne rien représenter.

Notes sur le cinématographe (1975)

Montage. Passage d’images mortes à des images vivantes. Tout refleurit.

Notes sur le cinématographe (1975)

Il ne s’agit pas de jouer «simple», ou de jouer «intérieur», mais de ne pas jouer du tout.

Notes sur le cinématographe (1975)