Acceuil / Citation

Citations de : Robert Badinter

Or rien n’est gagné en justice, comme en amour, si celui qui vous écoute ne sent pas grandir en lui, parfois à sa surprise, parfois même à son défendant, la passion même qui anime celui qui plaide.

L'Exécution (1973)

Il y a quelque chose de la possession physique dans l’éloquence. Dans ses moments de lyrisme, mon maître s’exclamait : Plaider, c’est bander. Convaincre, c’est jouir.

L'Exécution (1973)

J’ai toujours rêvé de la plaidoirie d’un avocat qui saurait qu’il va être condamné, emprisonné, exécuté avec son client. Quelle force aurait son propos ! Et quelle belle fin pour un avocat.

L'Exécution (1973)

Lors de la reconstitution, il traversait la foule, entre des gendarmes. Sous les coups, les insultes, les crachats, son visage était devenu celui du Christ. Ceux qu’emporte la haine ne savent pas quel présent ils font à l’objet même de leur haine.

L'Exécution (1973)

L’audience, c’est la mer pour l’avocat d’assises: toujours imprévisible, parfois périlleuse.

L'Abolition (2000)

L’accusation dans un cour d’assises, est d’autant plus redoutable qu’elle se montre modérée dans le ton, objective dans l’argumentation, sans passion dans les conclusions.

L'Abolition (2000)

Utiliser contre les terroristes la peine de mort, c’est, pour une démocratie, faire siennes les valeurs de ces derniers.

Journal Officiel de la République Française n° 27/1981, 18 septembre 1981.

Il n’y avait aucune raison, parce qu’on supprimait la peine de mort, d’aggraver le régime des condamnations à perpétuité. … c’était accomplir le voeu formulé par Victor Hugo en 1848: «L’abolition doit être pure, simple et définitive.»

L'Abolition (2000)