Acceuil / Citation

Citations de : Richard Bach

La seule différence est qu’ils ont commencé à comprendre ce qu’ils sont vraiment et qu’ils ont commencé à mettre en oeuvre les moyens que la nature leur a accordés.

Jonathan Livingston le goéland

Nous sommes libres d’aller où bon nous semble et d’être ce que nous sommes …

Jonathan Livingston le goéland

Ne les juge pas trop sévèrement, Fletcher le Goéland. En te rejetant, les autres goélands n’ont fait de tort qu’à eux-mêmes et un jour ils le comprendront … Pardonne-leur et aides-les à y parvenir.

Jonathan Livingston le goéland

Tu n’as eu nul besoin d’avoir la foi pour voler, tout ce qu’il t’a fallu, c’est comprendre le vol, ce qui d’ailleurs signifie exactement la même chose.

Jonathan Livingston le goéland

Car tout nombre nous limite et la perfection n’a pas de bornes.

Jonathan Livingston le goéland

Le paradis n’est pas un espace et ce n’est pas non plus une durée dans le temps. Le paradis, c’est simplement d’être soi-même parfait.

Jonathan Livingston le goéland

Comme on met peu de temps à s’habituer aux miracles!

Illusions

… les élèves compliquent toujours les choses faciles.

Illusions

La réalité est divinement indifférente.

Illusions

Il n’est jamais problème qui n’ait un cadeau pour toi entre ses mains. – Tu cherches des problèmes parce que tu as besoin de leurs cadeaux.

Le Messie récalcitrant

Ne t’écarte pas des futurs possibles avant d’être certain que tu n’as rien à apprendre d’eux.

Illusions

Ta seule obligation en n’importe quelle vie est d’être vrai envers toi-même.

Illusions

Apprendre c’est découvrir ce que tu sais déjà. – Faire, c’est démontrer que tu le sais. – Enseigner c’est rappeler aux autres qu’ils savent aussi bien que toi. – Vous êtes tous apprenants, faisants, et enseignants.

Illusions

… il n’y a pas de problème assez énorme pour qu’on ne puisse pas le fuir.

Le Messie récalcitrant

… je n’avais pas l’impression de travailler. Plus j’ai envie que quelque chose soit fait, et moins j’appelle ça du travail.

Illusions

Il ne t’est jamais donné un rêve sans le pouvoir de le réaliser.

Continue à étudier l’amour.

Ca marche toujours lorsqu’on sait ce qu’on fait.

Jonathan Livingston le goéland

La vitesse, c’était la puissance, la vitesse était joie et la vitesse était beauté pure.

Jonathan Livingston le goéland (1970)

Tout ce qui entrave cette liberté doit être rejeté, qu’il s’agisse d’un rite, d’une superstition ou d’un quelconque interdit.

Jonathan Livingston le goéland (1970)

Le paradis n’est pas un espace et ce n’est pas non plus une durée dans le temps. Le paradis c’est simplement d’être soi-même parfait.

Jonathan Livingston le goéland (1970)

Nous sommes libres d’aller où bon nous semble et d’être ce que nous sommes.

Jonathan Livingston le goéland (1970)

Découvrez ce que vous aimeriez faire et faites tout votre possible pour y parvenir.

Jonathan Livingston le goéland (1970)

Nous avons une raison de vivre : apprendre, découvrir, être libre.

Jonathan Livingston le goéland (1970)

Jonathan le goéland comprit que l’ennui, la peur et la colère sont les raisons pour lesquelles la vie des goélands est si brève et, comme il les avait chassés de ses pensées, il vivait pleinement une existence prolongée et belle.

Jonathan Livingston le goéland (1970)

Il y a mieux à faire dans la vie que de se battre, à l’arrière des bateaux de pêche ou dans les décharges publiques, pour une misérable tête de poisson.

Jonathan Livingston le goéland (1970)

Mes frères! s’écria Jonathan. Mille années durant, nous avons joué des ailes et du bec pour ramasser des têtes de poisson, mais désormais nous avons une raison de vivre: apprendre, découvrir, être libres.

Jonathan Livingston le goéland (1970)

Le goéland qui voit le plus loin vole le plus haut.

Apprendre, c’est découvrir ce que tu sais déjà. Faire, c’est démontrer que tu le sais. Enseigner, c’est rappeler aux autres qu’ils savent aussi bien que toi. Vous êtes tous apprenants, faisants et enseignants.

Illusions ou le messie récalcitrant (1977)

N’ayez point de crainte au moment de l’au revoir un adieu est nécessaire avant de pouvoir se retrouver encore. Et ceux qui sont amis sont assurés de se retrouver encore, après des instants ou des vies.

Illusions ou le messie récalcitrant (1977)

Afin de vivre libre et joyeux tu dois sacrifier l’ennui. Ce n’est pas toujours un sacrifice facile.

Illusions ou le messie récalcitrant (1977)

Chaque personne, tous les événements de ta vie, sont là parce que tu les as attirés là. Ce que tu choisis de faire avec eux n’appartient qu’à toi.

Illusions ou le messie récalcitrant (1977)

Le péché originel, c’est de limiter l’Etre. Ne le fais pas.

Illusions ou le messie récalcitrant (1977)

Le monde est notre cahier d’écolier, sur ses pages nous faisons nos exercices. Il n’est pas réalité, quoique tu puisses y exprimer de la réalité si tu le désires. Tu es également libre d’écrire des inepties, ou des mensonges, ou de déchirer les pages.

Illusions ou le messie récalcitrant (1977)

Tes amis te connaîtront mieux à la première minute de rencontre que tes relations ne te connaîtront au cours de mille années.

Illusions ou le messie récalcitrant (1977)

N’apprenons rien et le prochain monde sera identique, avec les mêmes poids morts à soulever, les mêmes interdits à combattre…

Jonathan Livingston le goéland (1970)

Ce que la chenille appelle la fin du monde, le Maître l’appelle un papillon.

Illusions ou le messie récalcitrant (1977)

Il faut t’efforcer de voir le Goéland véritable – celui qui est bon – en chacun de tes semblables.

Jonathan Livingston le goéland (1970)

… même si l’on disait «Fais aux autres ce qu’ils voudraient qu’on leur fît», nul ne peut jamais savoir, sauf lui-même, ce qu’il désire qu’on lui fasse.

Le Messie récalcitrant

Les gens qui viennent à toi ne considèrent pas leur problème comme un sujet de plaisanterie ou un jeu – sauf s’ils sont suffisamment évolués eux-mêmes, et dans ce cas ils savent déjà qu’ils sont leur propre messie.

Le Messie récalcitrant

… tu veux être libre de toutes les choses qui te tirent en arrière – la routine, l’autorité, l’ennui, la gravité. Ce que tu n’as pas encore compris, c’est que tu es déjà libre, et que tu l’as toujours été.

Le Messie récalcitrant

J’avais toujours pensé que nous étions libres de faire ce que nous voulions uniquement dans la mesure où les autres n’en souffraient pas, et voilà que ça ne collait pas. Quelque chose clochait.

Le Messie récalcitrant

Le péché originel, c’est de limiter l’Etre. – Ne le fais pas.

Le Messie récalcitrant

Si tu apprends ce qu’est ce monde, comment il fonctionne, automatiquement tu commenceras à obtenir des miracles – ce qu’on appellera des miracles. Mais bien sûr, rien n’est miraculeux. Si l’on apprend ce que sait le magicien, il n’y a plus de magie.

Le Messie récalcitrant

Je te souhaite, cher Messie solitaire, de trouver ce que tu désires trouver, quoi que ce soit…

Le Messie récalcitrant

Tout est illusion – … Et si la vie est illusion, pourquoi donc la vivons-nous?

Le Messie récalcitrant

– … Tu l’ouvres, et tu y trouves tout ce dont tu as besoin. – – Un livre magique! – – Non. Tu peux faire la même chose avec n’importe quel livre.

Le Messie récalcitrant

… si vous avez tellement envie de liberté et de joie, ne voyez-vous donc pas que tout cela n’est nulle part en dehors de vous-mêmes?

Le Messie récalcitrant

Nous avons une raison de vivre: apprendre, découvrir, être libres!

Le lien qui t’unit à ta vraie famille n’est pas le lien du sang, mais celui du respect et de la joie, dans la vie de chacun de ses membres. Il est rare que les membres d’une même famille grandissent sous le même toit.

Le Messie récalcitrant

Un souhait ne vous est jamais donné sans que vous ayez les capacités pour le réaliser. Cependant, vous aurez peut-être à travailler pour le y arriver.

Une mauvaise chose qui nous arrive n’est pas la pire chose qui puisse nous arriver. Car la pire chose qui puisse nous arriver, est qu’il ne nous arrive rien.

Il suffit de continuer à monter pour atteindre le sommet de n’importe quel orage et émerger enfin dans le soleil.

Il existe une facon de savoir si votre mission sur terre est terminée: si vous êtes vivant c’est qu’elle ne l’est pas.

Tu es toujours libre de changer d’idée et de choisir un avenir différent, ou un passé différent.

… dépendre de l’attention que prêtent les gens à mes paroles, c’était faire dépendre mon bonheur de quelqu’un d’autre.

Le Messie récalcitrant

– Comment savez-vous que ce que vous dites est vrai? – – Je ne sais pas si c’est vrai, dit-il. Mais je le crois parce que c’est amusant de le croire.

Le Messie récalcitrant

Voici une épreuve pour découvrir si ta mission sur la terre est terminée: – Si tu est vivant, c’est qu’elle ne l’est pas.

Le Messie récalcitrant

… avant que de soupçonner qu’il puisse y avoir mieux à faire dans l’existence que manger, ou se battre, ou bien conquérir le pouvoir aux dépens de la communauté?

Jonathan Livingston le goéland

Pour chacun d’eux, l’important était de voler et d’atteindre la perfection dans ce qu’ils aimaient le plus …

Jonathan Livingston le goéland

Il y avait donc une limite à ce que son nouveau corps pouvait accomplir … – il était tout de même une frontière qu’il ne ferait reculer que moyennant un grand effort …

Jonathan Livingston le goéland

Jonathan le goéland comprit que l’ennui, la peur et la colère sont les raisons pour les quelles la vie des goélands est si brève et, comme il les avait chassés de ses pensées, il vivait pleinement une existence prolongée et belle.

Jonathan Livingston le goéland

Son unique chagrin, il ne le devait pas à la solitude, mais au fait que les autres goélands ne voulaient pas croire à la gloire du vol, au fait qu’ils se refusaient à ouvrir les yeux et à voir!

Jonathan Livingston le goéland

Dire que je pourrais consacrer toutes ces heures à apprendre à voler. Il y a tant et tant à apprendre!

Jonathan Livingston le goéland

Ce que je veux, c’est savoir ce qu’il m’est possible et ce qu’il ne m’est pas possible de faire …

Jonathan Livingston le goéland

Pour la majorité des goélands, ce n’est pas voler mais manger qui importe. – Pour ce goéland-là cependant, l’important n’était pas de manger, mais de voler.

Jonathan Livingston le goéland

Brisez vos limites, faites sauter les barrières de vos contraintes, mobilisez votre volonté, exigez la liberté comme un droit, soyez ce que vous voulez être. Découvrez ce que vous aimeriez faire et faites tout votre possible pour y parvenir.

Jonathan Livingston le goéland

… responsable signifie capable de répondre, c’est-à-dire capable de répondre de la manière dont on choisit de vivre.

Illusions

… si Dieu vous parlait droit dans les yeux et disait: – JE VOUS COMMANDE D’ETRE HEUREUX DANS LE MONDE AUSSI LONGTEMPS QUE VOUS VIVREZ, – que feriez-vous dans ce cas?

Le Messie récalcitrant

Au sein de chacun de nous se trouve le pouvoir de consentir à la santé et à la maladie, à la richesse et à la pauvreté, à la liberté et à l’esclavage. C’est nous qui maîtrisons cela et nul autre.

Le Messie récalcitrant

Il faut t’efforcer de voir le goéland véritable – celui qui est bon – en chacun de tes semblables et l’aider à le découvrir en lui-même – C’est là ce que j’entends par amour.

Jonathan Livingston le goéland

Comment se fait-il … que la chose la plus difficile au monde soit de convaincre un oiseau de ce qu’il est libre et de ce qu’il peut s’en convaincre aisément s’il consacre une partie de son temps à s’y exercer?

Jonathan Livingston le goéland