Acceuil / Citation

Citations de : René Bazin

Il faut faire le sacrifice de ses préférences mais pas celui de ses convictions.

Une note n’a pas de patrie. Une mélodie n’est que la clé qui ouvre la porte des songes, en tous dialectes.

Récits de la plaine et de la montagne (1904)

Le moyen d’être, en vieillissant, le moins loin possible de la jeunesse, ce n’est pas de la regretter, ni d’essayer vainement de la reprendre, c’est de l’avoir éparse en sa maison, et de la regarder renaître sur des visages d’enfants.

En province (1896)

Ah! jeunesse, jeunesse, si tu savais tout ce que je vois s’éloigner…

Les Oberlé (1901)

Je trouve que l’homme est fait pour courir dans les larges espaces, pour affirmer sa force et sa domination sur les bêtes, quand il n’a pas l’occasion de le faire sur ses semblables.

Les Oberlé (1901)

Qui peut opposer une autre puissance à notre insatiable et très cruel amour de nous-mêmes, celle qui peut, seule, parler de pureté. J’ai vu des visages purs. Ils m’ont troublée. Etre propre, c’est si loin, si loin de cette merveille: être pur!

Davidée Birot (1912)

Etre jeune, cela signifie être enthousiaste, – non pas optimiste, car l’optimisme est une myopie, – être enthousiaste, c’est-à-dire avoir un esprit qui calcule et un coeur qui ne calcule pas.

Questions littéraires et sociales (1906)

Il regarda Gilbert, comme il aurait fait pour un poulain.

Le Blé qui lève (1907)

Cinquante années de misère l’avaient émacié, mais les traits étaient demeurés droits et fins.

Le Blé qui lève (1907)

Un éclusier, las d’avoir ouvert cinq fois l’écluse, en cette nuit du samedi au dimanche, à des bateaux berrichons qui remontaient par le canal du Nivernais, ronflait dans les draps du lit défait.

Le Blé qui lève (1907)

On a trois ou quatre fois dans sa vie l’occasion d’être brave, et tous les jours, celle de ne pas être lâche.