Acceuil / Citation

Citations de : Pierre-Louis Ginguené

Quelquefois pour le même crime, L’un est fêté, l’autre est pendu.

Le Cheval et le Boeuf

Dans l’atelier du noble Artiste les curieux font leur devoir: Tel qui sait tout au plus que le blanc n’est pas noir.

Le peintre, le connaisseur et le fat

Point de bonheur, point de paix en ménage Sans droits communs et sans égalité. A nos Epoux tu fis tout l’avantage: Tout est pour eux, la voix et le plumage.

Fables nouvelles (1810), Fable XXV, Les femelles des Oiseaux en ambassade devant Jupiter

Tout change, tout vieillit, tout périt, tout s’oublie; Mais qui peut oublier ses premières amours?

Le vieux rossignol

Le Vice n’a que trop d’attraits: Bien mieux que la Vertu sauvage, Du vase il emmielle les bords; Et dans le premier feu de l’âge, Souvent nos malheurs et nos torts Sont la faute de nos Mentors.

Fables nouvelles (1810), Fable XXIV, Les jeunes Rats et le Chat

Odieuse et funeste armée, – Du Fisc affreuse légion, – Dont l’ardeur, de gain affamée, – A dévoré la Nation!

Ode sur les Etats généraux