Acceuil / Citation

Citations de : Pierre Du Ryer

Quiconque a de l’amour le connaît en autrui.

Les Vendanges de Suresnes (1636)

Les yeux ont le pouvoir, En matière d’amour, de parler et de voir.

Les Vendanges de Suresnes (1636)

Mon enfer est partout où sa beauté n’est pas.

Les Vendanges de Suresnes (1636)

Il me vit, il m’aima; je le vis, je l’aimai.

Cléomédon (1635)

Qui trahit par la voix peut trahir par les pleurs.

Alcyonée (1639)

Et pensez-vous qu’on doive où la contrainte engage ?

Alcyonée (1639), II, 3

Pour obtenir un bien si grand, si précieux, J’ai fait la guerre aux rois, je l’eusse faite aux Dieux.

Alcyonée (1639), III, 5, Alcionée

Etouffons l’amour que l’honneur nous défend, Et puisqu’il faut souffrir, souffrons en triomphant.

Alcyonée (1639)

Bien qu’on donne à l’Amour des armes glorieuses Toujours celles du temps en sont victorieuses.

Les Vendanges de Suresnes (1636)

Tous ces grands discoureurs inutiles et vains Avec beaucoup de langue ont rarement des mains.

Les Vendanges de Suresnes (1636)

Le bien présent vaut mieux que celui qu’on espère.

Les Vendanges de Suresnes (1636)

Les plus grands des tourments que l’on souffre ici-bas C’est d’aimer constamment et de ne l’être pas.

Les Vendanges de Suresnes (1636)

L’ingrate me condamne à mourir dans la flamme Que l’éclat de ses yeux alluma dans mon âme.

Les Vendanges de Suresnes (1636)

Où l’amour ne peut rien, usons de la finesse.

Les Vendanges de Suresnes (1636)

Plus on a de mets plus on fait bonne chère.

Les Vendanges de Suresnes (1636)