Acceuil / Citation

Citations de : Pierre Desproges

Je sais que je suis paranoïaque, mais ce n’est pas parce que je suis paranoïaque qu’ils ne sont pas tous après moi.

Vivons heureux en attendant la mort

Dieu a dit: «Tu aimeras ton prochain comme toi-même.» – D’abord, Dieu ou pas, j’ai horreur qu’on me tutoie…

On reconnaît le rouquin aux cheveux du père et le requin aux dents de la mère.

Dictionnaire superflu à l'usage de l'élite et des bien nantis

Toute la vie est une affaire de choix. Cela commence par: la tétine ou le téton? Et cela s’achève par: Le chêne ou le sapin?

Les aspirations des pauvres ne sont pas éloignées de la réalité des riches.

Mozart était tellement précoce qu’à 35 ans il était déjà mort.

Je pense, donc tu suis.

On ressent assez vite, à la contemplation d’une toile du Tintoret, un léger ennui qu’on ne retrouve pas à la lecture de Fluide Glacial, où Edika dessine très bien les bites.

Dictionnaire superflu à l'usage de l'élite et des bien nantis

Il faut rire de tout. C’est extrêmement important. C’est la seule humaine façon de friser la lucidité sans tomber dedans.

Vivons heureux en attendant la mort

Qu’es-tu devenue, toi que j’aimais, qui fus pimpante et pétillante, bouche de fraise et nez coquin, qu’est-ce que tu fous sous ton cyprès? Qu’es-tu devenue? Oh je sais. Tu es devenue: azote 12%, acide phosphorique 17%, sels de phosphate 31%, âme zéro.

Vivons heureux en attendant la mort

Je vous hais, je hais toute l’humanité. – Plus je connais les hommes, plus j’aime mon chien. – Plus je connais les femmes, moins j’aime ma chienne.

Vivons heureux en attendant la mort

On a envie d’aimer mais on ne peut pas.

Moi, j’ai pas de cancer, j’en n’aurai jamais, je suis contre.

Almanach

Les deux tiers des enfants du monde meurent de faim, alors même que le troisième tiers crève de son excès de cholestérol.

Les décorations c’est comme les bombes, ça tombent bien souvent sur quelqu’un qui ne les mérite pas.

Le voisin est un animal nuisible assez proche de l’homme.

Le temps nous presse sans trêve vers le trou final.

Le savoir-vivre est la somme des interdits qui jalonnent la vie d’un être civilisé, c’est-à-dire coincé entre les règles du savoir-naître et celles du savoir-mourir.

La recherche a besoin d’argent dans deux domaines prioritaires: le cancer et les missiles antimissiles. Pour les missiles antimissiles, il y a les impôts. Pour le cancer, on fait la quête.

La femme est souvent pour l’homme un agréable compagnon de jeux.

La femme est assez proche de l’homme, comme l’épagneul breton. A ce détail près qu’il ne manque à l’épagneul breton que la parole alors qu’il ne manque à la femme que de se taire.

Dictionnaire superflu à l'usage de l'élite et des bien nantis

L’humour vient tout seul à l’homme comme les poils au pubis.

L’ennemi se déguise parfois en géranium, mais on ne peut s’y tromper, car tandis que le géranium est à nos fenêtres, l’ennemi est à nos portes.

Manuel de Savoir-Vivre à l'usage des rustres et des malpolis

L’élite de ce pays permet de faire et défaire les modes, suivant la maxime qui proclame: «Je pense, donc tu suis.»

L’amour… il y a ceux qui en parlent et il y a ceux qui le font. A partir de quoi il m’apparaît urgent de me taire.

Fonds de tiroir

L’amanite phalloïde a mauvaise réputation. C’est pourtant l’un des rares champignons qui soit capable d’abréger les souffrances des myopathes.

Je ne suis pas pour la femme-objet, au contraire j’aime bien quand c’est moi qui ne bouge pas.

Les étrangers sont nuls

J’essaie de ne pas vivre en contradiction avec les idées que je ne défends pas.

J’aime bien les histoires qui finissent mal. Ce sont les plus belles car ce sont celles qui ressemblent le plus à la vie.

Alunissage: Procédé technique consistant à déposer des imbéciles sur un rêve enfantin.

Dictionnaire superflu à l'usage de l'élite et des bien nantis

Vous pouvez railler, mais n’oubliez jamais qu’un jour ou l’autre, c’est celui qui raille qui l’a dans le train.

Vivons heureux en attendant la mort

Une civilisation sans la Science, ce serait aussi absurde qu’un poisson sans bicyclette.

Un livre n’est pas fait pour être lu mais seulement pour être vendu.

Suicidez-vous jeune, vous profiterez de la mort.

Si c’est les meilleurs qui partent les premiers, que penser alors des éjaculateurs précoces?

Fonds de tiroir

Sans l’ennemi la guerre est ridicule.

Quéquette en décembre, layette en septembre.

Pourquoi ce nom d’Académie Française? C’est la question que tout le monde se pose sauf les académiciens français qui s’en foutent du moment qu’ils n’ont pas froid aux genoux…

Manuel de Savoir-Vivre à l'usage des rustres et des malpolis

Peut-on rire de tout? Peut-on rire avec tout le monde? A la première question, je répondrai oui sans hésiter… A la deuxième question… je répondrai: c’est dur.

J’ai envie de suggérer une hypothèse, selon laquelle la faible participation des femmes sur la scène politique serait le simple mépris qu’elles en ont.

Fonds de tiroir

Ils s’assoient exprès sur des chaises cloutées pour avoir mal au cul pendant des siècles. Ca, c’est des gens qui ont la chance de croire en Dieu.

Il ne faut pas désespérer des imbéciles. Avec un peu d’entraînement, on peut arriver à en faire des militaires.

Fonds de tiroir

Il en est du romantisme fiévreux comme de la moule pas fraîche: quand on en abuse, ça fait mal au coeur.

Et puis quoi, qu’importe la culture? Quand il a écrit Hamlet, Molière avait-il lu Rostand? Non.

Vivons heureux en attendant la mort

Et puis nos coutumes divergent, et divergent c’est énorme.

«Est-il vraiment indispensable d’être cultivé quand il suffit de fermer sa gueule pour briller en société?», dit judicieusement La Rochefoucauld, qui ajoute: «La culture et l’intelligence, c’est comme les parachutes. Quand on n’en a pas, on s’écrase.»

Vivons heureux en attendant la mort

Entre une mauvaise cuisinière et une empoisonneuse il n’y a qu’une différence d’intention.

Fonds de tiroir

Comme le pou, le coiffeur est un parasite du cheveu.

Au Paradis, on est assis à la droite de Dieu: c’est normal, c’est la place du mort.

On peut très bien vivre sans la moindre espèce de culture.

On peut rire de tout mais pas avec n’importe qui.

Le Tribunal des flagrants délires

On n’a quand même pas pris la Bastille pour en faire un opéra!

Talleyrand, qui savait nager sur le dos et ramper sur le ventre comme personne, qui trahissait à Versailles comme on pète à Passy, c’est-à-dire sans bruit, a vécu tellement courbé qu’on a pu l’enterrer dans un carton à chapeau.

Fonds de tiroir

C’est à cela qu’on reconnaît les communistes: ils sont fous, possédés par le diable, ils mangent les enfants et, en plus, ils manquent d’objectivité.

Fonds de tiroir

Conseils aux centenaires: dépêchez-vous.

Fonds de tiroir

«Faute avouée est à moitié pardonnée», disait Pie XII à Himmler.

Fonds de tiroir

Quand quarante mille Juifs s’entassent au Vel d’Hiv’, il faudrait être armé d’une singulière mauvaise foi pour les taxer de snobisme.

Fonds de tiroir

On ne m’ôtera pas de l’idée que, pendant la dernière guerre mondiale de nombreux Juifs ont eu une attitude carrément hostile à l’égard du régime nazi.

Si quelqu’un ne voit pas le rapport entre Aragon et Henri III qu’il nous écrive: il a gagné un bilboquet.

Fonds de tiroir

Même dans les déjeuners plutôt gais, il arrive toujours un moment où un ange passe, Dieu sait pourquoi puisque c’est lui qui le fait passer.

Chroniques de la haine ordinaire (2004), Darius et Pompom

Je viens de rompre avec Dieu. Je ne l’aime plus. – En amour, on est toujours deux. Un qui s’emmerde et un qui est malheureux. – Depuis quelque temps, Dieu me semblait très malheureux. – Alors, j’ai rompu.

Chroniques de la haine ordinaire (2004)

Comme disait Himmler en quittant Auschwitz pour aller visiter la Hollande: – On ne peut pas être à la fois au four et au moulin.

Car les chevaux sont tous des ongulés. Mais ce n’est pas une raison pour les prendre pour des cons.

Bizarre, le chat n’est plus sur grand-mère, elle doit probablement être froide.

Ah la la, Montand, qu’est-ce qu’il est resté simple pour quelqu’un qui a serré la main de Khrouchtchev! Et alors? Moi, mon oncle Gaspard, il a serré la main de Goering, il le crie pas sur tous les toits! Y s’écrase!

Testis unus, testis nullus: on ne va pas bien loin avec une seule couille.

Dictionnaire superflu à l'usage de l'élite et des bien nantis

Si Dieu avait crée l’Homme avec de la toile émeri au creux des mains, il y aurait moins de branleurs.

Qui vole un oeuf vole une Mercedes 560 SEL à boîte automatique et ABS en option.

Quelle est la différence entre un psychotique et un névrotique? Le psychotique est celui qui sait que 2+2 font 5 et qui s’en fout. Le névrotique est celui qui sait que 2+2 font 4 et ça le rend malade.

Quant à ces féroces soldats, je le dis, ce n’est pas pour cafter, mais y font rien qu’à mugir dans nos campagnes.

Dictionnaire superflu à l'usage de l'élite et des bien nantis

Quand un philosophe me répond, je ne comprends plus ma question.

Fonds de tiroir

Je résiste à la tentation de m’asseoir à la droite de Dieu de peur que ça soit bon. C’est par morale chrétienne.

Fonds de tiroir

On ne dit plus un avortement mais une interruption volontaire de grossesse, ceci afin de ménager l’amour-propre du foetus.

Fonds de tiroir

J’en ai vu, dans le show-biz, ramper de si peu dignes et si peu respectables qu’ils laissaient dans leur sillage des rires de complaisance aussi visqueux que les mucosités brillantes qu’on impute aux limaces.

Chroniques de la haine ordinaire (2004)

Il y a si longtemps maintenant que j’attends mon cancer: je ne vais quand même pas partir sans lui…

Chroniques de la haine ordinaire (2004)

Les imbéciles n’ont jamais de cancer. C’est scientifique.

Almanach

Chassez le naturiste, il ne revient pas. Chassez le naturel, il revient au goulot. Etonnant, non?

La minute nécessaire de Monsieur Cyclopède, émission de FR3, 1963.

A part la droite, il n’y a rien au monde que je méprise autant que la gauche.

Fonds de tiroir

Sylvie va au marché. Elle a 165 francs dans son porte-monnaie. Elle achète 9 laitues à 3,20 francs et 14 laitues à 3,10 francs. Est-ce bien raisonnable?

Chroniques de la haine ordinaire, volume 2, textes inédits (2004)

La naïveté grotesque des enfants fait peine à voir, surtout si l’on veut bien la comparer à la maturité sereine qui caractérise les adultes. Par exemple, l’enfant croit au Père Noël. L’adulte non. L’adulte ne croit pas au Père Noël. Il vote.

Plus le gradé a de barrettes, plus le salut doit être servile.

Manuel de Savoir-Vivre à l'usage des rustres et des malpolis

Quadrumane: Qui a quatre mains. Exemple: le rossignol n’est pas quadrumane.

Dictionnaire superflu à l'usage de l'élite et des bien nantis

Parole de coiffeur: il est interdit de descendre avant la raie.

N’importe quel chrétien venant de recevoir l’eucharistie vous le confirmera: Dieu fond dans la bouche et pas dans la main.

Moi je n’aurais jamais pu être boucher, je n’avais pas le coeur. Je n’aurais pas pu être matador, je n’avais pas les tripes. J’aurais pas pu être Bardot, je n’avais pas les fesses.

Marguerite Duras n’a pas écrit que des conneries… Elle en a aussi filmées!

L’homme de science le sait bien, lui, que seule la science, a pu, au fil des siècles, lui apporter l’horloge pointeuse et le parcmètre automatique sans lesquels il n’est pas de bonheur terrestre possible.

Vivons heureux en attendant la mort

Les optimistes pensent que nous vivons dans le meilleur des mondes possibles, les pessimistes en sont intimement persuadés.

Le quadruple meurtre de Trifouilly-sur-Mer éclairci: le meurtrier était un ami de la famille. On frémit à l’idée que ç’aurait pu être un ennemi de la famille…

Le jour de la mort de Georges Brassens, j’ai pleuré, alors que le jour de la mort de Tino Rossi, j’ai repris deux fois des moules!

Le Capital de Karl Marx, c’est comme l’annuaire: On tourne quelques pages et on décroche…

Lalanne: Le chanteur le plus insignifiant de France quand Goldman est en vacances.

(1988)

La gestation, chez la femme, dure deux cent soixante-dix jours, au cours desquels elle s’empiffre, s’enlaidit, gémit vaguement, tout en contribuant a faire grimper les courbes de l’absentéisme dans l’entreprise.

La femme n’est pas l’égale de l’homme, sinon elle courrait le 100 mètres en 10 secondes 2 dixièmes, ou 10 secondes 3 dixièmes à la rigueur.

La culture, c’est comme l’amour. Il faut y aller à petits coups au début pour bien en jouir plus tard.

Vivons heureux en attendant la mort

L’accouchement est douloureux. Heureusement, la femme tient la main de l’homme. Ainsi, il souffre moins.

Dictionnaire superflu à l'usage de l'élite et des bien nantis

Judaïsme: Religion des juifs, fondée sur la croyance en un Dieu unique, ce qui la distingue de la religion chrétienne, qui s’appuie sur la foi en un seul Dieu, et plus encore de la religion musulmane, résolument monothéiste.

Je préfère l’oeil d’un chien quand il bat de la queue, que la queue de Le Pen quand il bat de l’oeil.

Je me suis fait auprès de ma femme une solide réputation de monogame.

Fonds de tiroir

Il y a un seul cas où il est convenable d’aborder une femme laide. C’est pour lui demander si elle ne connaît pas l’adresse d’une jolie femme.

Dictionnaire superflu à l'usage de l'élite et des bien nantis

Il y a comme ça des jours où on se demande si Dieu ne boit pas.

L’homme est en effet le seul mammifère suffisamment évolué pour penser enfoncer des tisonniers dans l’oeil d’un lieutenant de vaisseau dans le seul but de lui faire avouer l’âge du capitaine.

Bien plus que le costume trois pièces ou la pince à vélo, c’est la pratique de la torture qui permet de distinguer à coup sûr l’homme de la bête.

Dictionnaire superflu à l'usage de l'élite et des bien nantis

Ce n’est pas parce que l’homme a soif d’amour qu’il doit se jeter sur la première gourde!

S’il n’y avait pas la Science, combien d’entre nous pourraient profiter de leur cancer pendant plus de cinq ans?

Vivons heureux en attendant la mort

Archimède fut le premier à démontrer que, lorsqu’on plonge un corps dans une baignoire, le téléphone sonne.

Vivons heureux en attendant la mort

J’adhérerai à SOS-Racisme quand ils mettront un «S» à racisme.

Fonds de tiroir

La nostalgie, c’est comme les coups de soleil: ça fait pas mal pendant, ça fait mal le soir.

Chronique de la haine ordinaire

Détente: faut surtout pas appuyer dessus.

Fonds de tiroir

Quant au mois de Mars, je le dis sans aucune arrière-pensée politique, ça m’étonnerait qu’il passe l’hiver.

A peine eût-il inventé le gourdin, que l’homme de Cro-Magnon songeait aussitôt à en foutre un coup sur la gueule de la femme de Cro-Magnonne qui refusait de lui avouer l’âge de Pierre.

Il faut lire Minute, c’est un journal avantageux! Au lieu de vous emmerder à lire tout Sartre, avec un seul numéro de Minute, vous avez en même temps la Nausée et les Mains Sales!

En effet le rire n’est jamais gratuit, l’homme donne à pleurer, mais il prête à rire.

L’héroïsme, c’est encore la meilleure façon de devenir célèbre quand on n’a pas de talent.

Dépourvue d’âme, la femme est dans l’incapacité de s’élever vers Dieu. En revanche elle est en général pourvue d’un escabeau qui lui permet de s’élever vers le plafond pour faire les carreaux. C’est tout ce qu’on lui demande.

La femme des uns fait le bonheur des autres.

Le féminin de président, c’est la femme du président.

Les rois mages étaient trois. Il y avait César, et pis Marius, et pis Fanny.

Pour se nourrir, les Japonais mangent du riz sans blanquette! J’en ris encore.

Les étrangers sont nuls

Les deux caractéristiques essentielles de l’Anglais sont l’humour et le gazon. L’Anglais tond toujours son gazon très court, ce qui permet à son humour de voler au ras des pâquerettes.

Les étrangers sont nuls

Torture: Nom commun, trop commun, féminin, mais ce n’est pas de ma faute.

Dictionnaire superflu à l'usage de l'élite et des bien nantis

L’évolution de la pensée présituationiste entre l’école hégélienne et le négativisme de l’infrastructure néo-nietzschéenne a-t-elle, consciemment ou non, influencé la carrière de Raymond Poulidor. (sujet de baccalauréat)

Fonds de tiroir

L’ennemi est con, il croit que c’est nous l’ennemi alors que c’est lui.

Quand on est plus de quatre on est une bande de cons. A fortiori, moins de deux, c’est l’idéal.

Un gentleman c’est quelqu’un qui sait jouer de la cornemuse et qui n’en joue pas.

Fonds de tiroir

Il y a deux sortes d’italiens: les italiens du nord qui vivent au nord et les italiens du sud qui meurent au sud.

Fonds de tiroir

Dieu est peut-être éternel, mais pas autant que la connerie humaine.

Fonds de tiroir

Je ne suis pas raciste mais il faut bien voir les choses en face: les enfants ne sont pas des gens comme nous.

Fonds de tiroir

L’adulte ne croit pas au Père Noël. Il vote.

Je suis un gaucher contrariant. C’est plus fort que moi. Il faut que j’emmerde les droitiers.

Existe-t-il au monde un privilège plus totalement exorbitant que la beauté?

Vivons heureux en attendant la mort

Pour ne rien arranger, les aveugles lisent en braillant, au risque de réveiller les sourds!

Je suis de plus en plus fermement convaincu que les gens de vingt ans, que je tenais pour de vieux cons quand j’en avais quinze, sont tous de jeunes imbéciles.

Vivons heureux en attendant la mort

L’applaudissement, c’est jamais qu’une manifestation tout à fait instinctive du système nerveux cérébro-spinal, par laquelle le chimpanzé ou la ménagère manifestent leur joie frénétique incontrôlée, à la vue d’une banane, ou de Julio Iglesias.

La superficie de l’Afrique impose le respect. A part l’Amérique, l’Asie, l’Europe et, à moindre titre, l’Océanie, peu de continents peuvent se vanter d’être aussi vastes.

Plus je connais les hommes, plus j’aime mon chien. Plus je connais les femmes, moins j’aime ma chienne.

Pendant que la femme accouche, elle tient la main de son mari. Ainsi, il a moins peur et il souffre moins.

L’ennemi, c’est comme le sexe. Faut tirer dessus de temps en temps pour avoir la paix.

Après douze années de dictature, l’Uruguay accède enfin à la démocratie. Dans les rues de Montevideo en liesse, les pauvres se frottent les moignons et se tapent sur les croûtes.

Le seul ancêtre connu du mégathérium est le maximégathérium, dont la taille pouvait atteindre 25 mètres. On peut raisonnablement penser qu’il ne s’entendait même pas péter.

Pierre Desproges est mort. Etonnant, non?

Ce qu’il y a de réconfortant dans le cancer, c’est qu’un imbécile peut attraper une tumeur maligne.

Je vous préviens, croque-morts de France: mon cadavre sera piégé. Le premier qui me touche, je lui saute à la gueule.

Dicton: – Plus cancéreux que moi, tumeur!

Almanach

Consternation dans le monde artistique: Brassens meurt, Patrick Sabatier est toujours vivant.

Sur cent personnes à qui l’on souhaite bonne année, bonne santé le premier janvier, deux meurent d’atroces souffrances avant le pont de la Pentecôte.

Le 19 juin 1986, le comique français Michel Colucci attaque un camion à coup de tête sur la départementale 3.

Noël au scanner, Pâques au cimetière.

Almanach

L’âge mûr, par définition, c’est la période de la vie qui précède l’âge pourri.

J’avais commandé un Figeac 71, mon Saint-Emilion préféré. Introuvable. Sublime. Rouge et doré comme peu de couchers de soleil. Profond comme un la mineur de contrebasse. Eclatant en orgasme au soleil. Plus long en bouche qu’un final de Verdi.

Gai comme un italien quand il a de l’amour et du vin.

Il était tellement obsédé qu’à la fin il sautait même des repas.

Contrairement aux autre sommités qui ont tendance à mourir à la suite d’une longue et cruelle maladie, il meurt à la suite d’une courte maladie rigolote.

Manuel de Savoir-Vivre à l'usage des rustres et des malpolis (1981)

Pour moi c’est un jour qui a beaucoup compté, ma communion solennelle. C’est le jour où j’ai appris que Dieu fond dans la bouche, pas dans la main.

Textes de scène (1988), dies irae

L’ennemi ne sait pas se tenir dans le monde. Quand on invite l’ennemi à la campagne, il égorge nos filles et nos compagnes jusque dans nos bras.

Chroniques de la haine ordinaire (2004)

L’ennemi est bête : il croit que c’est nous l’ennemi, alors que c’est lui !

Manuel de Savoir-Vivre à l'usage des rustres et des malpolis (1981)

L’amour , il y a ceux qui en parlent et il y a ceux qui le font. Et à partir de quoi il m’apparaît urgent de me taire.

Le Tribunal des flagrants délires, Réquisitoire contre Gérard Zwang, 8 novembre 1982

Il y a si longtemps maintenant que j’attends mon cancer, je ne vais quand même pas partir sans lui.

Chroniques de la haine ordinaire (2004)

Ce n’est pas par pudeur que je ne montre pas mes enfants à tous les passants. C’est parce que je n’ai pas les moyens de payer la rançon.

Fonds de tiroir (1990)

Les plus sous-doués d’entre vous auront remarqué que janvier débute le premier. Je veux dire que ce n’est pas moi qui ai commencé.

Chroniques de la haine ordinaire (2004)

La mort devrait être un service public gratuit pour tout le monde, comme la naissance.

Un cri de haine désespéré où perce néanmoins une certaine tendresse (1984), Dernières volontés

Quéquette en juin, layette en mars.

L'Almanach (1988)

J’ai des rapports extrêmement ambigus avec les contrepèteries : je les trouve toujours et elles ne me font jamais rire. C’est extrêmement pénible.

Chroniques de la haine ordinaire (2004)

Dieu a dit : tu aimeras ton prochain comme toi-même, c’est vrai. Mais Dieu ou pas, j’ai horreur qu’on me tutoie, et puis je préfère moi-même, c’est pas de ma faute.

Textes de scènes (1988)

Les escargots n’aiment pas les Français. C’est pourquoi les Français doivent se méfier des escargots qui, sous des dehors bon enfant, cachent en réalité une âme de fauve prêt à bondir.

La minute nécessaire de Monsieur Cyclopède (1995)

Les animaux sont moins intolérants que nous : un cochon affamé mangera du musulman.

Chroniques de la haine ordinaire (2004)

J’ai le plus profond respect pour le mépris que j’ai des hommes.

Fonds de tiroir (1990)

Les femmes n’ont jamais eu envie de porter un fusil, pour moi c’est quand même un signe d’élégance morale.

La seule certitude que j'ai, c'est d'être dans le doute (2001)

Les canards mâles ont au derrière le plumage vif et chatoyant que les mousquetaires ont au chapeau pour affirmer leur virilité. Les canes ont le plumeau gris terne que les concierges ont dans l’escalier pour souligner leur féminité.

Fonds de tiroir (1990)

Il y a une chose dont je suis certain c’est qu’il y a autant de misogynes femmes qu’hommes. Les femmes qui servent debout la soupe aux mecs assis ça existe encore et c’est souvent la volonté des femmes… Ce n’est pas un truc de mec la misogynie.

Le Petit Reporter (1981)

Dans le petit livre rouge des ultra-féministes américaines : Le sixième jour, Dieu créa Adam. Puis il corrigea son erreur.

Le Petit Reporter (1981)

Il faut savoir, bande de décadents ramollis de téloche et de pâtés en croûte, que les Grecs sont à l’origine du pire des maux dont crève aujourd’hui le monde civilisé : la démocratie.

Fonds de tiroir (1990)

Ce n’est pas non plus parce que Julio Iglesias a survécu à Brassens qu’il faut se mettre soudain à douter de l’existence de Dieu.

Les étrangers sont nuls (1998)

De deux choses l’une : ou bien Jacques Séguéla est un con, et ça m’étonnerait tout de même un peu, ou bien Jacques Séguéla n’est pas un con, et ça m’étonnerait quand même beaucoup.

Les Réquisitoires du Tribunal des flagrants délires, Jacques Séguéla, 25 octobre 1982

Si c’est les meilleurs qui partent les premiers, que penser des éjaculateurs précoces.

Fonds de tiroir (1990)

Les étrangers basanés font rien qu’à nous empêcher de dormir en vidant bruyamment nos poubelles dès l’aube alors que, tous les médecins vous le diront, le Blanc a besoin de sommeil…

Fonds de tiroir (1990)

Attention, un suspect pour un flic ce n’est pas forcément un Arabe ou un jeune, là, par exemple, c’était un nègre.

Les Réquisitoires du Tribunal des flagrants délires, Yannick Noah, 26 novembre 1982

On peut difficilement s’empêcher de penser que si Napoléon avait vécu quatre-vingt-dix ans de plus il aurait très bien connu Louis Armstrong.

La minute nécessaire de Monsieur Cyclopède (1995)

Le but de l’homme moderne sur cette terre est à l’évidence de s’agiter sans réfléchir dans tous les sens, afin de pouvoir dire fièrement, à l’heure de sa mort : Je n’ai pas perdu mon temps.

La minute nécessaire de Monsieur Cyclopède (1995)

Pourquoi ? Pourquoi cette fausseté dans les rapports humains ? Pourquoi le mépris ? Pourquoi le dédain ? Où est Dieu ? Que fait la police ? Quand est-ce qu’on mange ?

Fonds de tiroir (1990)

Certes, il est pénible de vieillir, mais il est important de vieillir bien, c’est-à-dire sans déranger les jeunes.

Manuel du savoir-vivre à l'usage des rustres et des malpolis (1998)

Veni, vidi, vici : Je suis venu nettoyer les cabinets. Titre de l’hymne des travailleurs immigrés arrivant en France.

Dictionnaire superflu à l'usage de l'élite et des bien nantis (1985)

To be or not to be, that is the question of the superbank : Etre ou ne pas être, c’est la question du superbanco. Dernière parole de Hamlet, dans The Game of the Mill Ball de Shakespeare.

Dictionnaire superflu à l'usage de l'élite et des bien nantis (1985)

Si parla espagnol : L’Italie c’est par là. Réponse cinglante d’Abd El-Kader à Bugeaud qui lui réclamait des nouilles.

Dictionnaire superflu à l'usage de l'élite et des bien nantis (1985)

Se habla espagnol : L’Ibère sera rude. Devise des armées franquistes pendant la guerre civile.

Dictionnaire superflu à l'usage de l'élite et des bien nantis (1985)

It’s by forgering you become a smith : C’est en forgeant qu’on devient formidable. Réponse de Roméo à Juliette qui s’étonnait des dimensions de sa virilité. Utile au boudoir.

Dictionnaire superflu à l'usage de l'élite et des bien nantis (1985)

Ite, missa est : Je l’ai perdu à la gare de l’Est. Ne doit s’employer que si on l’a perdu à la gare de l’Est.

Dictionnaire superflu à l'usage de l'élite et des bien nantis (1985)

In vino veritas : Un petit rouge bien tassé. Se dit affectueusement d’un nain communiste très vieilli.

Dictionnaire superflu à l'usage de l'élite et des bien nantis (1985)

God save the king : Le roi s’amuse avec son bilboquet. Par cette expression, le duc Willian Faithfoll, attaché à la garde personnelle d’Henri III au Louvre, écartait les importuns de la porte royale.

Dictionnaire superflu à l'usage de l'élite et des bien nantis (1985)

Fiat lux ! : Oh, la belle voiture !

Dictionnaire superflu à l'usage de l'élite et des bien nantis (1985)

Eli, Eli, lamma sabachtani ! : Ciel, Ciel, mon mari ! Dernières paroles du Christ en croix.

Dictionnaire superflu à l'usage de l'élite et des bien nantis (1985)

Remarquons au passage que si l’on dit «les animaux» au pluriel, on dit «l’homme» au singulier. Parce que l’homme est unique. De même, nous dirons que les animaux font des crottes, alors que l’homme sème la merde.

Chroniques de la haine ordinaire (2004), Le règne animal

Monsieur Jack Lang fait dans la culture comme d’autres font dans leur culotte. Monsieur Jack Lang fait de l’incontinence ministérielle. Il ne peut pas se retenir.

Rule Britania, they have melons : Ils ont des chapeaux ronds, vive la Bretagne. Devise d’anne de bretagne, aujourd’hui encore gravée dans la pierre au pied de la tour nord du château de Nantes, juste au-dessus de Fifi aime Nénette.

Dictionnaire superflu à l'usage de l'élite et des bien nantis (1985)

Remember, camenber : N’oublie pas le fromage. De Victor Hugo à sa gouvernante à Jersey. A rapprocher du fameux Navarro, Livarot de Henri IV. Le sens de ces expressions n’est pas clair. A utiliser seulement pour la beauté de la rime.

Dictionnaire superflu à l'usage de l'élite et des bien nantis (1985)

Panem et circenses : Pas des nems, des nids d’hirondelles. Célèbre apostrophe de Mme Sans-Gène au cuisinier vietnamien de Fontainebleau qui lui servait de la viande le vendredi saint 1815.

Dictionnaire superflu à l'usage de l'élite et des bien nantis (1985)

Motus vivaldi : Ta gueule, Vivaldi. Chut (en vieux vénitien).

Dictionnaire superflu à l'usage de l'élite et des bien nantis (1985)

Modus Vivaldi : Vivaldi sait s’habiller. Réplique de josette bach à son mari Jean-Sébastien qui lui demandait s’il était beau sans son nouveau pourpoint.

Dictionnaire superflu à l'usage de l'élite et des bien nantis (1985)

Mens sana in corpore salo : En tout homme, il y a un cochon qui sommeille. Premières paroles de la version latine de l’Internationale.

Dictionnaire superflu à l'usage de l'élite et des bien nantis (1985)

Lugdunum omnibus est : Pour Lyon, ça va moins vite par la gare de l’est.

Dictionnaire superflu à l'usage de l'élite et des bien nantis (1985)

Vis comica : On devrait enfermer les comiques.

Dictionnaire superflu à l'usage de l'élite et des bien nantis (1985)

Aujourd’hui, c’est à vous que je m’adresse, chers enfants. Savez-vous, petits connards, qu’à l’âge où vous jouez aux billes comme des imbéciles, Wolfgang Amadeus Mozart, lui, avait atteint le génie ?

La minute nécessaire de Monsieur Cyclopède (1995)

A la guerre il est important de savoir reconnaître l’ennemi. Car, sans ennemi, la guerre est ridicule.

La minute nécessaire de Monsieur Cyclopède (1995)

Je recèle en moi des réserves d’ennui pratiquement inépuisables. Je suis capable de m’ennuyer pendant des heures sans me faire chier.

Fonds de tiroir (1990)

Je vous le demande en votre âme et conscience: sans la peine de mort, est-ce la peine de vivre?

Fonds de tiroir (1990)

L’élite de ce pays permet de faire et défaire les modes, suivant la maxime: Je pense, donc tu suis.

Fonds de tiroir (1990)

J’ai envie de suggérer l’hypothèse selon laquelle la faible participation des femmes sur la scène politique serait le simple mépris qu’elles en ont.

Fonds de tiroir (1990)

Dans notre édition d’hier, une légère erreur technique nous a fait imprimer les noms de champignons vénéneux sous les photos des champignons comestibles, et vice versa. Nos lecteurs survivants auront rectifié d’eux-mêmes.

Fonds de tiroir (1990)

Le cochon offre de nombreux points de comparaison avec un autre mammifère sans poils passé expert dans l’art de semer la merde et de se vautrer dedans.

Fonds de tiroir (1990)

Elle était moyenne avec intensité, plus commune qu’une fosse, et d’une banalité de nougat en plein Montélimar.

Des femmes qui tombent (1985)

Quand au mois de mars, je le dis sans arrière-pensée politique, ça m’étonnerait qu’il passe l’hiver.

Chroniques de la haine ordinaire (2004)

Eggare humanum est : Je suis garé devant la gare de l’Est. S’utilise pour signifier qu’on est dans l’inquiétude.

Dictionnaire superflu à l'usage de l'élite et des bien nantis (1985)

Ecce homo : Voici la lessive. Allusion au suaire de Christ, qui était plus blanc que celui des deux larrons. Par extension, s’emploie pour désigner du beau linge.

Dictionnaire superflu à l'usage de l'élite et des bien nantis (1985)

Chi va piano, va sano : Fais pas dans le piano, va aux toilettes. Manière discrète de guider l’être aimé dans le nid d’amour sans tomber dans la vulgarité.

Dictionnaire superflu à l'usage de l'élite et des bien nantis (1985)

Ave Caesar Morituri te salutant : Bonjour César, tu as le bonjour d’Olive Morituri. S’emploie pour dire bonjour chez les Morituris.

Dictionnaire superflu à l'usage de l'élite et des bien nantis (1985)

Alea jacta est : Ils sont bavards, à la gare de l’Est. Alea jacta ouest : A Montparnasse aussi.

Dictionnaire superflu à l'usage de l'élite et des bien nantis (1985)

Judaïsme : n. m. Religion des juifs, fondée sur la croyance en un Dieu unique, ce qui la distingue de la religion chrétienne, qui s’appuie sur la foi en un seul Dieu, et plus encore de la religion musulmane, résolument monothéiste.

Dictionnaire superflu à l'usage de l'élite et des bien nantis (1985)

Chaussure : n. f. Objet que l’on porte à son pied dans le but de l’isoler des sols froids ou grumeleux. La pénurie de chaussures désoblige le grincheux.

Dictionnaire superflu à l'usage de l'élite et des bien nantis (1985)

Quadrumane : Adj. et n. m. De quadru, quatre, et manus, main. Qui a quatre mains. Exemple : le rossignol n’est pas quadrumane.

Dictionnaire superflu à l'usage de l'élite et des bien nantis (1985)

Et puis quoi, qu’importe la culture ? Quand il a écrit Hamlet, Molière avait-il lu Rostand ? Non ! …

Les réquisitoires du tribunal des flagrants délires (2003), Réquisitoire contre Josiane Balasko

A l’instar du pou, le coiffeur est un parasite du cheveu.

Vivons heureux en attendant la mort (1998)

Il est de fait que les vieux cons, comme vous dites, sont d’anciens jeunes cons restés fidèles aux mêmes valeurs sacrées de la condition humaine qui s’accommodent aussi bien de la banane sur l’oeil à 18 ans que de la casquette Ricard à 50.

Chroniques de la haine ordinaire (2004)

Vivre la ville en août, vivre la mer en juin, c’est l’ultime aristocratie et la rare élégance de l’estivant hexagonal.

Chroniques de la haine ordinaire (2004)

Tout dans la vie est une affaire de choix, ça commence par la tétine ou le téton, ça se termine par le chêne ou le sapin.

Chroniques de la haine ordinaire (2004)

La haine aveugle n’est pas sourde.

Chroniques de la haine ordinaire (2004)

Le saviez-vous? : Le chameau blatère alors que le dromadaire n’en a qu’une.

L'Almanach (1988)

Les femmes et le bordeaux, je crois que ce sont les deux seules raisons de survivre.

La seule certitude que j'ai, c'est d'être dans le doute

Grâce à son intelligence, l’homme peut visser des boulons chez Renault jusqu’à soixante ans sans tirer sur sa laisse.

Chroniques de la haine ordinaire (2004)

Le maréchal Ney, cet imbécile qui s’est dressé comme un coq face aux fusils braqués sur lui avant de brailler: «Soldats, visez droit au coeur!» Comme s’ils alllaient lui tirer dans les fesses.

Manuel de Savoir-Vivre à l'usage des rustres et des malpolis (1981)

Combien d’innocents courraient encore, s’il n’y avait pas d’erreur judiciaire?

Fonds de tiroir (1990)

Les millieux ouvriers où les gens répugnent à manger du caviar tous les jours.

Manuel du savoir-vivre à l'usage des rustres et des malpolis (1981)

Depuis l’affaire Dreyfus, il y a beaucoup moins de juifs mais toujours autant de cons, dans l’armée française.

L'Almanach (1988)

Contre les torticolis: l’amour ne consiste pas à se regarder l’un l’autre, mais à regarder tous les deux dans la même direction.

L'Almanach (1988)

Le mot «vieux» fait honte, au point que les cuistres humanistes qui portent la bonne parole dans les ministères l’ont remplacé par le ridicule «personne agée», comme si ces empaffés de cabinet avaient le mépris des rides de leurs père et mère.

Chroniques de la haine ordinaire (2004), Non aux jeunes, 9 avril 1986

La nostalgie, c’est comme les coups de soleil. Ca fait pas mal pendant. Ca fait mal le soir.

Chroniques de la haine ordinaire, Aurore, 6 juin 1986

La rumeur, c’est le glaive merdeux souillé de germes épidermiques que brandissent dans l’ombre les impuissants honteux. Elle se profile à peine au sortir des égouts pour vomir ses miasmes poisseux aux brouillards crépusculaires des hivers bronchiteux.

Chroniques de la haine ordinaire (2004)

Le whisky est le cognac du con.

Dictionnaire superflu à l'usage de l'élite et des bien nantis (1985)

Je suis le contraire d’un artiste engagé. Je suis un artiste dégagé. Je ne peux pas être engagé. A part la droite, il n’y a rien au monde que je méprise autant que la gauche.

Alors bon, qu'est-ce qu'on fait

Le Belge est lourd, certes, mais il est franc alors que quand le franc est lourd, c’est qu’il est suisse.

Les étrangers sont nuls

On ne dit plus «coiffeur», on dit «capilliculteur». J’ai moi-même vu récemment une enseigne «capilliculteur biocosméticien».

Vivons heureux en attendant la mort

Je n’échangerais pas viens poupoule contre deux barils de La Traviata.

Chroniques de la haine ordinaire (2004)

Voilà bien la différence entre le singe et le footballeur. Le premier a trop de mains ou pas assez de pieds pour s’abaisser à jouer au football.

Chroniques de la haine ordinaire (2004)

Il ne suffit pas d’être heureux. Encore faut-il que les autres soient malheureux.

Fonds de tiroir

Toutes les formes de fascismes m’ennuient. Tous les gens pratiquants m’ennuient, me font peur surtout. Les gens qui croient, qui sont derrière un drapeau. J’ai un peu peur car il faut élaguer pour arriver sur la montagne où l’on va planter son drapeau.

La seule certitude que j'ai, c'est d'être dans le doute

«Tous les hommes naissent libres et égaux en droit»Qu’on me pardonne, mais c’est une phrase que j’ai beaucoup de mal à dire sans rire.

Chroniques de la haine ordinaire (1986)

Pour lutter contre le mal de mer, sucez une noix de muscade (sans l’avaler, c’est toxique). Si vous n’avez pas de noix de muscade, allez-y en bicyclette.

L'Almanach

Les hémorragies cérébrales sont moins fréquentes chez les joueurs de football. Les cerveaux aussi!

Les diplômes sont faits pour les gens qui n’ont pas de talent. Vous avez du talent? Ne vous emmerdez pas à passer le bac.

Fonds de tiroir

Noël célèbre la naissance de Jésus Christ, fils de Dieu, venu sur terre pour effacer les péchés du monde, mais il avait oublié sa gomme.

Chroniques de la haine ordinaire (2004), Jours de fête

Le seul remède à la vie, c’est la mort librement consentie. L’exemple vient d’en haut: «Suicidez-vous jeune, vous profiterez de la mort», nous dit le Christ avant de s’autodétruire sur la croix à l’aube de sa trente-troisième année.

Vivons heureux en attendant la mort

L’Ascension: Tout Jésus plongé dans la prière reçoit une poussée de bas en haut qui le renvoie chez son papa. C’est le théorème de l’ascenseur.

Chroniques de la haine ordinaire (2004), Jours de fête

Aujourd’hui encore, quand on fait l’inventaire des ustensiles de cuisine que les balaises du Jésus’fan Club n’hésitaient pas à enfoncer sous les ongles des hérétiques, ce n’est pas sans une légitime appréhension qu’on va chez sa manucure.

Dictionnaire superflu à l'usage de l'élite et des bien nantis

Il faut manger pour vivre et non pas vivre pour manger. De même qu’il faut boire pour vivre et non pas vivre sans boire, sinon c’est dégueulasse.

Fonds de tiroir (1990)

Si vous avez les seins qui tombent, faites-vous refaire le nez, ça détourne l’attention.

L'Almanach (1988)

Je n’aurai pas pu être boucher. J’avais pas le coeur. Je n’aurais pas pu être matador. J’avais pas les tripes. J’aurais pas pu être Bardot. J’avais pas les fesses.

Fonds de tiroir (1990)

En ce qui me concerne, j’ai toujours été fasciné par les détenteurs de vérité qui, débarrassés du doute, peuvent se permettre de se jeter tête baissée dans tous les combats que leur dicte la tranquille assurance de leurs certitudes aveugles.

Le Tribunal des flagrants délires

Qu’est-ce que le paradis ? Le paradis est un club privé réservé en priorité aux imbéciles et aux infirmes : Bienheureux les pauvres d’esprit ! Bienheureux ceux qui souffrent dans leur chair. Le royaume des Cieux leur appartient, dit l’Ecriture.

Manuel de Savoir-Vivre à l'usage des rustres et des malpolis (1981)

Je me heurte parfois à une telle incompréhension de la part de mes contemporains qu’un épouvantable doute m’étreint : suis-je bien de cette planète ? Et si oui, cela ne prouve-t-il pas qu’eux sont d’ailleurs ?

Chroniques de la haine ordinaire (2004)

Comment espérer en l’homme ? Peut-on attendre le moindre élan de solidarité fraternelle chez ce bipède égocentrique, gorgé de vinasse, rase-bitume et pousse-à-la-fiente ?

Fonds de tiroir (1990)

Autant le chant de la cigale, qui est assez voisin du cri de la mobylette, peut s’avérer exaspérant, autant la chair de cette vermine est succulente. Une bonne cigale Melba, je ne dis pas.

Textes de scènes (1988)

Vous lisez Minute ? Non ? Vous avez tort, c’est intéressant. Au lieu de vous emmerder à lire tout Sartre, vous achetez un exemplaire de Minute, pour moins de dix balles, vous avez à la fois La Nausée et Les Mains sales.

L’heureux temps chanté par Brassens où les gens avaient à coeur de mourir plus haut que leur cul est un temps maintenant révolu. On vit désormais dans une démocratie couchée, et il est naturel que les morts donnent l’exemple de l’humilité.

Textes de scènes (1988)

D’état ou pas, la télé c’est comme la démocratie : c’est la dictature exercée par le plus grand nombre sur la minorité.

Desproges en petits morceaux : Les meilleures citations (2009)