Acceuil / Citation

Citations de : Pierre d' Ailly

L’illusion des avares est de prendre l’or et l’argent pour des biens au lieu que ce ne sont que des moyens pour en avoir.

Pensées diverses (1678)

La dévotion des femmes qui commencent à vieillir n’est souvent qu’un état de bienséance pour sauver la honte et le ridicule du débris de leur beauté, et se rendre toujours recommandables par quelque chose.

Pensées diverses (1678), 22

Il est très rare que la raison guérisse les passions: une passion se guérit par une autre. La raison se met souvent du côté du plus fort: il n’y a point de violente passion qui n’ait la raison pour s’autoriser.

Pensées diverses (1678), 31

On ne se soucie pas tant d’avoir raison que l’on se soucie de faire croire qu’on a raison: c’est ce qui fait que l’on soutient son opinion avec opiniâtreté, après même qu’on a reconnu qu’elle est fausse.

Pensées diverses (1678), 17

La raillerie est plus difficile à supporter que les injures, parce qu’il est dans l’ordre de se fâcher des injures, et que c’est une espèce de ridicule de se fâcher de la raillerie.

Pensées diverses (1678), 74

Les maximes servent à l’esprit ce que le bâton sert au corps quand il a trop de faiblesse pour se soutenir de soi-même. Ceux qui ont l’esprit grand, qui voient toutes choses dans leur étendue, n’ont point besoin de maximes.

Pensées diverses (1678), 11

Le secret de plaire dans les conversations est de ne pas trop expliquer les choses, les dire à demi, et les laisser un peu deviner; c’est une marque de la bonne opinion qu’on a des autres, et rien ne flatte tant leur amour-propre.

Pensées diverses (1678), 57

Une trop grande sensibilité à la médisance entretient la malignité du monde, qui ne cherche que cela.

Pensées diverses (1678), 34