Acceuil / Citation

Citations de : Pearl Sydenstricker Buck

Les jeunes ne sont pas assez avisés pour être prudents, c’est pourquoi, génération après génération, ils continuent de tenter l’impossible… et de l’atteindre.

Mais les mots sont des moules trop raides pour contenir l’essence spirituelle de l’amour. Autant emprisonner un nuage rose dans un vase de fer, ou chercher à peindre un papillon avec un dur pinceau de bambou.

Vent d'Est, Vent d'Ouest (1930)

Mais lui, comme les autres, avait réclamé d’elle un côté de sa personnalité et avait fléchi sous le poids de ce qu’elle apportait en plus.

Un coeur fier (1939)

Il lui fallait vivre, non dans le monde qui passe, mais dans les profondeurs de son être.

Un coeur fier (1939)

Quand la maison d’un homme est pleine de chiens sauvages il lui faut chercher la paix ailleurs.

La Terre chinoise (1932)

Qu’avons-nous donc à communiquer à ces Barbares ? Les dieux dans leur sagesse ont mis la mer entre nous, pour nous éloigner d’eux. Il est impie de réunir ce que les dieux dans leur sagesse ont séparé.

Vent d'Est, Vent d'Ouest (1930), I

Nos ancêtres se contentaient bien du pinceau et du bloc d’encre, et nous, leurs descendants indignes, qu’avons-nous donc à dire de plus important que leurs augustes paroles pour nécessiter une telle hâte ?

Vent d'Est, Vent d'Ouest (1930), I

De tous les dangers, le plus grand est de sous-estimer son ennemi.

Impératrice de Chine (1956)

Lorsqu’une femme s’est faufilée dans le coeur d’un homme, les yeux de cet homme sont tournés en dedans et ne voient qu’elle, en sorte qu’il est aveugle à tout le reste pendant un temps.

Vent d'Est, Vent d'Ouest (1930)

Savoir lire, c’est allumer une lampe dans l’esprit, relâcher l’âme de sa prison, ouvrir une porte sur l’univers.

Pavillon de femmes (1946)

La vraie sagesse de la vie consiste à voir l’extraordinaire dans l’ordinaire.