Acceuil / Citation

Citations de : Paul Déroulède

Et toi, sabre de bataille, Laboureur d’hommes, travaille, Sème la rouge semaille D’où la liberté naîtra.

L'Hetman (1877)

Je ne suis, moi, qu’un sonneur de clairon.

Marches et sonneries (1881), A mes amis

En avant, tant pis pour qui tombe, La mort n’est rien. Vive la tombe, Quand le Pays en sort vivant! «En avant!»

Nouveaux chants du soldat (1875), En avant!

Et la bonne vieille de dire Moitié larme, moitié sourire: «J’ai mon gars, soldat comme toi!»

Nouveaux chants du soldat (1875), Le bon gîte

Bonne vieille, que fais-tu là? Il fait assez chaud sans cela, Tu peux laisser tomber la flamme.

Nouveaux chants du soldat (1875), Le bon gîte

C’est depuis l’aube qu’on marche; Les hommes n’en peuvent plus; Qu’elle est humble, leur démarche! Qu’ils sont tristes, les vaincus!

Les Chants du soldat (1872), Chanson

Le pauvre garçon est pris d’un transport: De blanc qu’il était, il en devient rouge, De rouge violet, et de violet… mort!

Les Chants du soldat (1872), De profundis

Ma cocarde a les trois couleurs, Les trois couleurs de la patrie. Le sang l’a bien un peu rougie, La poudre bien un peu noircie, Mais elle est encor bien jolie, Ma cocarde des jours meilleurs.

Les Chants du soldat (1872), La Cocarde

A la première déchargeLe clairon sonnant la chargeTombe frappé sans recoursMais par un effort suprêmeMenant le combat quand mêmeLe clairon sonne toujours.

Le Clairon (1875)

L’air est pur, la route est large,Le clairon sonne la chargeLes zouaves vont chantantEt là-haut sur la collineDans la forêt qui domineLe Prussien les attend.

Le Clairon (1875)

En avant! tant pis pour qui tombe, – La mort n’est rien. Vive la tombe, – Quand le pays en sort vivant. – En avant!

Le blâme qui voudra, moi je l’aime, ce prêtre.

Chants du Soldat

Tu l’as bien connu? C’était un grand diable, – Leste comme un cerf et fort comme un boeuf; – Le causeur d’ailleurs le plus agréable… – Il brisait un sou comme on casse un oeuf.

Les Chants du soldat

L’air est pur, la route est large, – Le clairon sonne la charge.

Les Chants du soldat