Acceuil / Citation

Citations de : Patrick Grainville

Le voile exhibe l’idée de l’or qu’il couve, l’or de la chair nue. Il confirme ce qu’il confine! Il totémise la beauté interdite. C’est l’inverse du but officiellement visé.

Le voile (dans Nouvelles Mythologies de Jérôme Garcin paru en 2007)

Les flamboyants dressés déploient leurs armoiries de feu: floraisons immobiles, écarlates sur le bleu irréel de l’azur et de la mer. Géants panaches de fleurs rouges dans l’absence absolue de feuillages, sur tout le cercle de la baie.

Les Flamboyants (1976)

C’est le début de la saison des guerres, les paysannes de la brousse craignent la venue des grands babouins déflorateurs des filles pubères.

Les Flamboyants (1976)

Les alluvions des mangroves roulent leurs ventres effervescents, bulbeux, cloqués de pépites gluantes et jaunes.

Les Flamboyants (1976)

Trognes bouffies à force de ribotes, de beuveries, de boustife et d’excès de putes!

Les Flamboyants (1976)

Le Mourmako était un bidonville unique au monde de par ses dimensions. Il s’étendait sur plusieurs kilomètres en long et en large. Ses pittoresques frappaient, ses complications ténébreuses, ses dédales illimités, ses invisibles recoins.

Les Flamboyants (1976)

La foule gueunilleuse, nue ou sommairement vêtue de pagnes, de pantalons clairs, de shorts décolorés et parfois de bermudas bigarrés, fleuris et de tee-shirts assortis …

Les Flamboyants (1976)