Acceuil / Citation

Citations de : Nicolas Joseph Laurent Gilbert

Il n’est qu’un vrai malheur, c’est de vivre ignoré.

Poésies diverses

Rome où les vils troupeaux marchent sur les Césars, – Veuve d’un peuple-roi, mais reine encore du monde; – Rome sur qui se fonde – La gloire d’un pays deux fois père des arts.

Ode à Monsieur

J’approuve l’auteur de ces drames diserts, – Qui ne s’abaisse point jusqu’à parler en Vers. – Un vers coûte à polir, et le travail nous pèse; – Mais en prose du moins on est sot à son aise.

Satires, Le XVIIIe Siècle

Sur les mondes détruits le temps dort immobile.

Le Jugement Dernier

Malheureuse, j’appris à plaindre le malheur.

Héroïdes

La faim mit au tombeau Malfilâtre ignoré; – S’il n’eût été qu’un sot, il aurait prospéré.

Satires, Le XVIIIe Siècle

Au banquet de la vie, infortuné convive, – J’apparus un jour, et je meurs: – Je meurs, et sur ma tombe, où lentement j’arrive – Nul ne viendra verser des pleurs.

Ode imitée de plusieurs psaumes

Salut, champs que j’aimais, et vous, douce verdure, Et vous, riant exil des bois. Ciel, pavillon de l’homme, admirable nature, Salut pour la dernière fois!

Odes, IX

Au banquet de la vie, infortuné convive,J’apparus un jour, et je meurs.

Odes, IX

Ces paisibles vertus au peuple abandonnées, – A mon héros aussi le ciel les a données.