Acceuil / Citation

Citations de : Mikhaïl Afanassievitch Boulgakov

Ecoute ce silence, dit Marguerite, tandis que le sable bruissait légèrement sous ses pieds nus, écoute, et jouis de ce que tu n’as jamais eu de ta vie le calme.

Le Maître et Marguerite (1942)

Il ne faut rien oublier, pas même les bagatelles.

Le Maître et Marguerite (1942)

A quoi servirait ton bien, si le mal n’existait pas, et à quoi ressemblerait la terre, si on en effaçait les ombres?

Le Maître et Marguerite (1942)

L’amour surgit devant nous comme surgit de terre l’assassin au coin d’une ruelle obscure et nous frappa tous deux d’un coup. Ainsi frappe la foudre, ainsi frappe le poignard!

Le Maître et Marguerite (1942)

Aucune force au monde ne peut obliger une foule à se taire tant qu’elle n’a pas exhalé tout ce qui s’était accumulé en elle et qu’elle ne se tait pas d’elle-même.

Le Maître et Marguerite (1942)

Suis-moi, lecteur! Qui t’a dit que l’amour véritable, fidèle, éternel, cela n’existait pas? Le menteur, qu’on lui coupe sa langue scélérate! Suis-moi, mon lecteur, et nul autre que moi, je te le montrerai, cet amour!

Le Maître et Marguerite (1942)

Le papier couvert d’écriture brûle mal.

Le Maître et Marguerite (1942)

La porte s’ouvrit toute grande, et, toujours allongé sur le plancher, je frissonnais de terreur. Aucun doute n’était possible …, devant moi se tenait Méphistophélès.

Le Roman théâtral (1937)

Voici venir le crépuscule. L’heure grave où l’on rend les comptes.

J'ai tué, La couronne rouge

Qui prend son temps n’en manque jamais.

Coeur de chien

Un écrivain ne se définit pas du tout par un certificat, mais par ce qu’il écrit.

Le Maître et Marguerite (1942)

La lâcheté est le pire de tous les défauts!

Le Maître et Marguerite (1942)

Je n’existe plus puisque je n’ai plus de papier.

Le Maître et Marguerite (1942)

(C’est le Diable qui parle) – … les manuscrits ne brûlent pas!

Le Maître et Marguerite (1942)

Ce sont des faits. Et les faits sont la chose la plus obstinée du monde.

Le Maître et Marguerite (1942)

On a bien tort de vouloir faire de grands projets, ça ne sert à rien!

Le Maître et Marguerite (1942)

Il faut reconnaître que, parmi les intellectuels, on rencontre parfois, à titre exceptionnel, des gens intelligents.

Le Maître et Marguerite (1942)

Aucune force au monde ne peut obliger une foule à se taire tant qu’elle n’a pas exhalé tout ce qui s’est accumulé en elle et qu’elle ne se tait pas d’elle-même.

Le Maître et Marguerite (1942)

Certes, l’homme est mortel, dit-il, mais il n’y aurait encore là que demi-mal. Le malheur, c’est que l’homme meurt parfois inopinément.

Le Maître et Marguerite (1942)

Le morphinomane a un privilège que personne ne peut lui enlever: sa capacité à vivre totalement seul. Et la solitude, ce sont des pensées importantes, significatives, la contemplation, la sérénité, la sagesse.

Morphine

La cocaïne, c’est le diable dans un flacon!

Morphine

Il serait excellent que tout médecin ait la possibilité d’expérimenter un grand nombre de médicaments sur lui-même. Sa compréhension de leurs effets en serait tout autre.

Morphine

(Le personnage se prépare au suicide) – Le courage de la mort lui gonfla l’âme.

Diablerie

(On veut arrêter un personnage qui a perdu ses papiers) – On ne peut pas m’arrêter … parce que je suis on ne sait qui.

Diablerie

(Le personnage s’adresse à un fonctionnaire à la suite de la perte de ses papiers) – Rendez-moi mes papiers. Mon nom est sacré. Restaurez-le!

Diablerie