Acceuil / Citation

Citations de : Michèle Bernier

Le noeud papillon vit plus de vingt-quatre heures.

Le petit livre de Michèle Bernier (2003)

Nager dans le bonheur, c’est faire des brasses dans sa propre piscine.

Le petit livre de Michèle Bernier (2003)

Le comble pour un radin, c’est de donner son congé!

Le petit livre de Michèle Bernier (2003)

Le sexologue est un obsédé de la sexualité des autres.

Le petit livre de Michèle Bernier (2003)

Le politologue n’est pas le docteur des malpolis.

Le petit livre de Michèle Bernier (2003)

Pourquoi lire dans les lignes de la main? Parce que dans les lignes des pieds c’est moins facile!

Le petit livre de Michèle Bernier (2003)

S’il oublie de me souhaiter mon anniversaire, c’est qu’il ne me voit pas vieillir.

Le Petit livre de Michèle Bernier

Inventer le Chronopost, c’est bien, mais faire la queue deux heures à la poste pour pouvoir l’envoyer, c’est stupide.

Le petit livre de Michèle Bernier (2003)

Surtout ne pas mettre tous ses oeufs dans le même panier de crabes!

Le petit livre de Michèle Bernier (2003)

Il y a des cimetières tellement tristes que ça donne pas envie de mourir.

Le petit livre de Michèle Bernier (2003)

Un humaniste, c’est quelqu’un qui ne sait pas où se range le riz dans sa cuisine, mais qui va trouver des tonnes de sacs pour les petits affamés du monde.

Le petit livre de Michèle Bernier (2003)

Il y a des gens très cons qui ont réussi à faire croire qu’ils étaient intelligents, et les plus cons les croient!

Le petit livre de Michèle Bernier (2003)

La cerise sur le gâteau, c’est super, mais sur un clafoutis, c’est sans intérêt.

Le petit livre de Michèle Bernier (2003)

La boussole, elle est con: elle indique le nord alors que tout le monde préfère le sud.

Le petit livre de Michèle Bernier (2003)

Le bonheur n’est jamais complet: c’est une éponge douce avec un côté qui gratte.

Le petit livre de Michèle Bernier (2003)

On a toujours un ami qui appelle pour prendre de ses nouvelles.

Le petit livre de Michèle Bernier (2003)

Pinocchio n’a pas eu de chance: il a eu la gueule de bois toute sa vie!

Le petit livre de Michèle Bernier (2003)

Un lifting raté, c’est pas de la chirurgie esthétique, c’est juste de la chirurgie.

Le petit livre de Michèle Bernier (2003)

Les rides c’est bien, ça prouve qu’on a ri au moins une fois dans sa vie.

Le petit livre de Michèle Bernier (2003)

Le cosmonaute, chez lui, il se fait engueuler quand il est dans la lune.

Le petit livre de Michèle Bernier (2003)

Le bonheur, c’est jamais complet, c’est une éponge douce avec toujours un côté qui gratte.

Le petit livre de Michèle Bernier (2003)

Le comble pour un couturier, c’est de se faire arrêter sur l’autoroute à l’embranchement d’une bretelle parce qu’il n’a pas sa ceinture!

Le petit livre de Michèle Bernier (2003)