Acceuil / Citation

Citations de : Michel Déon

Très souvent, le désordre de la mémoire est tel que nous ne savons plus si nous inventons un personnage ou si c’est une agréable réminiscence.

Taisez-vous, j'entends venir un ange (2001)

C’est fou ce que les hommes ont le goût du travail inutile, du plaisir imbécile, comme ils aiment s’entourer de signes qui prolongent leur enfance, peut-être la seule période rassurante de leur vie.

Un taxi mauve (1973)

Il est parfois plus difficile de s’entendre sur les termes que sur les choses.

L'Armée d'Algérie et la pacification (1959)

A bord de notre grand vaisseau spatial j’ai dû souvent me plaindre du service, mais la croisière est intéressante.

Journal 1948-1983 (2009)

Il suffit parfois du plus léger mot pour que notre peine s’apaise quelques heures, cesse de nous brûler.

Les Gens de la nuit (1958)

Les moeurs aussi ont quelque peu évolué avec l’apparition d’une certaine aisance. Si l’on en est pas encore aux mariages d’amour, les femmes ont conquis quelques droits. On en voit qui accompagnent leurs maris dans les tavernes le soir.

Le Balcon de Spetsai (1961)

Il distribuait à la folie des biens qui ne laissent pas de trace : la générosité, la bonté, le courage, la gaieté, l’intelligence de la vie.

Un taxi mauve (1973)

Dans chacun de ces endroits, je suis né une autre fois.

Un taxi mauve (1973)

La loi est une transaction entre la Justice et l’Injustice. Nous en avons besoin pour vivre en paix.

Les Poneys sauvages (1970)

Un homme qui a du plaisir à table et avec les femmes est une des chances de la vie.

Bagages pour Vancouver (1985)

Il y a aussi en tout voyageur un homme traqué, découvrant soudain sa solitude, son impuissance à entrer dans la comédie ou la tragédie qui se jouent autour de lui.

Je me suis beaucoup promené (1995)

La baguette de fée du romancier abolit les distances et le temps, se joue de la logique et ordonne le hasard. En somme le roman est la clef de nos songes au prix d’un effort très minime : la lecture.

Lettres de château (2009)

De l’amitié je dirai que les Portugais ont une idée si noble que tout ce que l’on connait après eux semble relever du galvaudage des sentiments.

Je me suis beaucoup promené (1995)

Les amours avec la mère patrie ne sont pas toujours paisibles. Il y entre aisément de la passion ou de la haine, du mépris ou de la perfidie. Rarement de l’indifférence.

Je me suis beaucoup promené (1995)

Bien que le voyage soit devenu un sport sans douleur, c’est encore aux livres que nous demandons de confronter une sensibilité à la nôtre et d’être nos compagnons sur les itinéraires suivis par d’illustres aînés.

Je me suis beaucoup promené (1995)

Pour bien aimer un pays, il faut le manger, le boire et l’entendre chanter.

Je me suis beaucoup promené (1995)

Il y a un désir d’amitié dans l’amour comme il y a une forme d’amour dans l’amitié.

Parlons-en... (1993)

La lecture n’est pas un acte facile. Elle exige un engagement, de la solitude, de l’attention, de la curiosité, une disposition d’esprit.

Parlons-en... (1993)

Il est inutile d’aller au théâtre si l’on n’a pas gardé un peu d’enfance dans son coeur.

Parlons-en... (1993)

Sur les bords de la Méditerranée, le sommeil n’est pas sacré. Il est interrompu sans regrets, repris, abandonné à l’aube. La sieste remédie à ces imperfections de la nuit.

Le Balcon de Spetsai (1961)

Son corps avait atteint ce degré de maigreur au-delà duquel on entrevoit plus que la mort. Je rusais avec son obsession d’anorexique pour la voir manger un croissant ou croquer la moitié d’un bonbon.

Tout l'amour du monde (1955)

Le célibataire est celui qui prend le mariage trés au sérieux.

Elle signe des chèques de mille dollars comme d’autres se mouchent.

Un taxi mauve (1973)

Il y a deux créateurs sur cette terre: l’homme qui baise et l’artiste. Ce sont des dieux.

Un déjeuner de soleil (1981)

Si toutes le îles sont belles, même les plus dépouillées, leur existence à la surface des eaux – on l’oublie facilement – tient du sortilège. N’est pas insulaire qui le désire.

Mes Arches de Noé (1978)

Il faut être rigoureux avec les femmes, sinon elles n’apprécient pas ce qu’elles donnent aux hommes.

Les Vingt Ans du jeune homme vert (1977)

Un célibataire est un homme qui prend le mariage au sérieux.

Les Français n’aiment guère placer un héros sur son piédestal qu’une fois ce gêneur mort.

Disons seulement qu’il fut, aux environs de 1930 un écrivain à la mode, très à la mode, connaissant de grands tirages avec des romans dont à peine un ou deux titres sont restés dans les mémoires.

Le rendez-vous de Patmos (1965)

Il est certain que l’amour naît d’une émotion violente et innattendue sur laquelle nous nous mettons instantanément à broder avec une merveilleuse puérilité.

Les Trompeuses Espérances (1956)

L’amour a besoin d’inquiétude pour survivre et se dominer.

Les Trompeuses Espérances (1956)

C’est Satan qui a inventé le bien pour jouir plus longtemps de nos tortures.

Les Trompeuses Espérances (1956)

L’improvisation est un exercice d’équilibre où l’on risque de trop belles chutes.

Les Trompeuses Espérances (1956)

Il se croit un moment le guide de jeunes âmes à pétrir et découvre vite ce que sont d’affreux gniards qui rient de sa maigreur squelettique.

Les Vingt Ans du jeune homme vert (1977)

Blackpool, un vrai dégueulis de lumières criardes.

Les Poneys sauvages (1970)

Guéri de sa mauvaise toux, il bronzait au beau soleil du Midi.

Les Vingt Ans du jeune homme vert (1977)

Je suis parti ainsi sans très bien même me rappeler ce qui avait été sauvé du bazardage général.

Un taxi mauve (1973)

Ce n’est pas la poitrine que j’ai creuse, c’est mon ventre qui ballonne.

Le Jeune Homme vert (1975)

Jerry … nettoyait les écuries, pansait les chevaux, les avoinait et les sortait.

Un taxi mauve (1973)