Acceuil / Citation

Citations de : Maurice Pierre Barrier, dit Ricet Barrier

La bourré’ fait sauter les fillettes, – Bacchus, l’oeil allumé, leur verse une piquette – Et dans la vigne au vin, dans le creux d’un sillon, – L’entonnoir à la main, il trousse leur cotillon.

Bacchus bourré

Eh ! … t’as vu l’âge que t’as, – Ca m’fait rigoler, mais faudra qu’m’y fass’ – Eh ! … c’est nouveau pour moi, – J’ai 16 ans dans la tête et soixante dans la glac’.

T'as vu l'âge que t'as!

Un mètr’ soixante dix, soixante dix kilos, – 13-7 de tension mais de l’arthros’ dans l’dos, – Un beau sourir’ d’un blanc éclatant, – Mais faut l’coller l’matin en s’levant.

T'as vu l'âge que t'as!

Ce qu’il y a de terrible dans le fait de vieillir, ce n’est pas d’être vieux, c’est de rester jeune.

T'as vu l'âge que t'as!

«Le philosophe doit considérer la vieillesse comme un préjugé»… c’est ça, mon pote … pour un’ passoire, ce n’est pas un défaut d’avoir des trous.

T'as vu l'âge que t'as!

Passé soixante ans, quand on se réveille sans avoir mal quelque part, c’est qu’on est mort.