Acceuil / Citation

Citations de : Maurice Denuzière

Cet homme est dangereux, il ne complimente que pour mieux croquer, comme le loup du Petit Chaperon rouge!

Louisiane, III - Bagatelle (1981)

Il faudra que l’automobile devienne sûre, silencieuse, propre et économique pour avoir une chance de l’emporter sur le cheval.

Louisiane, III - Bagatelle (1981)

Comme Goethe, je trouve les apôtres de la liberté assez antipathiques, car ce qu’ils cherchent, c’est le droit pour eux à l’arbitraire. L’histoire des peuples fourmille d’exemples de libérateurs devenus tyrans…

Louisiane, III - Bagatelle (1981)

Il entendait soudain, traduite en mots, en verbes conjugués à l’imparfait ou au passé, en qualificatifs plus ou moins nuancés, en exclamations chaleureuses, en indiscrétions bénignes, cette vie dense et qu’il avait quasi de bout en bout partagée.

Louisiane, II - Fausse-Rivière (1979)

Le désir contraint, mais on ne se contraint pas au désir. L’amour est toujours un jeu, plus encore pour nous que pour tous les autres.

Louisiane, II - Fausse-Rivière (1979)

La poésie de Baudelaire, c’est une liqueur forte, tout le monde n’est pas capable de la supporter. Il faut savoir tout ce qui peut exciter l’esprit d’un homme torturé.

Louisiane, II - Fausse-Rivière (1979)

Notre destinée n’est ni de jouir ni de souffrir, mais d’agir afin que chaque lendemain nous trouve plus avant… Agissez, agissez dans le présent qui vit.

Louisiane, II - Fausse-Rivière (1979)

Quand on sait que l’industrie alimentaire française utilise, bon an mal an, de 100 à 150 tonnes de colorants chimiques, il y a de quoi se demander si tout ce qui est appétissant est vraiment comestible.

Et pourtant elle tourne (1998)

Dénués d’intérêt nutritif, les colorants ne sont utilisés que pour améliorer la présentation des produits. Ils sont en somme à l’alimentation ce qu’est le maquillage à la femme.

Et pourtant elle tourne (1998)

Dans une société de troc, celui qui n’aura ni compétence ni produit de son cerveau ou de ses mains à échanger contre les fruits du labeur des autres ne pourra subsister. Les parasites, alors identifiés, disparaîtront d’eux-mêmes.

Et pourtant elle tourne (1998)

L’important, en période de soldes, c’est acheter. On ne choisit pas la marchandise, on choisit le prix sans toujours faire les comparaisons, desquelles il ressort souvent que le bon marché coûte cher !

Et pourtant elle tourne (1998)

Les nantis devraient cependant savoir, depuis 1789, que les exploités sont capables de trucider leurs exploiteurs. Un de ces soirs, les affamés pendront les repus aux candélabres et ce sera justice !

Le Cornac (2000)

L’amour est, d’abord, un phénomène physique. Avec la maturité, le jour viendrait où, transformer une rencontre en lien prolongé serait raisonnable.

Bahamas, III - Un paradis perdu (2007)

Un lord est toujours anglais. Dire lord anglais constitue ce qu’on nomme, en grammaire française, un pléonasme.

Bahamas, III - Un paradis perdu (2007)

Un poète grec a dit: Vous qui ne fuyez pas les désirs bouillonnants, vrais amants, venez ici, sans regarder au nombre des décennies.

Bahamas, III - Un paradis perdu (2007)

Une beauté qui se conserve au-delà de la jeunesse est une faveur des dieux.

Bahamas, III - Un paradis perdu (2007)

La lucidité est le premier ennemi de l’amour.

Bahamas, III - Un paradis perdu (2007)

Le bonheur d’un couple, ne tient pas uniquement au plaisir de la procréation.

Bahamas, III - Un paradis perdu (2007)

Les illusions, qui font naître l’amour, se dissolvent dans le mariage, comme le sucre dans le thé.

Bahamas, III - Un paradis perdu (2007)

Ce ne sont pas les toilettes coûteuses et les bijoux qui font le charme d’une femme. Vous n’avez pas besoin de fanfreluches et de diamants pour plaire.

Bahamas, III - Un paradis perdu (2007)

J’ai longtemps cru qu’on peut vivre sans amour et je découvre que l’amour peut s’imposer comme s’impose l’aurore après la nuit.

Amélie ou la concordance des temps (2001)

Le bonheur est fait de bribes éparses, ce n’est pas un flux continu, mais une répartition aléatoire de moments heureux. A nous de les vivre avec abandon en sachant que ce sont des instants de grâce.

L'Alsacienne (2009)

La plupart des hommes ne savent pas reconnaître la vraie beauté, celle qui se cache et qu’il faut révéler à elle-même.

Louisiane, I - Louisiane (1977)

La Parisienne est, à toute autre femme, ce qu’est le champagne à l’eau. Toutes désaltèrent, mais elle seule peut griser!

Helvétie, I - Helvétie (1992)

Qu’est la vie si on ne la sent pas à tout instant palpiter en soi, si l’extase est inaccessible, si les illusions de l’amour ne sont pas permises, si l’on nomme bonheur l’harmonie factice et fade de la famille?

Helvétie, I - Helvétie (1992)

L’amour est pour moi un sentiment nébuleux. Je suis trop lucide, en toute circonstance, pour confondre le désir qu’on peut avoir d’une femme avec la passion exclusive qu’on doit, paraît-il, éprouver quand on s’abandonne à l’amour.

Bahamas, I - Le Pont de Buena Vista (2003)

Qui ne perd pas de temps en a toujours assez, énonça l’enseigne Michael Hocker, écrivain du bord, toujours prompt à citer un dicton de circonstance.

Bahamas, I - Le Pont de Buena Vista (2003)

Pour moi, une femme n’a qu’une seule raison d’épouser un homme: c’est l’amour qu’elle lui porte, écho enthousiaste de celui qu’il offre.

Bahamas, I - Le Pont de Buena Vista (2003)

Mais les livres ne sont pas tout. Les livres ne suivent pas la marche du temps. Ils ne rapportent que les événements du passé, figés dans leurs pages.

Helvétie, I - Helvétie (1992)

Les nouveau-nés sont comme les poussins, ils se ressemblent tous.

Helvétie, I - Helvétie (1992)

On ne fait la guerre que contraint et forcé, car c’est bien le pire des moyens pour assurer le triomphe d’une cause, fut- elle la plus juste.

Bahamas, III - Un paradis perdu (2007)

Ah! Ah! jeunesse, jeunesse! N’écoutez pas ceux qui prêchent l’abstinence et le rejet des plaisirs. Profitez, profitez des jours et des nuits! Comme l’a dit Goethe, l’homme, vertueux ou pas, doit finir en ruine.

Bahamas, III - Un paradis perdu (2007)

La mort est, pour chacun d’entre nous, un rendez-vous, dont le lieu et l’heure ne sont pas fixés. Mais rendez-vous accepté depuis la naissance.

Bahamas, III - Un paradis perdu (2007)

En politique, tous les coups, même les plus bas, semblent permis.

Bahamas, III - Un paradis perdu (2007)

Comme il s’étonnait de l’infidélité des couleurs, Liz souffla discrètement: – Le véritable artiste ne copie pas la nature, il l’interprète.

Bahamas, III - Un paradis perdu (2007)

Quand il la prit dans ses bras pour un dernier baiser, elle murmura à son oreille: – S’il faut que tu m’aimes, que ce soit pour nulle autre raison que parce que tu m’aimes. Puis elle se dégagea de l’étreinte et s’en fut comme un sylphe.

Bahamas, III - Un paradis perdu (2007)

Il faut avoir l’esprit en paix pour connaître, grâce à un souffle d’air, la béatitude au bout d’un fil.

Amélie ou la concordance des temps (2001)

Ignore ce que notre époque a de stupide, de vain, de dangereux, de pervers, mais profite de ce qu’elle offre de bon et d’agréable!

Amélie ou la concordance des temps (2001)

Je vous aime beaucoup. Ou plutôt non, je retire beaucoup. Cet adverbe d’intensité serait restrictif. Dans certains cas, le verbe aimer doit être employé seul.

Amélie ou la concordance des temps (2001)

L’amour que je vous porte est un chemin d’évasion du Temps, avec une majuscule. De quel temps, je l’ignore: le mien ou le vôtre, qui, pour l’heure, sont inexplicablement confondus.

Amélie ou la concordance des temps (2001)

Un pays, comme un arbre, a besoin, pour grandir et résister aux intempéries, de racines profondément ancrées dans le sol ou dans le passé.

Louisiane, I - Louisiane (1977)

Une myope élégante ne doit pas considérer ses lunettes comme une prothèse, mais comme un accessoire. Elle doit avoir des lunettes assorties à ses toilettes et d’un style adapté aux circonstances, pour le sport, les courses d’après-midi, pour le soir.

L'Amour flou (1988)

Une courte vue n’empêche ni la réussite ni le succès. Pensez à la chanteuse Nana Mouskouri, qui a su imposer ses lunettes; à la merveilleuse actrice que fut Grace Kelly, avant de devenir princesse de Monaco, et qui portait si élégamment les siennes.

L'Amour flou (1988)

L’art, l’amour et la mort sont trois voies de la rédemption. La vie d’un artiste en quête d’absolu est enclose dans ce triangle. A lui de trouver sa voie vers la transcendance de son humanité.

L'Alsacienne (2009)

La mémoire des peuples est un tamis, qui laisse passer les faits déplaisants.

L'Alsacienne (2009)

Ceux qui, en présence d’un couple, se fient aux apparences, ignorent toujours ce qui en fait l’unité et la stabilité: c’est une mystérieuse alchimie, faite de complicité lucide, de tolérances secrètes, de confiance sans faille.

L'Alsacienne (2009)

L’innocence, c’est l’ignorance. Toute révélation est un viol. Une fois chassé, le naturel ne revient pas au galop, comme a voulu le faire croire Destouches.

L'Amour flou (1988)

On peut dissocier l’amour du sexe tout en sachant que, si le désir peut être satisfait sans amour, l’amour ne peut s’exprimer sans désir. C’est un choix.

L'Amour flou (1988)

Un homme qui désire une femme et commence à lui faire la cour semble toujours persuadé qu’elle n’a pas connu l’amour avant de le rencontrer… – C’est une présomption ridicule.

L'Amour flou (1988)

Le mâle peut jouir pleinement de la faculté spécifique à sa nature de goûter tous les plaisirs de l’amour, sans en éprouver le sentiment, alors que la femme, conçue et construite différemment de l’homme, ne peut livrer son corps sans engager son coeur.

L'Amour flou (1988)

Des forces ténébreuses et bestiales inspirent parfois aux êtres les plus doués des actes pervers, contre nature.

Helvétie, I - Helvétie (1992)

La vie t’enseignera que la vraie vertu, la vertu soutenue, est rare, alors que le vice – devrais-je dire les vices? – est très répandu.

Helvétie, I - Helvétie (1992)

J’ai longtemps vécu dans un monde flou que vous ne pouvez imaginer… Une seule déception: je croyais les gens moins laids.

L'Amour flou (1988)

Finalement, j’aime mieux mes lunettes. Quand j’en ai assez de voir les gens, je les enlève et… je retombe dans le flou.

L'Amour flou (1988)

Il n’existe pas, pour l’homme, de meilleur stimulant que la femme.

L'Amour flou (1988)

Une femme qui aime vraiment n’admet pas la précarité de l’amour, tout en sachant qu’elle est inhérente au plus volatil des sentiments.

L'Amour flou (1988)

Etre amariné, c’est avoir plié sa constitution et ses habitudes à l’état d’homme de mer.

Bahamas, I - Le Pont de Buena Vista (2003)

Savez-vous que nous avons connu cinq ans de famine parce qu’une mauvaise bête a anéanti nos récoltes de pommes de terre? La pomme de terre, monsieur, est aux Irlandais ce qu’est le riz aux Chinois.

Bahamas, I - Le Pont de Buena Vista (2003)

L’océan est un prodigieux garde-manger. Cependant, comme dit le proverbe indigène: Chaque jour est jour de pêche; chaque jour n’est pas jour de prise.

Bahamas, I - Le Pont de Buena Vista (2003)

La dernière élégance, celle qui peut racheter tous les manquements d’un homme, c’est de savoir mourir avec dignité!

Louisiane, I - Louisiane (1977)

Pour s’unir avec intelligence au mouvement des choses, il ne faut ni trop se soucier du lendemain ni trop regretter ce qu’hier nous donna.

L'Alsacienne (2009)

Il n’y a que deux méthodes pour conquérir les femmes qui ne sont pas des gourgandines vénales, les faire pleurer ou les faire rire.

L'Amour flou (1988)

Vois-tu, gamin, le grand ennemi du mariage, c’est la lassitude de vivre à deux. Or, à mon âge, j’ai une chance de m’esquiver dans un monde, dont rien ne prouve qu’il est meilleur, avant que la lassitude ne m’atteigne.

L'Amour flou (1988)

Les jeunes filles sont des pages blanches, les femmes de trente ans des récits raturés, dont il faut deviner les épisodes censurés.

L'Alsacienne (2009)

Le corps d’une femme s’épanouit sous les caresses. Celles qui ne sont pas câlinées se fanent, se fripent, se dessèchent.

L'Alsacienne (2009)

Il trouva la Seine étroite comme un canal, la Sorbonne triste comme une prison, les avenues tracées sans souci de la géométrie et les Parisiens insolents et bousculeurs.

Louisiane (1977)