Acceuil / Citation

Citations de : Mathias Enard

Depuis la nuit des temps il faut s’humilier devant les Césars.

Parle-leur de batailles, de rois et d'éléphants (2010)

Combien faudra-t-il d’oeuvres d’art pour mettre la beauté dans le monde ?

Parle-leur de batailles, de rois et d'éléphants (2010)

Quand on peut voyager, disait le Prophète, il faut régler ses affaires comme si on allait mourir.

Rue des voleurs (2012)

Les Islamistes sont de vieux conservateurs qui nous volent notre religion alors qu’elle devrait appartenir à tous. Ils ne proposent qu’interdiction et répression.

Rue des voleurs (2012)

C’était étrange de penser qu’au fond toutes nos religions étaient des récits : des fables auxquelles certains souscrivaient et d’autres non, un immense livre d’histoires, où chacun pouvait prendre ce qui lui convenait.

Rue des voleurs (2012)

Apparaître, poindre, briller. Consteller, scintiller, s’éteindre.

Parle-leur de batailles, de rois et d'éléphants (2010)

La nuit ne communique pas avec le jour. Elle y brûle. On la porte au bûcher à l’aube. Et avec elle ses gens, les buveurs, les poètes, les amants.

Parle-leur de batailles, de rois et d'éléphants (2010)

Ton ivresse m’est si douce qu’elle me grise.

Parle-leur de batailles, de rois et d'éléphants (2010)

La vie est une symphonie de Mahler, elle ne revient jamais en arrière, ne retombe jamais sur ses pieds.

Boussole (2015)

La musique est un beau refuge contre l’imperfection du monde et la déchéance du corps.

Boussole (2015)

L’être est toujours dans cette distance, quelque part entre un soi insondable et l’autre en soi. Dans la sensation du temps. Dans l’amour, qui est l’impossibilité de la fusion entre soi et l’autre.

Boussole (2015)

L’avantage, c’est qu’aujourd’hui les livres ont si peu de poids, sont si peu vendus, si peu lus que ce n’est même plus la peine de les interdire.

Rue des voleurs (2012)

Je sais que les hommes sont des enfants qui chassent leur désespoir par la colère, leur peur dans l’amour au vide, ils répondent en construisant des châteaux et des temples.

Parle-leur de batailles, de rois et d'éléphants (2010)

Essayez d’avoir l’air marrant et séduisant en arabe littéraire, c’est pas du tout cuit, on croit toujours que vous êtes sur le point d’annoncer une nouvelle catastrophe en Palestine ou de commenter un verset du Coran.

Rue des voleurs (2012)

La vie est une machine à arracher l’être; elle nous dépouille, depuis l’enfance, pour nous repeupler en nous plongeant dans un bain de contacts, de voix, de messages qui nous modifient à l’infini, nous sommes en mouvement.

Rue des voleurs (2012)

La beauté vient de l’abandon du refuge des formes anciennes pour l’incertitude du présent.

Parle-leur de batailles, de rois et d'éléphants (2010)

Puisque ce sont des enfants, parle-leur de batailles et de rois, de chevaux, de diables, d’éléphants et d’anges, mais n’omets pas de leur parler d’amour et de choses semblables.

Parle-leur de batailles, de rois et d'éléphants (2010)