Acceuil / Citation

Citations de : Mateo Alemán

Le meilleur remède contre les injures, c’est de les mépriser.

Histoire de Guzman d'Alfarache (1599)

Il n’y a point d’homme pour l’homme: nous vivons aux aguets les uns des autres, comme fait le chat de la souris.

Histoire de Guzman d'Alfarache (1599)

Qu’il y a de peintres semblables dans le monde! On ne leur demande simplement qu’un cheval, et ils veulent absolument faire une selle et une bride.

Histoire de Guzman d'Alfarache (1599)

Tout homme qui fait un conte, soit par malice, soit par vanité, y mêle ordinairement du sien, et toujours plus que moins.

Histoire de Guzman d'Alfarache (1599)

Je ne sais pas même s’il serait de l’intérêt des dieux que les hommes n’eussent aucune imperfection.

Histoire de Guzman d'Alfarache (1599)

Le travail fatigue même les ânes.

A grande offrande, grande réflexion, et à politesse extrême, méfiance extrême!

Guzmán de Alfarache