Acceuil / Citation

Citations de : Marcel Arland

Je ne conçois pas de littérature sans éthique.

La Route obscure (1924)

Le mensonge n’est pas haïssable en lui-même, mais parce qu’on finit par y croire.

La Route obscure (1924)

Chacun de mes actes est une destruction.

Terres étrangères

Nous portons deux ou trois chants, que notre vie se passe à exprimer.

Antarès

Les passants dévisageaient Renée, et Gilbert se devinait envié.

L'Ordre (1929)

Le corps est un des noms de l’âme, et non pas le plus indécent.

Où le coeur se partage (1927)

Il faut juger un homme à son enfer.

Carnets de Gilbert (1931)

Je n’ai jamais aimé une femme qu’autant qu’elle me paraissait un miracle.

Carnets de Gilbert (1931)

Il n’est point de création puissante qui ne se nourrisse de quelque monstruosité.

Chronique de la peinture moderne

Si je ne m’occupe pas de nos morts, qui s’en occupera?

La Consolation du voyageur

Ma sympathie tend toujours vers la révolte, de quelque parti qu’elle s’élève.

Etapes