Acceuil / Citation

Citations de : Marcel Achard

Le piéton est une espèce de microbe qui vit dans les artères et qui gêne la circulation.

Que les femmes seraient agréables si elles ne tenaient pas absolument à être heureuses!

La veillesse, c’est quand on va dans des restaurants où il y a des sommeliers, et non plus dans ceux où il y a des serveuses.

Quand je fais une conférence, j’accepte volontiers que quelqu’un regarde sa montre, mais je ne tolère pas qu’après l’avoir regardée, il la porte à son oreille pour savoir si elle ne s’est pas arrêtée.

On allume pas un iceberg.

La fidélité est plus difficile que l’innocence.

La femme a la passion du calcul: elle divise son âge par deux, double le prix de ses robes, triple les appointements de son mari et ajoute cinq ans à l’âge de sa meilleure amie.

Auprès de ma blonde (1946)

Je n’ai qu’une parole, mais je n’ai pas de mémoire.

Rien n’est impossible à l’homme qui n’a pas à le faire lui même.

La grande illusion, c’est la guerre, – La grande désillusion, c’est la paix.

L’humour, c’est de savoir que tout, absolument tout, est drôle; dès l’instant que c’est aux autres que cela arrive.

Le bonheur, c’est la somme de tous les malheurs qu’on n’a pas.

Malheureusement, pour être mort, il faut mourir.

La vie est un jeu de cartes dont le coeur n’est jamais l’atout.

On ne vit qu’une fois… et encore!

Il est bon de dire du bien de soi-même… – Ca se répète et on finit par ne plus savoir d’ou ça vient.

Le plus grand prix qu’on puisse payer pour quoi que ce soit, c’est de le demander.

Patate (1954)

Je n’ai pas beaucoup aimé cette piece de théâtre. Il faut dire que je l’ai vue dans de mauvaises conditions: le rideau était levé…

Les talons hauts ont été inventés par une femme qu’on embrassait toujours sur le front.

Ce qui sauve les femmes, c’est que pour lire dans leur âme, il faut regarder leurs yeux.

Un optimiste est un monsieur qui croit qu’une dame a terminé sa conversation téléphonique parce qu’elle dit «au revoir».

L'amour ne paie pas

La vie, ce n’est pas sérieux, on y entre sans le demander, on en sort sans savoir ou on va, on y reste sans savoir ce qu’on y fait.

Il n’y a qu’une chose certaine dans la vie; c’est qu’on la perd.

La mort est une possibilité que chacun porte en soi a chaque instant.

Le meilleur moyen de prendre un train à l’heure, c’est de s’arranger pour rater le précédent.

Un gentleman ne frappe pas une femme en gardant son chapeau sur la tête.

Tout est drôle dès l’instant que ça arrive aux autres.

Rien ne s’arrange, mais tout se tasse.

Quand je pense aux livres de chevet de certains de mes amis, je me demande comment ils font pour se réveiller.

Les femmes aiment ce qu’elles entendent, les hommes ce qu’ils voient.

La chance existe. Sans cela, comment expliquerait-on la réussite des autres.

J’ai des tas d’idées brillantes et nouvelles, mais les brillantes ne sont pas nouvelles et les nouvelles ne sont pas brillantes.

Pour être spirituel, faut être deux…

Je ne vous aime pas (1926)

Il y a en toi, maintenant, tant de femmes différentes que tu perds tout ton prix à ne pas être partagée.

Je ne vous aime pas (1926)

Je n’ai pas de pressentiments, moi. – J’évite ainsi toutes les bêtises qu’on fait en s’efforçant de les justifier.

Je ne vous aime pas (1926)

Il n’est pas une seule jolie femme qui puisse satisfaire tous les désirs qu’elle inspire.

Je ne vous aime pas (1926)

Quand on entend ce qu’une jolie femme dit, c’est qu’elle n’est pas vraiment jolie.

Gugusse

Le baiser d’une femme, c’est la poignée de main du boxeur avant le combat.

Gugusse

… je t’aime amèrement.

Gugusse

Vaut mieux s’engueuler que de se sentir seul.

Gugusse

Il n’y a pas une femme qui vaille de mourir pour elle.

Gugusse

Véronique: – – Tu te parles à toi-même, tu vas devenir fou. – – Rollo: – – Rien à craindre, je ne m’écoute pas!

Patate (1954)

Il vaut mieux se tromper avec tout le monde que d’être intelligent tout seul.

De toutes les villes de France, Lyon est la mieux organisée contre la poésie.

C’est toujours par hasard qu’on accomplit son destin.

L’oubli est le suprême refuge.

Nouvelles histoires d'amour, La Demoiselle de Petite Vertu

Le grand charme des femmes, c’est leur mystère. Elles mentent pour qu’on ne les comprenne pas.

Pétrus

… l’amour, c’est peut-être d’être égoïstes ensemble.

Le Corsaire

Je vous reconnais à ce que vous me cherchez.

Le Corsaire

L’important, ce n’est pas ce qu’on réussit, c’est ce qu’on essaie.

Mademoiselle de Panama

Il n’y a pas d’imprévu favorable. L’imprévu, c’est toujours un malheur qu’on n’attendait pas.

Mademoiselle de Panama

Quand un homme dit à un autre homme qu’il n’a pas pu avoir une femme, l’autre n’en doute jamais.

Mademoiselle de Panama

Rien égale tout.

Domino (1932)

Quand on aime, on aime toujours trop.

Gugusse

Oui, j’ai trompé… C’est pour ça que je t’aime.

Jean de la Lune (1929)

On se donne des souvenirs quand on se quitte.

Jean de la Lune (1929)

On n’aime que les femmes qu’on rend heureuses.

Auprès de ma blonde (1946)

Ne disons surtout pas la vérité… La vérité salit les puits.

Nous irons a Valparaiso (1947), I, Thérese a Valérie

Mon corps n’en fait qu’à sa tête.

L'Idiote (1960), III, Josefa

Les idiotes ne sont jamais aussi idiotes qu’on croit; les idiots, si.

L'Idiote (1960)

Les femmes conduisent désormais comme les hommes. Ce qui m’étonne, c’est qu’elles en soient fières.

Le véritable gentleman est celui qui appelle toujours un chat un chat. Même lorsqu’il trébuche dessus et qu’il tombe.

Rollo: – – Tu es d’une franchise assommante! – – Edith: – – Tu préférerais que je ne dise pas ce que je pense? – – Rollo: – – Je préférerais que tu ne penses pas ce que tu dis!

Patate (1954)

Les malheureux sont ingrats. Si j’acceptais ma malchance, je la justifierais.

Patate (1954)

Attendre, c’est presque toujours espérer.

Patate (1954)

Le remède est dans le poison.

Patate (1954)

J’adore répondre. – Je réponds même quand on ne me demande rien.

Jean de la Lune (1929)

Quelles que soient les larmes qu’on pleure, on finit toujours par se moucher.

L’amour, c’est être toujours inquiet de l’autre.

Jean de la Lune (1929)

Vous autres, hommes, vous ne devenez jamais de grandes personnes.

Auprès de ma blonde (1946)

Si on raconte son bonheur, on le diminue.

Gugusse

Si l’amour n’était pas la plus noble des passions, on ne le donnerait pas pour excuse à toutes les autres.

Je ne vous aime pas (1926)

Il n’y a que deux sortes de femmes: celles qui trompent leur mari, et celles qui disent que ce n’est pas vrai.

Il n’y a pas d’amour perdu.

Le Corsaire

Il est plus facile de sortir de ses gonds que d’y rentrer.

Dans un couple, l’un au moins doit être fidèle, de préférence l’autre.

Certains croient que le génie est héréditaire; les autres n’ont pas d’enfants…

Celui qui n’a jamais perdu la tête, c’est qu’il n’avait pas de tête à perdre.

Gugusse

Ce n’est vraiment pas être un gentleman que de frapper une femme en gardant son chapeau sur la tête.

C’est avec les salles glaciales qu’on fait les fours.

Au cinéma, on joue; au théâtre, c’est joué.

Sévigné: – – La Justice coûte cher. – – Josefa: – – C’est pour ça qu’on l’économise.

L'Idiote (1960), III

Le talent d’un auteur consiste moins à faire applaudir ses pièces qu’à empêcher le public de tousser.

Le public vient de rire aux oeuvres des auteurs comiques, mais il est bien le seul.

Le désespoir est le seul péché impardonnable.

Mademoiselle de Panama

La force des femmes n’est pas dans ce qu’elles disent mais dans le nombre de fois qu’elles le disent.

L’homme poursuit la femme jusqu’à ce qu’elle l’attrape.

L’espérance est un de ces remèdes qui ne guérissent pas mais qui permettent de souffrir plus longtemps.

Je ne vous aime pas (1926)

L’amour est à ceux qui y pensent.

Patate (1954)

Je chante faux, mais j’entends juste.

Jean de la Lune (1929)

J’ai trop d’énergie pour travailler.

Domino (1932)

Il y a chez les femmes une certaine dose de fourberie… – Une fois qu’on l’a mise en route, rien ne l’arrête.

Domino (1932)

Ce qui fait souffrir le plus les hommes abandonnés, c’est qu’ils croient toujours revoir dans la rue la femme qui les a quittés. A cause d’une silhouette, d’une démarche, ou d’une forme de visage semblable.

Nous irons à Valparaiso (1947), I, Gilles

Ne disons surtout pas la vérité. Vous connaissez ma formule : la vérité salit les puits.

Nous irons à Valparaiso (1947), I, Gilles

Je déteste votre visage. Il est joli, c’est entendu. Mais tout le monde est joli depuis dix ans. Vous êtes jolie comme n’importe qui.

Nous irons à Valparaiso (1947), I, Thérèse

Il n’y a pas besoin d’être musicien pour apprécier ma musique, au contraire… Je parle au coeur plus qu’à l’oreille. C’est ce qui explique mon succès. Car tout le monde a un coeur, et tout le monde n’a pas d’oreille.

Jean de la Lune (1929), I, 2, Clotaire

L’amour, c’est être toujours inquiet de l’autre; c’est se dire : Où est-il ? Que fait-il ? Pourquoi était-il en retard au rendez-vous ?

Jean de la Lune (1929)

On aime que les femmes qu’on rend heureuses.

Table ronde!

Les idiotes ne sont pas aussi idiotes qu’on le croit; les idiots, si.

L'Idiote (1960)

Pour faire un mot drôle, je tuerais père et mère. Heureusement que je suis orphelin.

Patate (1954)