Acceuil / Citation

Citations de : Marc-Antoine-Madeleine Désaugiers

A soixante ans on ne doit pas remettre L’instant heureux qui promet un plaisir.

Le Dîner de Madelon, 2

L’ombre s’évapore Et déjà l’aurore De ses rayons dore, Les toits d’alentour, Les lampes pâlissent Les maisons blanchissent, Les marchés s’emplissent, Ou a vu le jour.

Tableau de Paris à cinq heures du matin (1802)

Bon voyage, Cher Dumollet, A Saint-Malo, débarquez sans naufrage.

Le Départ pour Saint-Malo (1809)

Je veux que la mort me frappe Au milieu d’un grand repas, Qu’on m’enterre sous la nappe, Entre quatre larges plats.

Chansons et poésies diverses (1855), Chanson à manger

Aussitôt que la lumière Vient éclairer mon chevet, Je commence ma carrière Par visiter mon buffet.

Chansons et poésies diverses (1855), Chanson à manger

Il n’est donné qu’à la vertu D’éprouver son heureux délire; Lorsque le coeur est corrompu, La bouche peut-elle sourire?

Chansons et poésies diverses (1855), Hymne à la gaieté

Riche en vertus, or et bijoux, Mariez-vous. Mais vous à qui femme charmante N’apporte pour dot et pour rente Que ses dettes et ses appâts, Ne vous mariez pas.

Chansons et poésies diverses (1855), Conseils aux garçons

Vous, qui vous sentez le courage De subir, à peine en ménage, La chance commune aux époux, Mariez-vous. Mais vous, dont l’humeur trop jalouse, Voudrait, exiger d’une épouse Fidélité jusqu’au trépas, Ne vous mariez pas.

Chansons et poésies diverses (1855), Conseils aux garçons

Chantons; Sur les maux de la vie Glissons; Plaisir jamais ne coûte De pleurs; II sème notre route De fleurs. Oui, portons son délire Partout Le bonheur est de rire De tout.

Cavatine