Acceuil / Citation

Citations de : M. Aguéev

Ce qui importe à l’homme ce ne sont pas les événements survenus dans sa vie, mais seulement la répercussion de ces événements dans sa conscience.

Roman avec cocaïne

Ce qui est important, ce n’est pas seulement de quoi, mais au nom de quoi un homme vit.

Roman avec cocaïne

La musique – c’est la représentation sonore, simultanée, du sentiment de mouvement et du mouvement du sentiment.

Roman avec cocaïne

… la bonté manifestée par un salaud déçoit autant que la bassesse commise par un homme de grand idéal.

Roman avec cocaïne

Il appartenait justement à l’espèce de gens qui, à cause de leur idéal, condamnent et l’humour et le cynisme – l’humour parce qu’ils y voient du cynisme – et le cynisme parce qu’ils n’y trouvent pas d’humour.

Roman avec cocaïne

Une déraison accomplie raisonnablement, c’est une bassesse.

Roman avec cocaïne

… les charmes d’un corps de femme qui enflamment les sens sont comme les odeurs de cuisine – excitants quand on a faim, répugnants quand on est rassasié.

Roman avec cocaïne

Les Espagnols chantent toujours la passion triste, et les Russes la tristesse passionnée … .

Roman avec cocaïne

… la femme c’est comme le champagne, froide elle enivre davantage, et dans un emballage français elle coûte plus cher.

Roman avec cocaïne

L’esprit ajoute à l’apparence d’une femme la même chose qu’un vêtement masculin prête à sa silhouette, il souligne ses charmes et ses défauts.

Roman avec cocaïne

Quelle chose étonnante – un dos qui s’éloigne – le dos d’un être injustement blessé qui s’en va pour toujours!

Roman avec cocaïne

… l’attrait principal et ardent de la dépravation humaine est la violation de la pudeur, et non son absence.

Roman avec cocaïne

C’était bizarre dans ma vie. Alors que j’éprouvais du bonheur, il me suffisait de penser que ce bonheur n’était pas là pour longtemps, et il cessait aussitôt d’être.

Roman avec cocaïne