Acceuil / Citation

Citations de : Lucien Emile Arnault

On peut briser nos coeurs et non les désunir.

Pierre de Portugal (1823)

Un monarque est bien grand lorsqu’un peuple est heureux.

Pierre de Portugal (1823)

La prospérité même a ses jours d’infortune.

Pierre de Portugal (1823)

Aux caprices du sort les peuples sont en butte; Bien souvent leur triomphe est voisin de leur chute.

Régulus (1822), II, 1

Le bonheur public vaut mieux que la victoire.

Pierre de Portugal (1823)

Mal prendre, c’est voler; bien prendre, c’est conquérir.

Régulus (1822)

Le coeur des humains sacrifie aisément La douleur qui s’efface à la grandeur qui reste.

Pierre de Portugal (1823)

Le repos d’un juge est dans sa conscience.

Pierre de Portugal (1823)

L’homme à qui des humains le sort est confié, Doit condamner sans haine et punir sans pitié.

Pierre de Portugal (1823)

La justice est dans l’humanité.

Pierre de Portugal (1823)

Une mère avant tout se doit à son enfant.

Pierre de Portugal (1823)

Je sais braver la mort et non pas le mépris.

Pierre de Portugal (1823)

On s’attache sitôt par le bien qu’on a fait.

Pierre de Portugal (1823)

Le devoir d’un ministre est dans sa résistance.

Pierre de Portugal (1823)

Les peuples satisfaits font les rois invincibles.

Pierre de Portugal (1823)

Apprenez à régner en régnant sur vous-même.

Pierre de Portugal (1823)

La paix qui doit durer s’obtient en combattant.

Pierre de Portugal (1823)

Je ne fléchirai point sous une injuste loi. Ma vie est à l’Etat; mais mon coeur est à moi.

Pierre de Portugal (1823)

Un pouvoir sans limite est bientôt renversé.

Pierre de Portugal (1823)

Le fier patriotisme enfante les soldats.

Pierre de Portugal (1823)

Le courage vieillit, la gloire est immortelle.

Pierre de Portugal (1823)

Qui doit régir l’Etat doit savoir le défendre.

Pierre de Portugal (1823)

Sous des dehors trompeurs, la plus brillante vie, De soins, d’inquiétude est souvent poursuivie.

Pierre de Portugal (1823)

La vie est un néant, le monde est un désert.

Pierre de Portugal (1823)

Un père est un ami qui nous vient du ciel même: Nous naissons, sa bonté nous sourit au berceau; Il meurt, et nous bénit des bords de son tombeau. Objet de notre culte, en tous lieux, à tout âge, D’un Dieu clément pour nous c’est la vivante image.

Pierre de Portugal (1823)

Il est des devoirs que l’honneur vous impose.

Pierre de Portugal (1823)

La naissance est beaucoup, la gloire est encore plus.

Pierre de Portugal (1823), I, 2

Modère ta douleur; arme-toi de constance.

Régulus (1822)

Qui connût l’injustice est rarement injuste.

Pierre de Portugal (1823)

Ah! qu’elles ont de charme à notre oeil enchanté, Ces palmes que la gloire obtient de le beauté.

Pierre de Portugal (1823)

Les peines d’un départ sont pour celui qui reste: Tout rappelle à ses yeux le bien qu’il a perdu.

Pierre de Portugal (1823)

Tout soldat s’ennoblit le jour d’une victoire.

Pierre de Portugal (1823)

La sûreté du peuple est le devoir des rois; Quand au salut public il faut une victime, Ce qui sauve un état ne fut jamais un crime.

Pierre de Portugal (1823)

L’honneur fait un héros, le temps seul fait un sage.

Pierre de Portugal (1823)

Il faut gagner les coeurs et non pas les contraindre.

Pierre de Portugal (1823)

Un prince tout entier se doit à sa patrie!

Pierre de Portugal (1823)

Un prince qu’on estime est bien près d’être aimé.

Pierre de Portugal (1823)