Acceuil / Citation

Citations de : Louise Jeanne Baraduc, dite Jeanne Galzy

On croit que la vie est passée, et c’est en nous que toute fraîche elle repose. Il n’y a qu’à se pencher sur le temps: il revient.

Les Oiseaux des îles (1941)

Le mirage de l’amour, c’est de faire croire à ceux qui en sont témoins qu’ils peuvent le partager.

Les Oiseaux des îles (1941)

On croit facilement aimer ce qu’aiment vraiment d’autres êtres.

Les Oiseaux des îles (1941)

Le sort de l’humanité ne se fait pas à coups de force : il se fait silencieusement par le développement inéluctable d’idées élues.

La Femme chez les garçons (1924)

Rien de vraiment bon ne peut germer de la violence, et le monde n’est transformé que par de calmes vérités.

La Femme chez les garçons (1924)

Nous passons si souvent à côté de la beauté sans la voir, faute d’un geste qui nous l’eût fait contempler !

La Femme chez les garçons (1924)

La glaise peut être grossière, mais les chefs-d’oeuvre ne dépendent pas de la matière dont ils ont été faits.

La Femme chez les garçons (1924)

Les plus belles vies sont peut-être celles qui ont été faites avec les événements les plus ternes, les besognes les plus lourdes, la plus médiocre réalité.

La Femme chez les garçons (1924)

Travaille la terre dure. Les plus belles amphores sont celles dont on oublie qu’elles sont d’argile.

La Femme chez les garçons (1924)