Acceuil / Citation

Citations de : Léon Dierx

C’est le suprême don que l’amour d’une femme, mais tout coeur qui se donne est pour d’autres perdu, et seul en est joyeux l’égoïste et ou l’infâme.

Poèmes et poésies (1864), L'épreuve

Si grand qu’un bonheur soit, pour l’homme sans traîtrise S’il est fait du malheur d’un autre, n’est ce pas La coupe de poison que la main ivre a prise?

Poèmes et poésies (1864), L'épreuve

Est-ce un crime d’aimer? C’est donc un culte impie Que l’amour? Jusqu’à quand faudra-t-il qu’on expie Les parfums qu’on brûla sur l’ineffable autel? Le songe des vingt ans doit-il être immortel?

Poèmes et poésies (1864), Souhé-Ha

Un bonheur nous vient-il, cherchons-en un nouveau.

Aspirations

L’homme est né pour souffrir, oublier et se taire.

Poèmes et poésies