Acceuil / Citation

Citations de : Jorge Amado

La mer est un chemin sans fin, elle possède une force indomptable, un pouvoir de tempête, une douceur d’amoureuse quand elle devient écume sur le sable.

Tereza Batista (1972)

Un mâle véritable ne flatte pas les femmes.

Tereza Batista (1972)

L’amour est une cape de velours qui couvre les imperfections de l’humanité.

Tereza Batista (1972)

La perfection est unique pour toute chose, pour chaque instant, elle ne se répète pas.

Tereza Batista (1972)

Critiquer c’est facile, rien de plus simple et d’agréable que de trouver des défauts au prochain.

Tereza Batista (1972)

Ainsi va la vie, personne ne sait de quoi sera fait le lendemain.

Tereza Batista (1972)

Affection, tendresse, amitié, cadeaux et argent, certainement, c’est monnaie courante entre les amants.

Tereza Batista (1972)

Un homme ne travaille de bon coeur que s’il a une femme à qui vouer son amour.

Tereza Batista (1972)

L’homme n’est pas maître de sa volonté, l’amour ne demande pas la permission pour s’emparer d’un coeur blessé.

Tereza Batista (1972)

L’amour ne demande pas de permission, il surgit, violente et domine; ensuite, il n’y a rien à faire.

Tereza Batista (1972)

Une conversation, pour être complète et bonne, doit être accompagnée de quelque chose à manger et à boire.

Tereza Batista (1972)

Le malheur est un arbre au bois dur; vous le fichez en terre, il ne demande pas de soins, il grandit seul, s’étoffe, on le trouve sur tous les chemins.

Tereza Batista (1972)

Les pauvres sont si malheureux que quand ça sera la mode de chier de l’argent, eux, ils seront constipés.

Bahia de tous les saints (1938)

Les pauvres sont si malheureux que, quand ce sera la mode de chier de l’argent, eh bien eux, ils seront constipés.

Bahia de tous les saints (1938)