Acceuil / Citation

Citations de : Joë Bousquet

Au fond de la plus noire douleur j’ai surtout souffert de trouver des limites à ma faculté de l’exprimer.

Traduit du silence (1941)

Vivre de sons, de couleurs. Avoir un royaume dans son regard. Etre ainsi fait que les autres doivent, pour te comprendre, non pas penser, mais songer.

Traduit du silence (1941)

La pensée est de pure lumière, comme le rêve ; mais elle s’épuise à nous animer.

Mystique (1972)

La rime éveille la vision, parle à la rêverie. La poésie fait du voir avec de l’entendre.

Mystique (1972)

La pensée est fille de l’homme, la poésie est fille de l’esprit.

Mystique (1972)

Vivre, c’est enrichir sans cesse la minute que l’on attend.

Oeuvre romanesque complète (1979-1984), Il ne fait pas assez noir

Le sujet d’un livre, on n’écrit que pour le chercher. Quand il est sorti de toutes ces préparations comme une fleur de sa tige, miraculeusement, il décrit avec les couleurs qu’il arrache à l’obscurité de la sève.

Oeuvre romanesque complète (1979-1984), Il ne fait pas assez noir

La poésie est le salut de ce qu’il y a de plus perdu dans le monde.

Papillon de Neige (1980)

L’erreur ne nous éloigne pas du réel: elle se sert de lui pour nous leurrer: elle l’irréalise. Ainsi trompe-t-elle à la fois ceux qui la croient et ceux qui la mettent en doute. Elle volatilise nos regards en volatilisant ce qu’ils découvriraient.

Lettre, à Maurice Nadeau, 8 septembre 1946

Le corps est le firmament de tout le réel imaginable. Nous sommes la carte de ce firmament ranimée dans le coin où on l’a mise.

Lettre, à Maurice Nadeau, 8 septembre 1946

C’est trop d’aimer tu me fais peur C’est trop d’aimer quand l’autre en meurt C’est trop d’aimer quand on en meurt.

La Connaissance du Soir (1981)

Et l’étoile c’est la nuit qui monte à son tour. La goutte bleue de l’abîme enveloppe la mer.

La Connaissance du Soir (1981)

Il faut que chaque jour s’enterre dans la personne d’un homme pour s’éveiller dans son visage.

Lettres à Marthe (1989)

La peur de vivre est cachée dans l’amour. Et, ainsi dissimulée, elle ne s’appelle plus la peur de vivre, mais bien l’amour de vivre.

Lettres à Marthe (1989)

Rien ne nous advient que revêtu de notre âme; nous n’y reconnaissons qu’à la longue ce que nous avons appelé.

Lettres à Marthe (1989)

L’amour vient de beaucoup plus loin. Il est, dans notre maigre humanité, la seule chose qui fasse rêver de clartés éternelles.

Lettres à Marthe (1989)

J’ai des moments immenses, indéfiniment élargis. La joie, alors, je m’aperçois qu’elle vient à moi. En silence.

Oeuvre romanesque complète (1979-1984), Il ne fait pas assez noir

L’éternité se trahissait parfois à travers l’amour le plus déshérité.

Il ne fait pas assez noir

Mon inquiétude s’est dissipée comme si mon coeur avait eu soif de ces paroles apaisantes.

Traduit du silence (1941)

Il n’y a que l’envie de mourir pour donner des leçons à notre coeur.

Oeuvre romanesque complète (1982), tome III

En moi se pense la partie, donc je suis le Tout.

Oeuvre romanesque complète (1979)

Il ne faut pas leur répondre. Ce qu’ils disent est si bête que même à les contredire on déraisonne.

Le Médisant par bonté (1980)

Les paroles sont des femmes, les actes sont des mâles, et quand une parole se laisse engrosser, il ne naît jamais que des mots, mais ce sont des mots qu’aucun acte n’arrêtera.

Le Roi du sel (1977)

La mort est le regret de la vie.

Les Cahiers du double

Ne plaignez pas les malades ni les infirmes. Vous blesseriez votre âme avec des blessures qui n’ont entamé que leurs illusions.

Les Cahiers du double

Niaiserie d’une époque où chacun cherche les événements dans le journal au lieu de les voir sur sa route.

Lettres à Stéphane et à Jean (1975)

La vie est dans nos paroles comme les batailles de la Grande Armée dans une conversation d’invalides.

Oeuvre romanesque complète (1982), tome III

L’existence de l’homme porte la vieillesse du monde.

Oeuvre romanesque complète (1982), tome III

Ce n’est pas au moment où tu es las d’être toi que tu découvriras en toi la force de devenir un autre.

Papillon de neige (Journal 1939-1942)

Je pense afin de continuer à être.

Papillon de neige (journal 1939 à 1942)

… elle n’acceptait pour amants que les discrets parce qu’ils se taisent et les indiscrets parce qu’on ne les croit pas.

Si tu ne trouve pas Dieu en toi, laisse-le où il se trouve…

Langage entier (1967)

Les doctrines ne s’élèvent pas vers la vérité, elles procèdent d’elle.

Correspondance

J’ai voulu être capable de me faire aimer de ma vie.

Lettres, à Poisson d'Or

Il n’y a pas d’amour de la part d’un être sans liberté. Ce qu’il appelle son amour n’est que la passion de cette liberté.

Langage entier (1967)

Il faut atteindre sans la philosophie le but qu’elle devrait s’assigner.

Langage entier (1967)

Celui qui a vu son semblable au plus bas de la déchéance n’a plus les mêmes yeux: il a détruit sans le savoir le mur qui séparait l’homme de son image.

D'une autre vie

A force de tout regarder, il a appris qu’il n’y avait pas d’étoiles, et que chaque homme est une étoile.

Langage entier (1967)