Acceuil / Citation

Citations de : Jeffery Deaver

Le mal qu’on ne distingue pas s’avère beaucoup plus redoutable que celui qu’on peut toucher du doigt.

Sangs Innocents (1993)

Mentir est plus difficile pour l’esprit ; celui qui ment doit penser sans cesse à ce qu’il a déjà dit ou à ce que d’autres ont dit, et formuler une réponse qui s’accorde avec ces déclarations et avec ce qu’il pense que croit la personne qui l’interroge.

La Belle Endormie (2007)

Le requin qu’on ne voit pas est toujours plus dangereux que celui qu’on voit.

La Belle Endormie (2007)

Ce qui est déjà du passé pour les spectateurs d’aujourd’hui paraîtra nouveau et créatif à d’autres ailleurs, demain et le jour d’après.

L'Homme qui Disparaît (2003)

Si tu ploies, tu ne te briseras pas. Courbé, tu peux te redresser. Vide, tu peux te remplir. Déchiré, tu peux guérir.

Le Singe de Pierre (2002)

La vérité ne dévie pas, mais le chemin pour y accéder se présente souvent comme un labyrinthe que chacun de nous doit explorer.

Le Singe de Pierre (2002)

Dans une prise d’otages, la négociation est l’art de tester les limites.

Dix-huit heures pour mourir (1995)

La puissance du désir est sans limite, contrairement à celle de l’imagination.

Dix-huit heures pour mourir (1995)

Les sourds ne ferment jamais les yeux dans une situation de crise. La vue est leur seul système d’alarme.

Dix-huit heures pour mourir (1995)

Ne sous-estime jamais une étendue d’eau. Même les eaux calmes peuvent être dangereuses.

Dix-huit heures pour mourir (1995)