Acceuil / Citation

Citations de : Jeanne Bourin

Le sacrement de mariage lie l’homme et la femme à jamais. Rien ne peut par la suite les séparer. Rien ni personne. Même pas la faute de l’un d’entre eux.

Le Grand feu (1985)

Tu l’avais prévu. Tu me l’avais écrit et je t’avais répondu que je ne pourrais pas te survivre qu’en te perdant, je perdrais ma vie. Je le croyais.

Très sage Héloïse (1966)

La terre n’est-elle pas un siège suffisant pour un homme dont elle doit être, après sa mort, la demeure éternelle?

Les Compagnons d'Eternité (1992)

Le dépit nous amène à dévoiler brutalement, et parfois même à notre propre surprise, des sentiments que nous recelions en nous, quelquefois depuis longtemps, sans même avoir jamais consenti à nous les avouer.

Les Compagnons d'Eternité (1992)

Le Mal se sert toujours de nos faiblesses pour jouer son infernale partie de dés avec nos âmes comme enjeux.

Les Compagnons d'Eternité (1992)

Seuls ceux que nous chérissons détiennent le redoutable pouvoir de nous faire peine…

Les Compagnons d'Eternité (1992)

Sans hâte, en cadence, une chaîne de jeunes femmes et filles, oscillait, place de la Grève, au rythme de la carole.

La Chambre des dames (1979)