Acceuil / Citation

Citations de : Jean Henri Fabre

Voulez-vous réussir dans les choses de l’intelligence? L’infaillible moyen est d’y penser toujours.

Souvenirs entomologiques (1870-1889), IX

Tout doit rentrer dans le creuset rénovateur où la mort verse continuellement de la matière pour la continuelle floraison de la vie.

Souvenirs entomologiques (1870-1889), VIII

Disparaisse l’homme, disparaisse l’homme aboli par ses sottises, et les fêtes du renouveau ne seront pas moins solennelles, célébrées par la fanfare du merle.

Souvenirs entomologiques (1870-1889), VII

Pour tous ces primitifs, crâne très réduit, cervelle d’idiot. La brute antique est avant tout une atroce machine qui happe, un ventre qui digère. L’intellect ne compte pas encore. Cela viendra plus tard.

Souvenirs entomologiques (1870-1889)

Le ménage correct n’est plus possible du moment que la maison s’effondre chaque jour.

Souvenirs entomologiques (1870-1889)

Ils craignent qu’une page qui se lit sans fatigue ne soit pas toujours l’expression de la vérité.

Souvenirs entomologiques (1870-1889)

La guerre, l’art de tuer en grand et de faire avec gloire ce qui, fait en petit, conduit à la potence.

Souvenirs entomologiques (1870-1889)

Tout finit afin que tout recommence, tout meurt afin que tout vive.

Souvenirs entomologiques (1870-1889)

Que ne ferait-on pas dans l’espoir d’une idée!

Souvenirs entomologiques (1870-1889)

Les ruines elles-même doivent périr.

Souvenirs entomologiques (1870-1889)

Le savoir humain sera rayé des archives du monde avant que nous ayons le dernier mot d’un moucheron.

Souvenirs entomologiques (1870-1889)

L’homme succombera tué par l’excès de ce qu’il appelle la civilisation.

Souvenirs entomologiques (1870-1889)

L’égalité, la seule égalité en ce monde, l’égalité devant l’asticot.

Souvenirs entomologiques (1870-1889)