Acceuil / Citation

Citations de : Jean Gastaldi

L’union de deux êtres c’est le mystère de l’amour.

Le petit livre du Mariage (2006)

La tendresse est la caresse de l’amour.

Le petit livre de la Tendresse (1999)

La tendresse c’est voir avec le coeur et agir avec le corps.

Le petit livre de la Tendresse (1999)

La tendresse est le premier geste d’amour.

Le petit livre de la Tendresse (1999)

Il y a dans le regard des grands-parents une lumière particulière qui ne s’éteindra jamais.

Le petit livre des grands-pères et des grands-mères (2003)

Une grand-mère porte en elle les quatre saisons Le printemps pour aimer toujours, l’été pour rayonner près de nous, l’automne pour apprécier les couleurs de la vie et l’hiver pour le feu qu’elle anime.

Le petit livre des grands-pères et des grands-mères (2003)

Peu importe la façon dont on les nomme: Mamie, Papi, Granny, Papou… Il s’agit toujours de noms plein d’amour.

Le petit livre des grands-pères et des grands-mères (2003)

Si les joues de grand-mères sont un peu fripées c’est d’avoir reçu trop de mes baisers.

Le petit livre des grands-pères et des grands-mères (2003)

Comment se fait-elle appeler? Grand-mère, grand-maman, mamie, mémé… Peu importe, c’est toujours un mot de tendresse.

Le petit livre des grands-pères et des grands-mères (2003)

Une grand-mère c’est la douceur alliée à l’expérience.

Le petit livre des grands-pères et des grands-mères (2003)

La mémoire d’une grand-mère est comme un grenier plein de souvenirs et de trésors dont elle détient la clé.

Le petit livre des grands-pères et des grands-mères (2003)

Une maman c’est celle qui rafraîchit notre coeur en été et réchauffe notre coeur en hiver.

Le Petit Livre de la maman (2002)

Une lettre d’une mère si l’on sait bien la lire est toujours une lettre d’amour.

Le Petit Livre de la maman (2002)

Une maman, c’est la caresse d’une vie.

Le Petit Livre de la maman (2002)

Par les yeux de sa maman on découvre la dimension de l’amour.

Le Petit Livre de la maman (2002)

Mettre au monde c’est prolonger l’oeuvre de l’amour et le prolonger.

Le Petit Livre de la maman (2002)

Une maman c’est à la fois un nid et un horizon.

Le Petit Livre de la maman (2002)

Le câlin, qui seul apaise les gros chagrins.

Le Petit Livre de la maman (2002)

Le véritable amour d’une mère c’est d’aider l’enfant à couper le cordon ombilical.

Le Petit Livre de la maman (2002)

Une maman c’est celle qui gronde mais qui pardonne tout.

Le Petit Livre de la maman (2002)

L’amour d’une mère c’est le baume miracle qui guérit toutes les blessures.

Le Petit Livre de la maman (2002)

Etre heureux, c’est savoir se contenter de peu et privilégier la qualité sur la quantité.

Le Petit livre des gens heureux (2003)

Etre heureux et le vivre pleinement, c’est le début d’une sagesse de vie.

Le Petit livre des gens heureux (2003)

Etre heureux, c’est aussi percevoir la vie comme un don; en comprendre sa fragilité et donc la vivre avec attention et conscience.

Le Petit livre des gens heureux (2003)

Etre heureux, c’est savoir partager.

Le Petit livre des gens heureux (2003)

Pour être heureux, il faut rechercher les moments de tendresse et être généreux de coeur.

Le Petit livre des gens heureux (2003)

L’amour paternel est peut-être le sentiment le plus élevé du don.

Le Petit Livre de Papa (2004)

Maman est le premier mot que l’on prononce et le dernier dont on se souvient.

Le Petit Livre de la maman (2002)

Une maman c’est un soleil qui réchauffe mais ne brûle pas et un clair de lune qui illumine tous nos rêves.

Le Petit Livre de la maman (2002)

L’amour d’une mère se transmet à l’enfant qui fera de sa maman une délicieuse grand-mère.

Le Petit Livre de la maman (2002)

Une maman manie deux forces: la tendresse et l’amour.

Le Petit Livre de la maman (2002)

La présence de notre maman nous donne le sentiment d’être immortel.

Le Petit Livre de la maman (2002)

Nous recherchons tout notre vie ce premier baiser reçu dès la naissance.

Le Petit Livre de la maman (2002)

Notre mère c’est le bâton sur lequel nous nous appuyons tout notre vie pour avancer.

Le Petit Livre de la maman (2002)

Fêter sa mère comme si elle était éternelle c’est y penser tous les jours.

Le Petit Livre de la maman (2002)

Mettre au monde son enfant c’est se donner soi-même pour toujours.

Le Petit Livre de la maman (2002)

Quoiqu’il arrive on peut renier sa mère, jamais une maman.

Le Petit Livre de la maman (2002)

Une maman est un porte-bonheur pour la vie.

Le Petit Livre de la maman (2002)

Un père s’impose, un papa se fait aimer.

Le Petit Livre de Papa (2004)

Un papa, c’est l’autorité côté cour et la tendresse côté jardin.

Le Petit Livre de Papa (2004)

Respecter sa mère, c’est respecter la vie.

Le Petit Livre de Maman (2000)

Sans que cela soit un devoir, il y a plus d’une mère qui donnerait sa vie pour ses enfants.

Le Petit Livre de Maman (2000)

On est si près de la vérité lorsque l’on dit que notre maman est la plus belle du monde.

Le Petit Livre de Maman (2000)

Il y a chez la mère qui adopte un enfant un sentiment sublime qui se rapproche du don pour le don.

Le Petit Livre de Maman (2000)

Le bon vivant n’est pas celui qui mange beaucoup, mais celui qui goûte avec bonheur à toutes les formes de la vie.

Bonheur d'aimer

Aimer ne peut être que joie et bonheur, sinon ce n’est pas de l’amour.

Bonheur d'aimer

Une maman, c’est la meilleure des infirmières, au talent de magicienne.

Une maman, c’est celle qui gronde mais qui pardonne tout.

Une maman qui vous borde au lit laisse un parfum de sommeil.

Une maman formidable donne toujours une grand-mère exceptionnelle.

Une maman est semblable à une rose qui ne se fane jamais.

Une maman c’est comme du coton: elle est douce à l’intérieur comme à l’extérieur et nettoie tous les maux.

Quelle étrange et indicible sensation que d’entendre sa fille être appelée «maman».

Le véritable amour d’une mère, c’est d’aider l’enfant à couper le cordon ombilical.

La filiation, c’est une notion de sentiments plus que de gènes.

La fête des mères est la seule fête laïque qui soit aussi spirituelle.

Le vrai courage prend toujours une forme solitaire.

Le Petit Livre du Courage (2003)

Accepter la défaite peut être aussi une forme de courage.

Le Petit Livre du Courage (2003)

La bravoure est la forme la plus haute de la liberté.

Le Petit Livre du Courage (2003)

Le courage ce n’est pas la victoire que l’on remporte sur les autres, mais celle que l’on remporte sur soi-même.

Le Petit Livre du Courage (2003)

Si l’on aime vraiment quelqu’un on doit lui permettre d’être libre.

Le petit livre de la Liberté (2005)

L’amour libère, la passion attache.

Le petit livre de la Liberté (2005)

Il ne suffit pas d’être libre, il faut faire quelque chose d’essentiel de cette liberté.

Le petit livre de la Liberté (2005)

La liberté consiste à accepter – telle la rose – à la fois les épines et le parfum.

Le petit livre de la Liberté (2005)

Le véritable amour n’enchaîne pas, il rend libre.

Le petit livre de la Liberté (2005)

Etre libre, c’est aussi obéir à ce qui est juste.

Le petit livre de la Liberté (2005)

Compatir, c’est comprendre.

Le Petit Livre de la compassion (2005)

Donner, c’est aussi donner de la joie.

Le Petit Livre de la compassion (2005)

La compassion est le sourire de la générosité.

Le Petit Livre de la compassion (2005)

Etre généreux, c’est générer le bien pour autrui.

Le Petit Livre de la compassion (2005)

On peut grandir, et même vieillir, mais pour sa maman on est toujours un petit enfant.

Le Petit Livre de la maman (2002)

Notre champ d’expérience est large. A nous de faire pousser des fleurs au lieu d’y laisser proliférer des ronces et épines.

Le Petit Livre de la pensée positive (2004)

N’être ni envieux, ni impatient, c’est posséder la clé du bien-vivre.

Le Petit Livre de la pensée positive (2004)

Il y a dans le lever et le coucher du soleil des rayons de bonheur.

Le Petit Livre du bonheur (1999)

Il y a en chacun un brave qui sommeille. Reste à décider de l’heure du réveil.

Le Petit Livre du Courage (2003)

Le courage est comme une épée de lumière qu’il faut apprendre à manier. Ne dit-on pas: Prendre son courage à deux mains?

Le Petit Livre du Courage (2003)

Quelques mots doux chuchotés à l’oreille sont une invitation à la tendresse.

Le petit livre de la Tendresse (1999)

La tendresse d’un moment est ce doux geste qui tend vers l’amour.

Le petit livre de la Tendresse (1999)

La tendresse est incarnée par l’amour de la mère pour son enfant.

Le petit livre de la Tendresse (1999)

Avoir de la tendresse c’est percevoir le côté émouvant de l’autre.

Le petit livre de la Tendresse (1999)

La tendresse est un concentré silencieux de mots d’amour.

Le petit livre de la Tendresse (1999)

La tendresse est l’expression de la douceur de l’amour.

Le petit livre de la Tendresse (1999)

La tendresse ce n’est pas seulement regarder dans la même direction, c’est voir dans le même regard.

Le petit livre de la Tendresse (1999)

Un geste tendre a la délicatesse d’un pétale de rose.

Le petit livre de la Tendresse (1999)

Le premier geste de tendresse n’est-il pas celui d’une mère posant son enfant sur son sein.

Le petit livre de la Tendresse (1999)

La tendresse est la constance de l’amour au-delà de toutes épreuves rencontrées.

Le petit livre de la Tendresse (1999)

L’homme seul est plus libre qu’une foule qui scande les mêmes slogans.

Le petit livre de la Liberté (2005)

Vivre debout, c’est vivre libre.

Le petit livre de la Liberté (2005)

Notre liberté commence par celle des autres.

Le petit livre de la Liberté (2005)

La tendresse, ce sont ces petites mains potelées qui préparent en cachette les cadeaux pour la fête de leur maman.

Le petit livre de la Tendresse (1999)

Tendre est la nuit qui conduit à la complicité des corps enlacés.

Le petit livre de la Tendresse (1999)

Que faut-il pour être tendre? Il faut être deux.

Le petit livre de la Tendresse (1999)

La tendresse est une effusion du coeur semblable à une gerbe de bonheur.

Le petit livre de la Tendresse (1999)

La tendresse, c’est quand pour la première fois le petit enfant prononce le mot papa ou maman.

Le petit livre de la Tendresse (1999)

La tendresse précède l’amour et lui succède.

Le petit livre de la Tendresse (1999)

La tendresse est la volupté du bonheur.

Le petit livre de la Tendresse (1999)

Une grand-mère, c’est une maman qui a trop grandi.

Le petit livre des grands-pères et des grands-mères (2003)

Le mariage se célèbre en un jour et se construit toute une vie.

Le petit livre du Mariage (2006)

La passion a ses limites, l’amour n’en a aucune.

Le petit livre du Mariage (2006)

Les grains de riz que l’on jette sur les mariés sont autant de myriades de voeux de bohneur.

Le petit livre du Mariage (2006)

C’est dans le regard des mariés que nous pouvons lire le livre du bonheur.

Le petit livre du Mariage (2006)

Après l’échange des alliances, le baiser des mariés est toujours un premier baiser.

Le petit livre du Mariage (2006)

Se marier, c’est s’unir. S’aimer, c’est se donner.

Le petit livre du Mariage (2006)

On ne se marie qu’un seul jour mais on garde sa robe de mariée toute sa vie.

Le petit livre du Mariage (2006)

Il es dit: mariage pluvieux, mariage heureux. Mais si le temps se met au beau, c’est que la vie sourit aux époux nouveaux.

Le petit livre du Mariage (2006)