Acceuil / Citation

Citations de : Jean-François Collin d'Harleville

Soyez toujours honnête et raisonnable: Cette maison pour vous sera très agréable.

Le vieux célibataire (1792), I, 6

Il était inutile, je pense, De vous parler d’un goût de la première enfance. … Ces goûts formés, nourris dès nos plus jeunes ans, Sont souvent nos plus doux, nos plus profonds penchants.

Les Artistes (1796)

Ces premières amours ne s’effacent jamais.

Les Artistes (1796)

Toujours une âme tendre est tant soit peu jalouse.

Monsieur de Crac dans son petit castel ou les Gascons (1791)

L’enfance est consacrée Aux doux jeux; la jeunesse à l’amour est livrée, Et l’âge mûr au soin d’établir sa maison. Croyez-moi, le bonheur est de toute saison.

L'Optimiste, ou l'homme toujours content (1788), III, 9

Avant que de nous battre, Messieurs, il est un point qu’il est bon de débattre.

Eve a pêché, pourquoi? Parce qu’on la flatta. – Exemple que depuis mainte femme imita.

Et l’hymen le plus doux est toujours une chaîne.

Les Châteaux en Espagne

Il faut aimer les gens, non pour soi, mais pour eux.

L'Optimisme

Impossible est un mot que je ne dis jamais.

Malice pour Malice

La santé peut paraître à la longue un peu fade; Il faut, pour la sentir, avoir été malade.

L'Optimiste, ou l'homme toujours content (1788), I, 1

A l’amitié, il n’est rien d’impossible.

Les Châteaux en Espagne (1789), II, 10, M. D'Orlange

La constance n’est point la vertu d’un mortel; Et pour être constant, il faut être éternel.

L'Inconstant (1780)

Mieux vaut ne pas manger, que manger à demi.

Monsieur de Crac dans son petit castel ou les Gascons (1791)

Loin de moi les soupçons et les certificats: Cela répugne trop a des coeurs délicats. Le charme de la vie est dans la confiance.

L'Optimiste, ou l'homme toujours content (1788), II, 4

Tenez, c’est qu’entre nous Un peut être honnête homme et fort mauvais époux.

Le vieux célibataire (1792)

Ce n’est point là un célibataire; c’est un vieillard en enfance.

Le vieux célibataire (1792)

La célébrité ne vaut pas le bonheur.

Les Artistes (1796), II, 3

Dans la vie humaine, Le bonheur, tôt ou tard, fait oublier la peine.

L'Optimiste, ou l'homme toujours content (1788), V, 13

C’est une triste chose, au fait, qu’un vieux garçon! On se marie, on a des enfants; on amasse: Et, si l’on meurt, du moins on sait où le bien passe.

Le vieux célibataire (1792), II, 7

Flatteuse illusion! doux oubli de nos peines! – Oh! qui pourrait compter les heureux que tu fais?

Les Châteaux en Espagne

Rarement un valet dit du bien de son maître.

Les Châteaux en Espagne

Nous n’avions pas le sou mais nous étions contents; – Nous étions malheureux, c’était là le bon temps.

Poésies fugitives

Le ciel bénit toujours les nombreuses familles.

Les Châteaux en Espagne