Acceuil / Citation

Citations de : Jean Echenoz

Accommodé avec un regard et un sourire appropriés, le silence peut donner d’excellents résultats.

Je m'en vais (1999)

Chacun sait qu’on ne trouve personne quand on cherche, mieux vaut ne pas avoir l’air de chercher, se comporter comme si de rien n’était.

Je m'en vais (1999)

On invente avec un stylo, on se juge à la machine.

Quoique j’eusse tâché de procéder un peu plus adroitement, plus allusivement, moins frontalement, bref.

Nous trois (1992)

On s’en veut de sortir de son bain. Il est dommage d’abandonner l’eau tiède et savonneuse, où des cheveux perdus enlacent des bulles parmi les cellules de peau frictionnée.

Ravel (2006)

Je ne sais pas vous mais moi, tous ces exploits, ces records, ces victoires, ces trophées, on commencerait peut-être à en avoir un peu assez. Et cela tombe bien car voici qu’Emile va se mettre à perdre.

Courir (2008)

Et puis tu sais comme est l’amour, toujours pareil, c’est la compassion ou le reflet.

Un an (1997)

Le pou, le rat, obstinés et précis, organisés, habités d’un seul but comme des monosyllabes, l’un et l’autre n’ayant pour objectif que ronger votre chair ou pomper votre sang, de vous exterminer chacun à sa manière…

14 (2012)

Le singulier, dit-il, quand c’est possible dans une phrase, c’est toujours mieux que le pluriel.

Jérôme Lindon (2001)

Il dévida tout un écheveau d’explications ou d’arguments d’où il était impossible de démêler le vrai du faux, en supposant ces catégories susceptibles à elles seules de partager strictement son discours en deux, sans qu’il subsiste un reste.

Le Méridien de Greenwich (1979)

On ne s’expose pas sans risque aux confidences comme à certaines radiations.

Lac (1989)

C’est ainsi que naissent les grandes inventions: par le contact inopiné de deux produits posés par hasard, l’un à côté de l’autre, sur une paillasse de laboratoire.

Je m'en vais (1999)

Les seuls qui ont eu un peu de sens artistique, ç’a été les papes et les rois.

Je m'en vais (1999)

Dès que l’art et l’argent sont en contact, nécessairement ça cogne sec.

Je m'en vais (1999)

Personne ne se repose jamais vraiment, on imagine qu’on se repose ou qu’on va se reposer mais c’est juste une petite espérance qu’on a, on sait bien que ça n’existe pas, ce n’est qu’une chose qu’on dit quand on est fatigué.

Je m'en vais (1999)