Acceuil / Citation

Citations de : Jean Baudrillard

La télévision ne connaît pas la nuit. Elle est le jour perpétuel.

Cool Memories (1980-1985)

La publicité réalise ce prodige d’un budget considérable consumé à seule fin non pas d’ajouter, mais d’ôter à la valeur d’usage des objets, d’ôter à leur valeur/temps en les assujettissant à leur valeur/mode et au renouvellement accéléré.

La société de consommation (1978)

L’espace est ce qui fait que tout n’est pas à la même place. Le langage est ce qui fait que tout ne signifie pas la même chose.

Cool Memories (1980-1985)

Il faut se méfier des traîtrises du langage. La langue de bois dit en général le contraire de ce qu’elle pense. Elle dit ce qu’elle pense en secret, par une sorte d’humour involontaire. Et le sigle SOS en fait intégralement partie.

Cool Memories (1980-1985)

La télé : chaque image y est un évanouissement sans lendemain.

Cool Memories (1980-1985)

Il est difficile de remédier à notre propre tristesse parce que nous en sommes complices. Il est difficile de remédier à celle des autres parce que nous en sommes captifs.

Cool Memories (1980-1985)

Communiquer ? Communiquer ? Il n’y a que les vases qui communiquent.

Cool Memories (1980-1985)

La démocratie, c’est la ménopause des sociétés occidentales, la Grande Ménopause du corps social. Et le fascisme est leur démon de midi.

Cool Memories (1980-1985)

La société de consommation a besoin de ses objets pour être et plus précisément elle a besoin de les détruire.

La société de consommation (1978)

Ce que nous donnent les communications de masses, ce n’est pas la réalité, c’est le vertige de la réalité. Ou encore, sans jeu de mots, une réalité sans vertige.

La société de consommation (1978)

Il faut être à la fois totalement vital et totalement irréel.

Cool Memories (1980-1985)

Il n’y a aucun sens à refuser les honneurs – c’est en effet leur faire bien trop d’honneur. La seule stratégie est de faire en sorte qu’ils ne vous incombent jamais.

Cool Memories (1980-1985)

Si vous dites: je vous aime, c’est déjà le langage que vous vous mettez à aimer, c’est donc déjà une forme de rupture et d’infidélité.

Cool Memories (1980-1985)

Il y a un pacte d’orgueil dans l’amour d’un couple, un pacte de gloire, au moins aussi fondamental que l’émotion sexuelle. Celle-ci s’épuise en silence dans les corps, le pacte, lui, ne peut être rompu que par la parole.

Cool Memories (1980-1985)

La séduction plonge dans la discrimination comme dans la prédestination. Le jour et la nuit n’ont pas à être égaux, ni une race égale à l’autre: elles ont à se séduire.

Cool Memories (1980-1985)

Nous sommes mâles et femelles, adultes et enfants, gouins, gouines et pédés, baiseuses, baiseurs, enculées, enculeuses.

De la séduction (1979)

Conjurer la puissance féminine de fécondité, l’encercler, la circonscrire, éventuellement la simuler et se l’approprier, telle est l’entreprise de la couvade.

De la séduction (1979)

Rien de plus mystérieux qu’un téléviseur qui marche dans une pièce vide: on dirait qu’une autre planète vous parle. On l’imagine très bien fonctionnant encore après la disparition de l’homme.

La tristesse de l’intelligence artificielle est qu’elle est sans artifice, donc sans intelligence.

Cool Memories (1980-1985)

Le spectacle de la machine qui produit du sens dispense l’homme de penser.

On revient avec le crédit à une situation proprement féodale, celle d’une fraction de travail due d’avance au seigneur, au travail asservi.

Le Système des objets (1972)

L’art publicitaire consiste surtout en l’invention d’exposés persuasifs qui ne soient ni vrais ni faux.

La société de consommation (1978)

Le pouvoir n’existe plus que comme un simulacre.

Oublier Foucault (1982)

La séduction est de l’ordre du rituel, le sexe et le désir de l’ordre du naturel.

De la séduction (1979)

Une dépense, c’est-à-dire une richesse manifestée, est une destruction manifeste de la richesse.

Pour une critique de l'économie politique du signe (1976)

Chaque bibelot repose sur un napperon. Chaque fleur a son pot, chaque pot son cache-pot… non seulement posséder, mais souligner deux fois, trois fois ce qu’on possède, c’est la hantise du pavillonnaire et du petit possédant.

Pour une critique de l'économie politique du signe (1976)

Le goût de l’ancien est caractéristique du désir de transcender la dimension de la réussite économique… L’ancien, c’est, entre autres choses, la réussite sociale qui se cherche comme légimité, une hérédité, une sanction noble.

Pour une critique de l'économie politique du signe (1976)

Les objets ne s’épuisent jamais dans ce à quoi ils servent, et c’est dans cet excès de présence qu’ils prennent leur signification de prestige, qu’ils «désignent» non plus le monde, mais l’être et le rang social de leur détenteur…

Pour une critique de l'économie politique du signe (1976)

Jadis, il fallait craindre de mourir dans le déshonneur ou le péché. – Aujourd’hui, il faut craindre de mourir idiot. Or, il n’y a pas d’extrême-onction pour vous absoudre de l’idiotie.

Nous ne voulons plus d’un destin. Nous voulons une histoire.

Le hasard, c’est le purgatoire de la causalité.

L’idée de la décadence de l’Occident fait partie de son langage culturel. L’Occident s’est toujours plu à imaginer sa propre mort.

La neige n’est plus un don du ciel. Elle tombe exactement aux endroits marqués par les stations d’hiver.

Un jugement négatif vous satisfait plus encore qu’une louange, pourvu qu’il respire la jalousie.

Si vous tuez mille hommes, la mort de chacun a mille fois moins d’importance que s’il était mort seul.

Pourquoi la débilité des débiles est-elle devenue un fait de culture, alors que le fait bien plus épouvantable de la bêtise ordinaire ne bouleverse personne?

Les statistiques sont une forme d’accomplissement de désir, tout comme les rêves.

Le plaisir de l’eau sur les lèvres est supérieur à celui de boire.

La gloire auprès du peuple, voilà à quoi il faut aspirer. Rien ne vaudra jamais le regard éperdu de la charcutière qui vous a vu à la télévision.

L’information peut tout nous dire. Elle a toutes les réponses. Mais ce sont des réponses à des questions que nous n’avons pas posées, et qui ne se posent sans doute même pas.

L’eau en poudre: il suffit de rajouter de l’eau pour obtenir de l’eau.

Halloween n’a rien de drôle. Ce festival sarcastique reflète plutôt une soif de revanche des enfants sur le monde adulte.

Femme vêtue: obligation de voir, interdiction d’y toucher. Femme dévêtue: obligation de toucher, interdiction de regarder.

Certaines femmes ne rêvent que de gagner un homme. D’autres, plus rares, ne rêvent que de les perdre.