Acceuil / Citation

Citations de : Janine Boissard

Grandir, c’est sans doute aussi savoir pardonner les blessures qui vous sont faites par inadvertance et dont on est le seul à pouvoir mesurer la profondeur.

Malek, une histoire vraie (2008)

Une vie réussie est un rêve d’enfant réalisé.

Sois un homme, papa (2010)

Pour grandir, mademoiselle Forgeot, il faut parfois aller au-dessus de ses forces.

Une grande petite fille (1992)

Confier pour l’adoption un enfant dont on sait qu’on ne pourra le rendre heureux est un acte d’amour.

L' Amour, Béatrice (1991)

La musique, langage universel que chacun s’approprie en l’accordant aux couleurs de son âme, sans pour autant en dénaturer la beauté.

Chuuut ! (2013)

Maman dit que tu dois surtout pas t’enfermer dans le souvenir, reprends doucement Adèle. Si tu t’enfermes, t’avances plus. Tu dois mettre le mauvais dans un coin, garder le bon et regarder devant.

Belle arrière-grand-mère (2014)

La poésie est partout, même dans les chiffres, dixit Queneau.

Une grande petite fille (1992)

Dans la famille on ne pleure pas en public, même si le public, c’est la famille.

Chuuut ! (2013)

Faible, permets-toi de l’être encore. C’est une force.

La maison des enfants (2000)

Tel est le rôle de l’artiste : faire vibrer en chacun la corde sensible, exprimer son chant le plus profond.

Une grande petite fille (1992)

Quand on est petit, on voit ses grands-parents comme des bras qui vous enveloppent, des câlins et des histoires qui, au début, font peur, mais qui finissent toujours bien, gentils récompensés, méchants punis.

Chuuut ! (2013)

Il y a toutes sortes de colères, les noires, les bleues, comme la peur, les dantesques, les colères rentrées que l’on retient parfois pendant si longtemps que lorsqu’elles explosent, c’est la tuerie.

Chuuut ! (2013)

On se rend compte parfois que l’on a des phrases entières en attente, des cris aussi, sûrement.

Une femme réconciliée (1986)

Certaines encres, quand vous cherchez à les effacer, c’est pire que tout: ça se répand, toute la page est gâchée. J’ai toujours pensé qu’on n’effaçait pas ce qui était inscrit en profondeur. Ca reste: que tu sois ici ou ailleurs.

L'Esprit de famille, Cécile et son amour (1984)

Il arrive qu’on sache à l’avance ce qui fera un souvenir. Cela peut être quelque chose de très insignifiant: un bruit, une odeur, un instant.

Vous verrez... vous m'aimerez (1987)

Certains lieux se gravent à jamais en vous par le rayonnement secret, spirituel, de ceux qui les habitent. C’est ce qu’on appelle l’atmosphère.

Vous verrez... vous m'aimerez (1987)

Si tu as une journée difficile, fixe les petites lumières… Le café que tu vas prendre avec une amie, l’émission qui t’intéresse, le livre qui t’attend. La vie est faite de ces petites joies-là.

Vous verrez... vous m'aimerez (1987)

On peut tout savoir sur la cellule nucléaire et être atteint de cécité galopante en ce qui concerne ses plus proches.

La maison des enfants (2000)

Quand un homme pleure, des tas de mots comme force, fierté, virilité, des châteaux forts avec tours et oriflammes s’effondrent.

L'Esprit de famille, Cécile et son amour (1986)

Un écrivain peut finir par devenir un simple jongleur de mots plus ou moins adroit. Il peut en arriver à oublier l’essentiel: cette source qui coule au fond de nous et qui est le véritable lieu de rencontre des êtres.

L'Esprit de famille, Claire et le bonheur (1981)

L’automne, c’est cousu de moments de grâce, qui ne durent pas.

La maison des enfants (2000)

Le soir, comme Grand-mère a vécu à l’époque des bougies, au lieu de dire Eteignez la lumière, elle dit Soufflez.

Je serai la princesse du château

Il y a toutes sortes de silences. On parle de silence religieux, de silence de mort. Il peut y en avoir aussi de respect, de regret, de honte.

Chuuut ! (2013)

Il y a une chose à laquelle il ne faut pas céder, dit elle, le regret ! Le regret, c’est marcher à reculons. Qu’on ait eu raison ou non, il faut toujours regarder devant.

L'Esprit de famille, Les secrets du bonheur (1979)

La fidélité n’est pas l’absence de désir mais le refus de le concrétiser.

L'Amour, Béatrice (1991)

La retraite, qu’est-ce que c’est, sinon la permission officielle de rouiller?

Une femme neuve (1980)

Il y a deux âges pour faire des bêtises, la jeunesse parce qu’on a tout le temps devant soi; la vieillesse parce qu’il n’en reste plus beaucoup.

L'Esprit de famille, Claire et le bonheur (1981)

Aimer, c’est prendre le risque de souffrir. Et certains, qui en ont trop bavé, préfèrent s’abstenir. Mais ils ne sont pas toujours maîtres de leurs sentiments; alors à la fois ils aiment et font tout pour être rejetés.

La maison des enfants (2000)

L’esprit de famille, n’est pas pour moi un arbre isolé. Il procure à ceux qui le désirent et s’arrêtent à ses côtés, ombrage, refuge et oxygène. Et lui aussi a besoin de son entourage, il s’en nourrit.

L'Esprit de famille, Cécile et son amour (1984)

Timidité, c’est un mot plutôt gentil, amusant à prononcer et qui renferme un gros point d’interrogation sur soi-même.

Une femme neuve (1980)

Le livre est comme une grotte un peu magique que chacun explore avec sa propre lumière intérieure pour y chercher sa vérité.

Une femme réconciliée (1986)

Le rire: dernière défense avant les larmes.

Une femme réconciliée (1986)

La retraite, qu’est-ce que c’est, sinon la permission officielle de rouiller.

Une femme neuve (1980)

Toutes les chansons ont le même refrain, murmuré, hurlé ou sangloté : sans amour, t’es mort.

Chuuut ! (2013)

Avoir l’esprit de famille, c’est aimer se retrouver parmi les siens, non pour s’y enfermer, mais pour y prendre des forces afin de mieux s’ouvrir aux autres.

L'Esprit de famille, Les secrets du bonheur (1979)

La liberté est un chiendent, cette plante qui développe sous terre des rhizomes que l’on dit aériens, dont ne vient à bout ni la roche la plus dure, ni les barbelés des ronces. A la première fissure, au premier rayon de soleil, elle refleurit.

Malek, une histoire vraie (2008)

Il me semble à la fois que le temps se traîne comme un escargot et qu’il m’échappe ; c’est le grand tourment de l’espérance.

Chuuut ! (2013)

Sans bois, une maison est sans racine.

Chuuut ! (2013)

L’amour, il faut parfois en rire si l’on ne veut pas en mourir.

Une grande petite fille (1992)

La seule façon de vivre bien est d’être en accord avec sa conscience, de ne jamais tricher avec soi-même.

Chuuut ! (2013)

On ne replante pas sur du malheur, on replante en remplaçant les mauvaises images par les bonnes, les larmes par des sourires, sans pour autant oublier ceux qui sont partis.

Chuuut ! (2013)