Acceuil / Citation

Citations de : Jacob Cohen, dit Rodney Dangerfield

J’étais tellement laid… que ma mère avait encore des nausées, même après ma naissance.

J’étais tellement laid quand j’étais bébé, que quand je jouais dans le bac à sable, le chat m’envoyait du sable sur la tête pour me recouvrir.

J’étais si laid quand j’étais petit, que mon père avait gardé dans son portefeuille la photo de gosse qui était dedans lorsqu’il l’avait acheté.

Je pense pouvoir dire sans me tromper que mes parents ne m’aimaient pas. Mes jouets de bains, c’étaient un grille-pain et une radio.

Je me souviens du jour où j’ai été kidnappé. Mes ravisseurs, pour montrer leur détermination, ont envoyé un bout de mon petit doigt à mon père. … Et mon père leur a répondu qu’il voulait plus de preuves.

Je dis à ma femme la vérité. Je lui avouai que je voyais un psychiatre. Alors, elle m’avoua tout. Qu’elle voyait un psychiatre, deux plombiers et un barman.

Nous faisons chambre à part, nous allons dîner chacun de notre côté, nous prenons nos vacances séparément; nous faisons tout ce que nous pouvons pour sauvegarder notre mariage.