Acceuil / Citation

Citations de : Henri Gûys

La cécité est préférable à l’aveuglement.

Voyage en Syrie: peinture des moeurs musulmanes, chrétiennes et israélites (1855)

En se résignant au malheur, on le rend moins sensible.

Voyage en Syrie: peinture des moeurs musulmanes, chrétiennes et israélites (1855)

Pour sauver son âme, il faut combattre ses sens; le salut de notre vie dépend d’une bonne conduite.

Voyage en Syrie: peinture des moeurs musulmanes, chrétiennes et israélites (1855)

L’amour du pouvoir est la source de bien des maux.

Voyage en Syrie: peinture des moeurs musulmanes, chrétiennes et israélites (1855)

Les qualités secrètes d’un homme se révèlent par les conseils qu’on en reçoit.

Voyage en Syrie: peinture des moeurs musulmanes, chrétiennes et israélites (1855)

La noblesse gît dans les vertus, dans les talents, et non point dans la naissance, ni dans les richesses.

Voyage en Syrie: peinture des moeurs musulmanes, chrétiennes et israélites (1855)

La générosité fait le mérite du pauvre; l’avarice fait le mépris du riche.

Voyage en Syrie: peinture des moeurs musulmanes, chrétiennes et israélites (1855)

Par les aumônes on s’attache les coeurs; par la pénitence on se fait pardonner ses péchés.

Voyage en Syrie: peinture des moeurs musulmanes, chrétiennes et israélites (1855)

On guérit de la blessure d’une lame, on ne guérit pas de celle d’une langue.

Voyage en Syrie: peinture des moeurs musulmanes, chrétiennes et israélites (1855)

La langue est petite de forme, mais ses actions sont grandes.

Voyage en Syrie: peinture des moeurs musulmanes, chrétiennes et israélites (1855)

Etre l’obligé de quelqu’un, c’est être son esclave; s’acquitter de ce qu’on lui doit, c’est reconquérir sa liberté.

Voyage en Syrie: peinture des moeurs musulmanes, chrétiennes et israélites (1855)

Justice qui nous nuit, vaut mieux qu’ injustice qui nous réjouit.

Voyage en Syrie: peinture des moeurs musulmanes, chrétiennes et israélites (1855)

La pire des opinions est celle qui contrevient à la loi.

Voyage en Syrie: peinture des moeurs musulmanes, chrétiennes et israélites (1855)

La modération enrichit, la richesse séduit.

Voyage en Syrie: peinture des moeurs musulmanes, chrétiennes et israélites (1855)

La pire des pauvretés est la pauvreté d’esprit.

Voyage en Syrie: peinture des moeurs musulmanes, chrétiennes et israélites (1855)

La plus méchante action est de soutenir les méchants.

Voyage en Syrie: peinture des moeurs musulmanes, chrétiennes et israélites (1855)

L’épreuve rend l’homme digne d’estime ou de mépris.

Voyage en Syrie: peinture des moeurs musulmanes, chrétiennes et israélites (1855)

La meilleure oeuvre est celle qui s’accomplit.

Voyage en Syrie: peinture des moeurs musulmanes, chrétiennes et israélites (1855)

Travaillez pour un denier, et moquez-vous du fainéant.

Voyage en Syrie: peinture des moeurs musulmanes, chrétiennes et israélites (1855)

Quoi de plus près que la mort? Quoi de plus éloigné que l’espérance?

Voyage en Syrie: peinture des moeurs musulmanes, chrétiennes et israélites (1855)

La beauté de l’homme est dans la pureté de sa langue.

Voyage en Syrie: peinture des moeurs musulmanes, chrétiennes et israélites (1855)

Qui adoucit sa langue, multiplie ses amis.

Voyage en Syrie: peinture des moeurs musulmanes, chrétiennes et israélites (1855)

Celui qui ment aujourd’hui, se couvre de honte pour demain.

Voyage en Syrie: peinture des moeurs musulmanes, chrétiennes et israélites (1855)

Le menteur est honni tant qu’il ment.

Voyage en Syrie: peinture des moeurs musulmanes, chrétiennes et israélites (1855)

Le mensonge nous avilit devant Dieu et les hommes.

Voyage en Syrie: peinture des moeurs musulmanes, chrétiennes et israélites (1855)

Dieu aime la vérité et déteste le mensonge.

Voyage en Syrie: peinture des moeurs musulmanes, chrétiennes et israélites (1855)

Sois avec Dieu, et Dieu sera avec toi.

Voyage en Syrie: peinture des moeurs musulmanes, chrétiennes et israélites (1855)

La crainte de Dieu est le fondement de la sagesse.

Voyage en Syrie: peinture des moeurs musulmanes, chrétiennes et israélites (1855)

Il n’est pas de fonds plus productif que la sagesse. C’est pourtant une chose insaisissable, comme l’esprit, comme la science.

Voyage en Syrie: peinture des moeurs musulmanes, chrétiennes et israélites (1855)

Il n’est de meilleur compagnon que la sagesse.

Voyage en Syrie: peinture des moeurs musulmanes, chrétiennes et israélites (1855)