Acceuil / Citation

Citations de : Henri Duvernois

Ma femme, je ne saurais mieux la comparer qu’à une invention française: c’est moi qui l’ai trouvée, ce sont les autres qui en profitent.

Tout pourrait être mieux, mais tout pourrait être plus mal. Donc tout est bien.

On a beau pleurer très sincèrement, il y a toujours un moment où il faut se remettre de la poudre.

La Toussaint est le jour où les morts de demain vont rendre visite à ceux d’hier.

L’âge où l’on se décide à être jeune importe peu.

La Brebis galeuse

Certains êtres balancent entre le besoin de servir et le besoin de persécuter. Il leur faut haïr comme il leur faut aimer. Ce sont des coeurs à deux compartiments, des coeurs doubles.

Le luxe, c’est l’art des imbéciles.

La jeunesse est une courte erreur, et la vieillesse un long regret.

Je crois que notre visite leur a fait du bien. Tu as vu combien ils avaient l’air tristes quand nous sommes arrivés, et leur sourire joyeux quand nous sommes partis.

Le bonheur, c’est peut-être ça: l’imagination. Quand on en manque, il ne reste que les platitudes de la vie.

Un gentleman-farmer

Quand l’esclave trouve une occasion de devenir tyran, il ne la rate pas.

Cruautés

Prends ton parti de mes défauts, je m’arrangerai de tes qualités.

On est sûr d’aimer quand on est jaloux, comme on est sûr de vivre quand on se fait mal.

Les roses … ne savent pas, elles, qu’elles se faneront.

Beauté (1928)

Les plaisirs sont faits pour les gens qui ne s’amusent pas.

Le malheur ennoblit les femmes, tandis que le bonheur les rend bêtes et égoïstes. Il y a au fond d’une femme riche et aimée une béatitude imbécile.

Et dire que les vieux arbres sont si beaux ! Hélas, on n’est pas de bois.

Crapotte (1908)

Après tout, il faut toujours avoir une jeunesse. L’âge où l’on se décide à être jeune importe peu.

La Brebis galeuse (1924)

Tout homme, qu’il se raidisse ou non, qu’il essaie d’évoluer ou qu’il se consume en regrets, appartient à l’époque où il a été jeune.

L'Homme qui s'est retrouvé (1936)

La loi de l’équilibre. Quand l’esclave trouve une occasion de devenir tyran, il ne la rate pas.

Cruautés (1939)

Le bonheur c’est peut-être ça : l’imagination. Quand on en manque, il ne reste que les platitudes de la vie.

Un gentleman-farmer (1938)

Le mariage, un petit jeu de satiété.

Les silencieux ne sont pas forcément des penseurs: il y a des armoires fermées à clef qui sont vides.