Acceuil / Citation

Citations de : Hélène Grimaud

La musique est un prolongement du silence, elle est aussi ce qui la précède, ce qui retentit au coeur du morceau.

Variations sauvages (2003)

L’unique façon d’être poignante est d’être directe.

Variations sauvages (2003)

Jouer la musique de Bach ou les messes de Mozart, c’est peindre des icônes avec des sons.

Variations sauvages (2003)

Souvent, celui avec qui l’on s’oppose vous construit mieux que celui dont on se sent le plus proche.

Variations sauvages (2003)

Se souvenir, c’est aussi inventer. La mémoire est l’art magique de la composition.

Variations sauvages (2003)

A forcer ses désirs, on en fait des vérités, pire, des réalités.

Variations sauvages (2003)

Belle profession que celle de critique qui consiste à trouver le pire dans le meilleur et le meilleur dans le pire, faute d’un goût personnel ou désintéressé.

Variations sauvages (2003)

L’amour est partout où est l’art. L’art déploie l’amour. Lorsque les hommes croyaient en lui, je veux dire en l’Amour – eh bien leurs oeuvres s’enchantaient de son existence.

Leçons particulières (2005)

L’art tutoie l’âme car c’est à l’âme qu’il s’adresse. Il y a une puissance rédemptrice de l’art : il renouvelle la religion – ce lien à l’Amour, à qui on peut donner tous ses autres prénoms : création, joie, compassion.

Leçons particulières (2005)

La musique est l’accès à un ailleurs de la parole, que la parole ne peut pas dire et que le silence dit pourtant, en le taisant. Une musique sans silence, qu’est-ce sinon le bruit ?

Variations sauvages (2003)

Ce que vise tout artiste véritable, c’est à animer de sa vie la vie de l’oeuvre jouée, à lui donner tout son être, dans cet abandon parfait propre à l’amour.

Variations sauvages (2003)

Quelle que soit la distance qui sépare, il y a des gens qui ne vous ont jamais quittés et que vous ne quittez jamais. Nos âmes sont en gémellité, et toujours, toujours, dans un mouvement de liberté.

Leçons particulières (2005)

La mémoire est l’art magique de la composition.

Variations sauvages (2003)

Le bonheur ne s’obtient que par l’harmonie de son être avec la note qui l’exprime.

Variations sauvages (2003)

Un artiste est presque toujours tendu sur le bord du délire.

Variations sauvages (2003)

J’en suis sûre, les artistes respirent le monde par leurs paumes.

Variations sauvages (2003)

Nous sommes tous des mystères incarnés.

Variations sauvages (2003)