Acceuil / Citation

Citations de : Guénane Cade

L’enfance il faut la déglutir avant de ressurgir.

Couleur Femme (2007)

Avant de te diluer dans l’identique prends le maquis.

Couleur Femme (2007)

Poésie quelques lettres d’alphabet quarante siècles d’hémophilie.

Couleur Femme (2007)

Le mot mystère tout entier s’enveloppe dans un sac de femme.

Couleur Femme (2007)

N’asphaltez pas vos rêvesl’océan demeurel’espace le plus séducteurde la terre.

40 Pieds sur le Rhum (2003)

Emporte ton orgueilPoèteCar personne n’ira cueillirDes plumes de paon pourBalayer tes cendres.

Une île à découvrir?Vous même.

L'idée d'île (2003)

ÎleIdée rebelleSolidifiée.

Ile voisine (2001)

En tout abus d’espaceUn peu de mort frissonne.

Ile (1999)

Tout poème vous inviteA fuguer en vous-mêmeCe gouffre où personneNe vous coupe la parole.

Poing d'Ombre (2000)

Amour ce mot dans la tête peut tenir plus de place que trois cent mille morts pliés dans un journal.

Couleur Femme (2007)

Où se faire extraire un amour sans douleur?

Couleur Femme (2007)

La Poésie n’a pas à convaincre elle balbutie de la Vie.

Couleur Femme (2007)

Dire c’est dégarnir.

Couleur Femme (2007)

La désespérance commence quand les yeux se taisent.

Couleur Femme (2007)

Docile et solide en amour ces mots se tournent le dos.

Couleur Femme (2007)

Ne pas vieillir le faire croire seul souci du sourire.

Couleur Femme (2007)

Enfant petit rien qui empire.

Couleur Femme (2007)

Si l’enfance donne sens à une vie l’issue fait frémir.

Couleur Femme (2007)

L’enfance ignore l’usure le temps la dilate.

Couleur Femme (2007)

A force d’avoir perdu la paroleDe nicher dans l’éternité des motsLa poésie s’étonneDe sa propre voix.

Les Yeux d'Argos (1997)

Etre poèteC’est percer une fenêtreQuand le mur n’en a pas.

Fenêtres (2000)