Acceuil / Citation

Citations de : Grégoire Delacourt

Elle gardait les mots en elle, comme s’ils étaient rares. Nous conjuguions le silence elle et moi : regards, gestes, soupires en lieu et place de sujets, verbes, compléments.

La Liste de mes envies (2012)

Toutes les femmes sont belles ici. Leurs yeux brillent. D’un morceau de tissu elles imaginent déjà une robe, un coussin, une poupée. Elles fabriquent des rêves elle ont la beauté du monde au bout de leurs doigts.

La Liste de mes envies (2012)

J’ai vu ces années sur son visage, j’ai vu le temps qui nous éloigne de nos rêves et nous rapproche du silence.

La Liste de mes envies (2012)

Fergus, son amoureux, est le seul Irlandais d’Angleterre, qui ne boit pas de bière et ce détail fit de moi une maman exaucée.

La Liste de mes envies (2012)

Les gens sont seuls avec leurs téléphones. Ils lancent des milliers de mots dans le vide de leurs vies.

La Liste de mes envies (2012)

L’amour, c’est un mot pour après. Quand on ne fourre plus et qu’il faut bien vivre ensemble.

L'Ecrivain de la famille (2011)

Papa, est-ce qu’on choisit sa vie ou est-ce que c’est elle qui choisit ? Réponds-moi, c’est important.

L'Ecrivain de la famille (2011)

J’aimais profondément ma vie et je sus à l’instant même où je le gagnais que cet argent allait tout abîmer, et pour quoi ?

La Liste de mes envies (2012)

Réaliser le rêve des autres, c’était prendre le risque de les détruire.

La Liste de mes envies (2012)

Il ne reste de ceux qui nous manquent que le manque justement que nous avons d’eux.

On ne voyait que le bonheur (2014)

Les hommes ne se relèvent jamais, c’est ce qui les rend touchants. Ils tombent toujours, avec plus ou moins de distinction ; leurs bras se tendent, leurs mains s’agrippent au vide de leurs illusions, leurs ongles se cassent.

On ne voyait que le bonheur (2014)

Il y a des malheurs si lourds qu’on est obligé de les laisser partir.

La Liste de mes envies (2012)

Pourquoi est-ce lorsqu’on les perd qu’on croise enfin ceux qui nous ont manqué ?

On ne voyait que le bonheur (2014)

Et si la désobéissance était le début de la paix ? Désobéir, décider, au risque de mettre sa vie en danger, et si c’était le danger, justement, que se trouvait le salut ? La dignité de soi. Les retrouvailles de soi.

On ne voyait que le bonheur (2014)

Comprendre, c’est faire un pas de géant vers l’autre. C’est le début du pardon.

On ne voyait que le bonheur (2014)

Un jour de douleur efface mille jours de bonheur. C’est injuste.

On ne voyait que le bonheur (2014)

Une chance, c’est le cadeau du pardon.

On ne voyait que le bonheur (2014)

On grandit mal sans l’ombre d’une mère. On grandit de traviole. On devient des ronces.

On ne voyait que le bonheur (2014)

L’amour rend aveugle, et sourd, et seul, et mutile, et on ne le sait qu’après.

On ne voyait que le bonheur (2014)

La douleur, c’est comme un corps étranger. On finit par fabriquer une coque, pour ne plus la sentir. Mais on ne peut pas guérir de ce qu’on ne sent pas.

On ne voyait que le bonheur (2014)

Pourquoi le désir ça met toujours le feu et ça finit en cendres.

On ne voyait que le bonheur (2014)

Pourquoi le bonheur et les arc-en-ciel ne sont-ils pas faits pour durer ?

On ne voyait que le bonheur (2014)

Quand tu es petit les étoiles sont plus éloignées et les rêves plus grands. Tu dois sauter pour attraper une pomme à un arbre, arracher quelques cerises. Tu as mille victoires.

On ne voyait que le bonheur (2014)

Il y a des malheurs si lourds qu’on est obligé de les laisser partir. On ne peut pas tout garder, tout retenir.

La Liste de mes envies (2012)

On devrait être vu comme on se voit : dans la bienveillance de l’estime de soi.

La première chose qu'on regarde (2013)

Les femmes ce sont les doigts et la main la passion.

La Liste de mes envies (2012)

Ce qu’on a vécu de beau devient-il laid parce que la personne qui embellissait votre vie vous a trahi ?

La Liste de mes envies (2012)

L’amour filial est terrifiant; son but est la séparation.

La première chose qu'on regarde (2013)

Le sucre fait grossir et fondre la douleur.

La première chose qu'on regarde (2013)

Le silence aussi possède la violence des mots.

La première chose qu'on regarde (2013)

Il aimait ses failles de porcelaine. Ses chutes. Toutes ces choses brisées à l’intérieur, comme chez lui. Ces choses peut être, comme l’écrivait Follain, qui attendent que les délivre une écriture.

La première chose qu'on regarde (2013)

On doit apprendre à écouter, et non seulement ses mots, mais son corps, sa vitesse, sa force, sa faiblesse et ses silences qui déséquilibrent; on doit perdre un peu de soi pour se retrouver dans l’autre.

La première chose qu'on regarde (2013)

Si on dit qu’un bonheur n’arrive jamais seul, les ennuis, eux, arrivent toujours en bande.

L'Ecrivain de la famille (2011)

Mon père se taisait parce qu’il savait que si les mots peuvent guérir, ils peuvent aussi blesser, détruire. Et nous n’osions poser de questions.

L'Ecrivain de la famille (2011)

Je m’étais préparée à vieillir à ses côtés sans qu’il ne m’ait jamais dit de mots jolis, une phrase fleurie, vous savez, ces idioties qui font chavirer le coeur des filles et les rendent fidèles pour toujours.

La Liste de mes envies (2012)

Moi les mots, j’aime bien. J’aime bien les phrases longues, les soupirs qui s’éternisent. J’aime bien quand les mots cachent parfois ce qu’ils disent; ou le disent d’une manière nouvelle.

La Liste de mes envies (2012)

Vous voyez, on se ment toujours. Parce que l’amour ne résisterait pas à la vérité.

La Liste de mes envies (2012)

Après le désir toujours vient l’ennui. Et il n’y a que l’amour pour venir à bout de l’ennui. L’amour, avec un grand A; notre rêve à toutes.

La Liste de mes envies (2012)

Les mots, j’aime bien. J’aime bien les phrases longues, les soupirs qui s’éternisent. J’aime bien quand les mots cachent parfois ce qu’ils disent; ou le disent d’une manière nouvelle.

La Liste de mes envies (2012)

Je pense que tout ce qui vient du passé n’est pas dépassé.

La Liste de mes envies (2012)

Réaliser les rêves des autres, c’était prendre le risque de les détruire.

La Liste de mes envies (2012)

Je possédais ce que l’argent ne pouvait pas acheter mais juste détruire. Le bonheur. Mon bonheur, en tout cas. Le mien. Avec ses défauts. Ses banalités. Ses petitesses. Mais le mien. Immense. Flamboyant. Unique.

La Liste de mes envies (2012)

Les gens sont seuls avec leur téléphone, ils lancent des milliers de mots dans le vide de leurs vies.

La Liste de mes envies (2012)

Les failles finissent toujours par s’agrandir.

L'Ecrivain de la famille (2011)

Quand on est très petit, la longueur des bras permet juste d’atteindre le coeur de ceux qui nous embrassent. Quand on est grand, de les maintenir à distance.

L'Ecrivain de la famille (2011)

Il n’y a que dans les livres que l’on peut changer de vie. Que l’on peut tout effacer d’un mot. Faire disparaître le poids des choses. Gommer les vilénies et au bout d’une phrase, se retrouver soudain au bout du monde.

La Liste de mes envies (2012)

La convoitise brûle tout sur son passage.

La Liste de mes envies (2012)

Elle gardait les mots en elle, comme s’ils étaient rares. Nous conjuguions le silence elle et moi: regards, gestes, soupirs en lieu et place de verbes, sujets, compléments.

La Liste de mes envies (2012)

Les hommes savent les désastres que certains mots déclenchent dans le coeur des filles: et nous, pauvres idiotes, nous pâmons et tombons dans le piège, excitées qu’un homme nous en ait enfin tendu un.

La Liste de mes envies (2012)

L’argent ne fait pas le bonheur mais le bonheur se paye.

La Liste de mes envies (2012)

Je possédais ce que l’argent ne pouvait pas acheter mais juste détruire. Le bonheur. Mon bonheur, en tout cas le mien. Avec ses défauts. Ses banalités. Ses petitesses. Mais le mien.

La Liste de mes envies (2012)

Avec l’expression un feu de paille, j’ai compris que même lorsqu’ils étaient jolis ou campagnards, les mots pouvaient être cruels.

L'Ecrivain de la famille (2011)

Je n’ai jamais demandé grand-chose dans ma vie, souffla-t-elle, je voulais juste rencontrer quelqu’un, avoir une jolie histoire d’amour, juste ça, une jolie histoire d’amour même ça je ne l’aurai pas eu.

L'Ecrivain de la famille (2011)

Nous nous aimions entre les mots et entre les lignes, dans les silences et les regards, dans les gestes les plus simples.

Les Quatre Saisons de l'été (2015)

J’étais faite pour les mots, pour les phrases qui transportent, pour les ailes qui s’ouvrent. J’étais faite pour le merveilleux d’une vie ; de celles qui finissent sans regret.

Les Quatre Saisons de l'été (2015)

Mes journées ont le parfum poussiéreux et étouffant de l’ennui.

Les Quatre Saisons de l'été (2015)

C’est toujours la même histoire, en temps de guerre comme en temps de paix, en été comme en hiver, cette nécessité de ne pas être seul. Cet appétit d’être aimé.

Les Quatre Saisons de l'été (2015)

Les hommes sont des voleurs qui ne gardent pas leur butin.

Les Quatre Saisons de l'été (2015)

Plus on se rapproche des choses, plus le mystère s’en éloigne.

Les Quatre Saisons de l'été (2015)

L’amour est d’avoir toujours quelque chose devant soi, un nouveau matin, puis un autre encore.

Les Quatre Saisons de l'été (2015)

N’est-ce pas qu’ils sont drôles les mots. On tombe amoureuse, puis on tombe enceinte, puis on tombe de haut.

Les Quatre Saisons de l'été (2015)

Les chagrins d’amour sont aussi une forme d’amour.

Les Quatre Saisons de l'été (2015)

Ce qu’il y a de bien dans le malheur, chantait Léo Ferré, c’est que c’est toujours le malheur des autres.

Les Quatre Saisons de l'été (2015)

Les fleurs et les rêves des hommes repoussent toujours.

Les Quatre Saisons de l'été (2015)

Les rêves des autres nous damnent. Aux chiottes !

L'Ecrivain de la famille (2011)

Il n’a pas été enlevé, il m’a enlevée de lui, il m’a extraite, amputée, effacée de lui, c’est tout.

La Liste de mes envies (2012)

Je lui avais beaucoup pardonné parce que l’amour demande beaucoup de pardons.

La Liste de mes envies (2012)

0n doit apprendre à écouter, et non seulement ses mots, mais son corps, sa vitesse, sa force, sa faiblesse et ses silences qui déséquilibrent on doit perdre un peu de soi pour se retrouver dans l’autre.

La première chose qu' on regarde (2013)

J’aimerais avoir la chance de décider de ma vie, je crois que c’est le plus grand cadeau qui puisse nous être fait. Décider de sa vie.

La Liste de mes envies (2012)

J’aimerais avoir une chance de décider de ma vie, je pense que c’est le plus grand cadeau qui puisse nous être fait.

La Liste de mes envies (2012)

Dans l’ivresse, ce sont toujours les craintes ou les espoirs qui refont surface.

La Liste de mes envies (2012)

Même les mamans mentent. Parce qu’elles aussi, elles ont peur.

La Liste de mes envies (2012)

Nous devenions muets. Ce qui est un comble pour une famille qui comptait son propre écrivain.

L'Ecrivain de la famille (2011)

Ce n’est pas le temps qui civilise mais ce qu’on vit.

La première chose qu'on regarde (2013)

Plus les mensonges sont gros, moins on les voit venir.

La Liste de mes envies (2012)

Moi, les mots j’aime bien. J’aime bien les phrases longues, les soupirs qui s’éternisent. J’aime bien quand les mots cachent parfois ce qu’ils disent ou le disent d’une manière nouvelle.

La Liste de mes envies (2012)

On se précipite toujours trop tard quand quelqu’un meurt. Comme par hasard.

La Liste de mes envies (2012)

Etait-ce pour taire cela que mes mots s’étaient taris ?

L'Ecrivain de la famille (2011)

Moi aussi, Jocelyne Guerbette, mercière à Arras, je pourrais dévaliser la boutique Chanel, louer les services d’un chauffeur et me déplacer dans une limousine mais pourquoi faire ?

La Liste de mes envies (2012)

Dans la vraie vie les princes n’emportent pas le coeur des filles. Ils les arrachent et les jettent.

L'Ecrivain de la famille (2011)

L’amour filial est terrifiant : son but est la séparation.

La première chose qu'on regarde (2013)

C’est flippant de voir quelque chose partir sans que tu puisses le retenir. Le pire c’est que t’en veux plus à ta propre faiblesse qu’à la lâcheté de celui qui part.

L'Ecrivain de la famille (2011)

Quand il racontait quelque chose, il parlait au passé simple et la musique de sa conjugaison m’envoûtait.

La Liste de mes envies (2012)

Pourquoi les rêves paralysent lorsqu’ils arrivent ?

La première chose qu'on regarde (2013)

La jeune fille hurla. Aujourd’hui encore son je ne veux pas mourir, s’il vous plaît me réveille la nuit.

L'Ecrivain de la famille (2011)